Le ministre de l’Intérieur a annoncé lors de ses vœux à la gendarmerie, hier lundi, la création de 4 nouveaux pelotons du GIGN. Ils seraient installés à Nantes, Tours, Reims et à Mayotte.

GIGN gendarmerieElles vont donc s’ajouter aux trois antennes régionales existantes situées à Orange, Toulouse et Dijon.
Selon les mots de Bernard Cazeneuve cités par la chaîne d’information en continue BFMTV, ces nouveaux pelotons d’intervention interrégionaux de gendarmerie (PI2G) viendront renforcer «le rôle fondamental» de la gendarmerie dans la lutte contre le terrorisme. Concernant Mayotte, le rôle de cette nouvelle unité sera tout de même à préciser, tant la menace terroriste ne semble, à l’heure actuelle pas la priorité des forces de sécurité.

«La menace est plus élevée qu’elle ne l’a jamais été», a insisté le ministre, évoquant «les risques liés à des comportements d’imitation de la part d’individus qui répondent aux mots d’ordre de Daesh en attaquant nos concitoyens sans nécessairement s’inscrire dans un réseau formel».