GendarmerieConduites sous l’autorité du parquet de Mamoudzou, les investigations menées par la brigade territoriale autonome de Mamoudzou, dans le cadre de l’agression dont fut victime le 23 janvier 2018 à 18 heures 30, sur la RN 3 a Hajangua, commune de Dembéni, le jeune Ben Nazek, par une dizaine d’individus armés de bâton, chombos et de pierres « ont progressé très rapidement », nous indique la gendarmerie.

« En effet, elles ont permis l’identification d’un certain nombre des auteurs, dont plusieurs ont été interpellés tôt ce matin et font depuis, l’objet  de mesures de placement en garde à vue.
Les investigations se poursuivent et connaîtront d’autres développement, dans les heures et jours à venir. »