Le brûlis destructeur de la végétation

Il y a quelques mois, un arrêté préfectoral était publié, limitant les brûlis. Salué par l’association des Naturalistes qui déplorait une nouvelle fois en ce qui concerne de faire régner la loi, « l’insuffisance des moyens pour en assurer l’application ».

Octobre et novembre sont traditionnellement l’époque des brûlis, rappellent-ils, et il suffit de se promener dans la nature pour constater que la situation n’a guère changé par rapport aux années précédentes : des panaches de fumée témoignent un peu partout de la non application de la nouvelle réglementation.

Les Naturalistes ont noté que, dans la presqu’île de Saziley, « qui est en outre un espace protégé pour préserver ce qui reste de forêt sèche naturelle, les brûlis continuent de sévir en transformant ces espaces naturels protégés en zone agricole ».

(©Naturalistes)

Pour rappel des grandes lignes de la nouvelle réglementation sur les brûlis :
· Le « feu courant » c’est-à-dire le brûlis de végétaux sur pied, est interdit toute l’année.
· L’ « incinération », c’est-à-dire le brûlis de végétaux préalablement coupés et rassemblés en tas, ne peut être autorisé pendant la saison sèche (juillet à décembre inclus) que sous réserve de déclaration préalable et de réponse écrite de la DAAF, et avec certaines contraintes supplémentaires.

« Comme aucune publicité n’a été faite de cette nouvelle réglementation, la forêt va continuer de partir en fumée (150 hectares par an en moyenne au cours des dernières années), y compris des restes de forêt primaire… », déplorent les Naturalistes.

On apprend notamment dans le lettre de Novembre que le belvédère du chemin des crêtes de Saziley avait été partiellement détruit, « le belvédère lui-même a été réparé. Il continue donc d’offrir aux randonneurs un superbe point de vue à 360° sur le sud de Mayotte. »

(Lire n_138_Lettre_d_info_nov2018)*

*”Une erreur s’est glissée dans le calendrier des sorties en fin de lettre d’info:

Pour la sortie du dimanche 25 novembre : visite archéologique de Petite Terre le mail à utiliser est : tetnbry@sfr.fr (le “r” avait disparu!). Bonne visite!

Nous en profitons pour vous envoyer la lettre des Petits Naturalistes que vous trouverez en pièce jointe et en cliquant sur le lien suivant : Télécharger la lettre des Petits naturalistes”