La chambre de l’instruction instruisait pour la 2e fois, hier mercredi à La Réunion, une affaire concernant un Mahorais originaire de Mtsamboro. Interpellé le 25 avril et placé en détention provisoire, l’homme demandait à nouveau sa remise en liberté.

Palais de justice de Saint Denis à La Réunion (Crédits photo : JIR)
Palais de justice de Saint Denis à La Réunion
(Crédits photo : JIR)

Il est poursuivi dans une affaire de viol présumé à Sainte-Clotilde. Il avait suivi une jeune femme avant de se retrouver avec elle dans un ascenseur. Il l’avait alors violée dans le sous-sol de l’immeuble. Après avoir nié les faits, il les avait finalement reconnu tout en affirmant que la jeune femme était consentante.

Déjà condamné à quatre reprises, il est décrit par le psychologue comme ayant une personnalité antisociale et sans aucune empathie. Des arguments repris, à nouveau par l’avocat général pour requérir son maintien en détention.

L’homme sollicitait pour la 2e fois un placement sous contrôle judiciaire. Mais comme lors de sa première demande, il y a un mois, la chambre a rejeté sa demande et a décidé son maintien en détention.