François Hollande et Ericka Bareigts à la cérémonie des voeux du ministère des Outre-mer
Ericka Bareigts revêtue du salouva traditionnel
Ericka Bareigts revêtue du salouva traditionnel

« Notre pays n’est pas hexagonal, il n’est pas continental, il est océanique », a répété Ericka Bareigts à Mayotte sur quasiment toutes les séquences où elle devait parler Egalité réelle.

Pensée en 2001 par Le Premier ministre, Lionel Jospin, qui lance une mission de préfiguration du futur établissement culturel, promesse de François Hollande, mis en musique par Victorin Lurel et de George Pau-Langevin, le chantier de la Cité des Outre-mer vient d’être lancé par la ministre des Outre-mer, qui explique qu’elle a pour objectif de « faire connaître et reconnaître cette France océanique », pas seulement vers la métropole, « mais également vers l’étranger et vers les Outre-mer », précise Ericka Bareigts.

Sise au site du Cinaxe du Parc de la Villette, et soutenue par Anne Hidalgo, maire de Paris, elle est annoncée comme un espace de diffusion, d’exposition et d’échanges, ouvert à tous. Mais aussi un lieu de référence pour les ultramarins parisiens et franciliens : « Près de 200.000 Parisiens sont originaires des Outre-mer, de même que plus de 6.000 agents de la Ville de Paris », souligne Anne Hidalgo.

Visites virtuelles d’évènements ultramarins

Un des tableau de l'exposition d'Abeil
Un des tableaux de l’exposition d’Abeil

Le spectacle vivant, les expositions, les festivals, les conférences permettront de montrer toute la richesse des créations ultramarines. Au-delà de la culture, l’environnement, les sciences, l’histoire ou l’économie seront également évoqués dans ce lieu qui ouvrira ses portes en 2019.

La Cité des Outre-mer accueillera tous les publics, scolaires, étudiants, touristes, visiteurs du Parc de la Villette, habitants des quartiers voisins, associations, entreprises… Elle s’ouvrira sur 1.600 m2 avec plusieurs espaces.

«Le Studio», salle de spectacle modulable, pour les spectacles vivants, concerts, festivals, conférences, projections, captations audiovisuelles. Il accueillera également des visites virtuelles de musées ou des événements localisés outre-mer.

Une serre tropicale

Une exposition permanente sur les Outre-mer sera proposée en plus d’une exposition temporaire. Beignets de banane plantains, curry, boucanés, roumazaves : les arts du palais seront à l’honneur, dans l’espace de restauration dédié aux arts culinaires des Outre-mer et un bar-glacier. Une boutique offrira une palette de produits variés des Outre-mer, et une médiathèque proposera une documentation fournie. Des salles de réunion et de coworking seront ouvertes aux acteurs associatifs et économiques des Outre-mer.

Près de 700 baobabs à Saziley
On ne sait pas si les imposants baobabs de Mayotte y figureront

Même la flore locale n’est pas oubliée, puisque les visiteurs pourront retrouver un peu du soleil des tropiques dans une serre tropicale. Le décret de sa création a été transmis ce mois-ci au conseil d’Etat. La convention d’utilisation du bâtiment a été signée en présence du Président de la République, de la Ministre des Outre-mer, de la Maire de Paris et du président du Parc de la Villette. Une visite virtuelle de l’artiste de rue réunionnais Abeil est proposée sur le site dédié à la Cité des Outre-mer.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

image_pdfFaites un PDF avec l'article

Comments are closed.