Un homme muni d’un chombo s’est présenté ce mercredi matin à la police municipale de Bandrélé, « je viens de tuer mon frère », explique-t-il aux policiers.

Ces derniers se rendent à son domicile, un banga attenant à un banga plus important, et découvre un corps allongé sur un lit et recouvert d’un drap. Ils ont aussitôt prévenu la gendarmerie qui, en arrivant sur place, découvre un corps inanimé, « il avait reçu plusieurs coups de chombo portés à la tête », nous indique le colonel de gendarmerie Philippe Leclercq.

Le SMUR ne peut que constater le décès en présence de la cellule d’investigation de la gendarmerie et du substitut du parquet. Etant donné le contexte, le mobile crapuleux est écarté, « les deux hommes sont connus pour des problèmes psychiatriques, la victime surtout. Il avait été hospitalisé il y a peu de temps, mais nous ne connaissons pas les conditions qui ont entouré sa sortie, nous investiguons sur ce sujet. »

Placé en garde à vue, l’auteur était en examen psychiatrique ce mercredi matin.