Enawo, le lundi 6 mars 2017 au matin: On distingue clairement l'oeil du cyclone sur l'image satellite de Météo France avant l'impact sur Madagascar
Enawo ce lundi 6 mars au matin: On distingue clairement l'oeil du cyclone sur l'image satellite de Météo France
Enawo ce lundi 6 mars au matin: On distingue clairement l’oeil du cyclone sur l’image satellite de Météo France

ACTUALISATION 16h30. Enawo est devenu cet après-midi un cyclone tropical intense (CTI). Il continue de se rapprocher de Madagascar à une vitesse de 9km/h.

12h30. C’est confirmé. Enawo va atterrir au nord-est de Madagascar demain dans l’après-midi. Le phénomène qui ne cesse de gagner en intensité sera alors un «cyclone tropical intense» (CTI), l’avant dernier stade le plus puissant. Les vents seront alors de 200km/h et même de 220km/h au maximum, de quoi provoquer des dégâts très importants.

Il va entrer dans le pays au-dessus de l’île de Sainte-Marie avant de bifurquer pour descendre vers le sud et la capitale tout en perdant de la vigueur. Les régions du nord-est ont été placées en alerte cyclonique depuis vendredi.

Ce lundi, Antananarivo et ses environs sont, à leur tour, en alerte. Les autorités redoutent des glissements de terrains ainsi que de fortes crues liées à des pluies très intenses qui pourraient entrainer des débordements de cours d’eau et de retenues. Ces débordements pourraient entraîner des inondations brusques pour les régions de Sofia, Menabe, mais aussi dans la capitale et ses environs.

La prévision de trajectoire d'Enawo ce lundi
La prévision de trajectoire d’Enawo ce lundi

Le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes malgache (BNGRC) s’est déjà réuni deux fois pour faire un point sur la trajectoire exacte du cyclone et pour évoquer les mesures à prendre pour protéger la population. Enawo devrait descendre l’intégralité du pays pour ne quitter l’île que vers jeudi.

Grande prudence à Mayotte

A Mayotte, les effets d’Enawo se font déjà ressentir comme en témoignent les perturbations dans l’aérien, avec un ministre de l’Intérieur obligé de passer une nuit supplémentaire chez nous. «Hier, nous avions du vent à 20km/h mais comme il s’agit d’un vent de travers, il pose des problèmes à l’aéroport», explique Bertrand Laviec de Météo France. Ces vents devraient gagner en intensité pour atteindre leur maximum mardi et surtout mercredi. Les rafales devraient alors souffler à 70km/h, avec des rafales de 40 nœuds (environ 75km/h) ce qui représente un vent de force 9.

Ce vent chaud sera toujours en provenance de Madagascar et des perturbations sont donc à prévoir dans l’aérien à Mayotte, à l’image des problèmes prévisibles dans les aéroports de la région, ceux de Diego Suarez, Sainte-Marie et Nosy Bé en tête.

Chez nous, les prévisions restent inchangées par rapport à hier. Outre le vent, les pluies devraient être importantes et même très fortes localement, dès demain mardi et encore davantage mercredi. La plus grande prudence est donc nécessaire.

Quant à la mer, elle devrait être déchaînée. Plaisanciers et pêcheurs, restez au sec car ça va bouger. Météo France parle de creux de près de 3 mètres à l’extérieur du lagon et de creux d’un mètre à l’intérieur du lagon. Il s’agit donc d’une «mer du vent» importante. Là encore, le bon sens et la prudence doivent prévaloir. Les liaisons des barges devraient être perturbées.

RR
www.lejournaldemayotte.com