Bacar Ali Boto implique la commune
Bacar Ali Boto, 1er adjoint de Mamoudzou

Il lui manquait 173 voix pour égaler le score de Ramlati Ali aux législatives. le 3ème homme qui nous avait expliqué “hésiter” à se représenter, se lance finalement dans la campagne du remake des élections dans le nord, annulées par le conseil constitutionnel .

Une décision qui fait suite aux tractations qui se sont déroulées ces derniers jours avec un autre potentiel candidat au nord, Issihaka Abdillah. L’ancien conseiller général de Bandraboua n’a finalement pas souhaité se représenter, laissant le champ libre à Bacar Ali Boto, 1er adjoint au maire de Mamoudzou, qui dit avoir “le soutien de toutes ses équipes”. Il se présente Sans étiquette.

S’il est élu, c’est sans doute  Mme Maliki, 3ème adjointe, qui lui succèderait.