Saïd Omar Oili: "Il fallait se coucher devant les politiques de l'époque"
Saïd Omar Oili, le vrai

Un Saïd Omar Oili ne peut en cacher un autre, c’est en substance ce que nous fait savoir le président de l’Association des Maires de Mayotte (AMM). Il explique qu’un usurpateur a créé un compte Facebook à son nom. Difficile de savoir s’il s’agit d’un homonyme, mais selon lui, il y a intention de nuire : « Il commence à répandre de fausses informations, en demandant par exemple au préfet de régulariser un clandestin en mon nom. »

A l’approche des élections, l’élu qui compte se présenter aux sénatoriales craint une manipulation, « j’ai déposé plainte ». De plus, il explique n’avoir aucun compte Facebook.

A.P-L.

Le Journal de Mayotte