Le plateau du "grand débat" des chaînes info
Le plateau du "grand débat" des chaînes info
Le plateau du « grand débat » des chaînes info

Il sera 21h40 à Mayotte lorsque débutera le marathon du 2e débat télévisé de l’élection présidentielle 2017. Après un (très) long débat à 5 sur TF1, ce sont les 11 candidats qui vont exposer leur programme et tenter d’échanger ce mardi soir sur BFMTV et CNews… autant dire que les temps de parole ne seront pas très longs pour chacun d’entre eux, environ 15 minutes. Ils auront 1 minute 30 pour répondre à chaque question et s’interpeller. Chacun disposera également d’une minute d’introduction et de conclusion.

Pour analyser les rapports de forces entre les candidats à 20 jours du 1er tour, plusieurs possibilités. D’abord, il y a bien entendu les sondages. Les sites du journal économique Les Echos (par ici) et du magazine Paris Match (par là) publient même des sondages quotidiens depuis le début du mois de février, à 13 heures pour le premier, à 19 heures pour le second. Quant au Huffington Post, il propose une agrégation de l’ensemble des sondages, une sorte de moyenne en temps réel pour évaluer les intentions de vote au jour le jour (à voir sur ce lien).

Les sondages à 20 jours du scrutin

Ce mardi, deux candidats font la course en tête et semblent se diriger vers le second tour. La moyenne du Huffington Post donne 25% à Emmanuel Macron (En Marche!) et 24,4% à Marine Le Pen (Front National).

L'agrégateur de sondages du Huffington Post
L’agrégateur de sondages du Huffington Post

A ce stade de la campagne, François Fillon (Les Républicains) semble distancé à 18,1%, lesté par les scandales à répétition qui émaillent sa campagne depuis la mi-janvier, des emplois présumés fictifs de ses proches aux histoires de costumes et de montre.

En ce début de mois d’avril, la dynamique est du côté de Jean-Luc Mélenchon. Le candidat de la «France insoumise» a doublé Benoît Hamon il y a 15 jours et espère à présent passer devant le candidat des Républicains. Il est crédité de 18,1% en moyenne par les sondages tandis que le candidat PS se tasse à peine au-dessus de 10%.

Parmi les autres candidats, seul Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) frôle les 5%. Jean Lassale, Nathalie Arthaud, Philippe Poutou, François Asselineau et Jacques Cheminade ne dépassent pas la barre de 1%.
Et pour retrouver tous les sondages de la présidentielle 2017, une page wikipedia vous permet même de remonter plusieurs années en arrière.

Les réseaux sociaux au centre de la campagne

Mais en 2017, il existe d’autres façons de voir le poids des candidats, par l’intermédiaire d’internet et des réseaux sociaux. Ainsi, chaque semaine, Visibrain, une plateforme de veille des réseaux sociaux, analyse pour Le Figaro les données qui circulent sur internet, le nombre de fois que les candidats sont cités, retwittés ou qu’ils suscitent des engagements sur Facebook.

Nombre de citations sur twitter et presse en ligne par Le Figaro
Nombre de citations sur twitter et presse en ligne par Le Figaro

A ce jeu du buzz sur twitter, la plus haute marche du podium de la semaine revient à Emmanuel Macron. Le candidat d’En Marche! ayant beaucoup fait parlé après le choix de Manuel Valls de voter pour lui ou encore après la sortie de François Fillon l’appelant «Emmanuel Hollande» pour tenter de lui faire endosser le bilan du quinquennat. Suivent Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon qui reste le champion incontesté de Facebook: s’il publie moins que ses adversaires, il mobilise beaucoup mieux avec un taux d’engagement moyen sur ses posts de 7.500 like.

A chacun son vocabulaire

Chacun y va également de son analyse pour donner à comprendre le positionnement de chaque prétendant à l’Elysée. BFMTV, par exemple, a fait plancher les chercheurs sur les discours et le vocabulaire des candidats. Verdict : «pauvre du point de vue du vocabulaire et du style», chacun tentant tout de même de se distinguer par des dominantes particulière: «peuple» et «islamisme» pour Marine Le Pen, «innovation» et «tranformation» pour Emmanuel Macron, «ordre» et «famille» pour François Fillon ou encore «humanité» et «vertu» pour Jean-Luc Mélenchon.

Elysée 2017Concernant le débat de ce mardi soir, l’exercice est une grande première avant un premier tour. Animé par Ruth Elkrief et Laurence Ferrari, «Le Grand Débat» devrait durer au moins 3 heures 30, avec une coupure publicitaire.

Pour la petite histoire, à la demande d’une majorité des candidats, les téléphones portables seront interdits sur le plateau pour éviter toute distraction ou conseils extérieurs. Après le débat sur TF1, François Fillon avait été soupçonné d’avoir échangé des sms avec conseillère en communication.

RR
www.lejournaldemayotte.com