Le préfet Seymour Morsy et Mohamed Bacar le maire de Tsingoni signe le contrat de ville de la commune

Préfecture, services de l’Etat et communes de Mayotte signent depuis ce matin les contrats de ville, avec le conseil départemental qui affirme son retour dans ces dossiers. Des ambitions pour la cohésion sociale et la rénovation urbaine à concrétiser avant 2020.

Le préfet Seymour Morsy et Mohamed Bacar le maire de Tsingoni signe le contrat de ville de la commune
Le préfet Seymour Morsy et Mohamed Bacar le maire de Tsingoni signe le contrat de ville de la commune

C’est une véritable course de fond de signatures. Entamée ce lundi à 8 heures à Tsingoni, elle s’est poursuivie à Hamjago en fin de matinée, avant Mamoudzou dans l’après-midi, Petite Terre demain mardi, pour finir par le sud mercredi. Quinze communes sur les dix-sept de Mayotte vont apposer leur signature à côté de celle du préfet, des services de l’Etat et du conseil départemental. Seules Sada, pour cause de blocage du conseil municipal, et Mtsangamouji en raison de l’annulation des élections municipales concluront plus tard.

Ces signatures ont été organisées en fonction des futures intercommunalités. Ainsi, à Tsingoni, le maire n’était pas mécontent d’annoncer que sa commune accueillait les élus de Ouangani et Chiconi car elle est destinée à devenir le chef-lieu de la future interco’.

A chaque commune, ses projets

Avec la signature d'Issa Abdou, le conseil départemental "est de retour" dans les affaires sociales
Avec la signature d’Issa Abdou, le conseil départemental « est de retour » dans les affaires sociales

Durant trois jours se concluent donc des mois d’un travail mené lui-aussi à marche forcée. Commencé sous la houlette de Sylvie Espécier, sous-préfète en charge de la cohésion sociale, il s’est achevé avec Guy Pfitzer qui l’a remplacé.

Chaque commune a établi un document qui fixe les priorités en matière de cohésion sociale, de développement économique, d’emploi, d’ingénierie, de ressources humaines et de rénovation urbaine. Ces contrats de ville sont conçus pour répondre au plus près aux besoins spécifiques de chaque ville. Logiquement chaque commune a choisi ses propres priorités.

Préfecture, services de l'Etat, conseil départemental, communes et associations, tous rassemblés pour la première série de signatures
Préfecture, services de l’Etat, conseil départemental, communes et associations, tous rassemblés pour la première série de signatures

Le maire Mohamed Bacar a ainsi listé pour Tsingoni des actions de réussite éducative, de renforcement du tissu associatif, de valorisation des lieux touristiques ou encore de lutte contre l’insalubrité. (Voir ci-dessous les priorités des communes du centre, Tsingoni, Ouangani et Chiconi).

Géographie prioritaire

Ces documents sont présentés comme une «exigence incontournable au développement territorial de Mayotte» et devront «impulser une dynamique dans les territoires en difficulté.» Ils actent les ambitions pour les territoires de la Nouvelle Géographie Prioritaire (NGP) en matière de cohésion sociale et de rénovation urbaine, «l’une et l’autre en même temps, on ne fait pas que construire», a insisté le préfet.

Le préfet Morsy entouré des maires et des représentants des communes du centre, Tsingoni, Oungani et Chiconi
Le préfet Morsy entouré des maires et des représentants des communes du centre, Tsingoni, Oungani et Chiconi

A Mayotte, les 17 communes sont ainsi intégrées à cette géographie prioritaire, «un cas unique pour un département à l’échelle nationale», se félicite Seymour Morsy. «On me dit, ce ne sont que certains villages qui sont concernés. Mais l’ampleur des chantiers est telle que tout le département va en bénéficier», assure-t-il.

