avc-agirEn 2015, 1 880 patients réunionnais et 160 patients mahorais ont été hospitalisés pour un Accident Vasculaire Cérébral (AVC). A l’occasion de la journée mondiale des accidents vasculaires cérébraux du 29 octobre 2016, l’ARS Océan Indien et les établissements de santé ont souhaité sensibiliser la population sur les signes d’alerte de l’AVC et la conduite à tenir en cas d’apparition de ces signes : agir vite, en appelant le 15 !

L’Accident Vasculaire Cérébral (AVC) est provoqué par un arrêt brutal de la circulation sanguine (infarctus cérébral) ou par la rupture d’une artère (hémorragie cérébrale), ce qui entraîne la mort des cellules cérébrales. Plus la prise en charge médicale est rapide, mieux l’AVC sera traité et soigné.

En 2015, on a enregistré 2 145 passages en hôpital pour AVC à La Réunion. En 2015, 1 880 patients réunionnais et 160 patients mahorais ont été hospitalisés pour un AVC, selon les données du Programme de Médicalisation des Systèmes d’Information.ars-avc

Trois signes doivent alerter : une déformation de la bouche, des troubles de la parole : une difficulté soudaine à trouver les mots ou à les exprimer, une faiblesse ou un engourdissement d’un côté du corps, bras ou jambe. Face à ces alertes, il faut appeler le centre 15 sans attendre !

« L’AVC est une urgence absolue », souligne l’ARS, et dans ce cas, le mot d’ordre est  la rapidité. Si le patient est rapidement pris en charge, les risques de lésions cérébrales irrémédiables sont moindres.

A l’occasion de la journée mondiale des Accidents Vasculaires Cérébraux, l’ARS OI et les établissements de santé se sont mobilisés pour sensibiliser la population à La Réunion, indique l’ARS.