Le conseil départemental est de retour

Enfin, un des faits marquants de ces signatures est «le retour du conseil départemental» (CD) sur les sujets sociaux. Issa Abdou, vice-président du CD, l’a affirmé sans détour : «le département sera à vos côtés». Selon ses mots, il s’agit bien «d’une nouvelle majorité et d’une nouvelle volonté». «C’est avec vous que nous construirons le Mayotte de 2020 (…). Le conseil départemental prendra toute sa place». «Je vous prends aux mots», lui a répondu le préfet.

Des signatures qui engagent le futur de nos communes jusqu'en 2020
Des signatures qui engagent le futur de nos communes jusqu’en 2020

Ces contrats sont donc un outil supplémentaire qui devra être utilisé pour des réalisations effectives pour changer nos villes. «Il faut que vous ayez en tête l’adéquation entre la durée des contrats et vos mandats électifs. Il faut du concret», a prévenu Seymour Morsy. «On est redevable à la population.»
RR
Le Journal de Mayotte

*Voici les priorités retenues par les communes du centre.
Pour Chiconi, priorité est donnée :
– Au développement d’actions sportives et culturelles par l’accompagnement des acteurs, la mise à disposition d’équipements et un possible soutien financier ;
– A la sensibilisation des familles ;
– A la consolidation des structures de proximité en termes de Développement Économique et d’Emploi :
– À faciliter de l’accès aux permanences sur l’insertion professionnelle et à l’accompagnement renforcé des publics
– A la mise en place de formations et d’accompagnement à l’accès à l’emploi

La nouvelle MJC de Tsingoni accueillait avec ces signatures son premier événement officiel
La nouvelle MJC de Tsingoni accueillait avec ces signatures son premier événement officiel

A Ouangani, la priorité sera notamment donnée :
+En termes de Cohésion Sociale :
– A une réflexion pour permettre la mise en place d’une politique éducative commune avec les communes voisines
– A la réalisation et à la mise en œuvre des projets éducatifs et pédagogiques dans des établissements aux normes
– Au soutien et à la coordination des actions associatives et des dispositifs déployés à l’échelle communale
– A faciliter l’accès aux soins, aux droits et aux services publics des populations exclues

+En termes de Développement Économique et d’Emploi :
– Au soutien du secteur agricole sur la commune en partenariat avec les organismes présents sur le territoire
– A la construction d’une stratégie de développement touristique
– A l’appui aux filières porteuses d’emploi pour favoriser l’insertion des jeunes sortis du système scolaire sans diplôme ou sans qualification

Du conseil départemental  aux communes signataires en passant par les services de l'Etat et la préfecture, la photo de famille de la signature du contrat de ville pour les communes du centre
Du conseil départemental aux communes en passant par les services de l’Etat et la préfecture, la photo de famille de la signature du contrat de ville pour les communes du centre

+En termes de Cadre de vie et de Rénovation Urbaine :
– A la mise en place d’un plan de déplacement intercommunal
– A une politique de résorption de l’habitat insalubre en termes d’ingénierie / Ressources Humaines :
– A l’observation du territoire communal à travers des indicateurs précis en termes de thématique transversale
– Au maintien du comité de jeunes sur la commune et développer les conseils citoyens

Enfin à Tsingoni, la priorité sera notamment donnée :
+En termes de Cohésion Sociale :
– A l’accompagnement du parcours scolaire des élèves en mettant en lien les différents acteurs éducatifs
– Au développement d’une politique en faveur de la jeunesse en s’appuyant sur les équipements existants et les associations existantes
– A l’entretien de la cohésion sociale par la valorisation des identités locales

Contrats de ville Le contrat de Tsingoni+En termes de Développement Économique et d’Emploi :
– A la préservation et la structuration de la filière agricole historiquement ancrée sur le territoire
– Au soutien à l’insertion des populations les plus éloignés de l’emploi en s’appuyant sur les entreprises implantées dans la commune

+En termes de Cadre de vie et de Rénovation Urbaine :
– A l’amélioration des conditions de vie des habitants
En termes d’ingénierie / Ressources Humaines :
– Au renforcement de l’équipe projet

image_pdfFaites un PDF avec l'article

Comments are closed.