Armamie Abdoul Wassion
Armamie Abdoul Wassion

On ne sait quel effet auront ces révélations médiatisées sur les enquêteurs qui aiment investiguer dans la sérénité, la méthode pourrait être contreproductive. En tout cas,c’est un double courrier que la conseillère départementale du 1er canton transmet au procureur de la République, et médiatise dans la foulée. Armamie Abdoul Wassion l’informe ainsi qu’elle le fait pour le DGS du conseil départemental, de « possibles manœuvres » toujours liées à l’attribution du marché du SPASAD, le service d’aide et d’accompagnement des personnes dépendantes.(Lire demande-dinformation-sur-la-distribution-des-bons-alimentaires1)

Des accusations qui concernent plus largement la Direction des personnes âgées et des personnes handicapées (DPAPH), chapeautée par Ben Younoussa Issouf Ali, le DGA en charge des affaires sociales. Il est également le « membre fondateur de l’association Fikkira Djema de Nyambadao », qui avait remporté le marché de la gestion du SPASAD, « Celui-ci était d’ailleurs chargé du suivi de l’appel à projet litigieux au sein même de notre Conseil départemental. »

Il s’agit là de l’attribution des bons alimentaires dont le suivi n’a au demeurant jamais fait l’objet de la moindre communication de la part du service concerné. l’élue explique au procureur qu' »une souche de bons alimentaires comporte 50 chèques d’une valeur faciale de 70 euros par chèque, soit une valeur totale de 3.500 euros par souche. »

Et émet un doute : « Le suivi de cette distribution des bons alimentaires n’a jamais fait l’objet de la moindre communication de la part du service concerné et ce malgré mes nombreuses demandes en ce sens, c’est pourquoi par lettre du 24 octobre 2016, j’ai sollicité du DGA chapeautant ce service, occupant également les fonctions de DGS par intérim de notre conseil départemental, que soient divulgués : un état détaillé de la répartition des bons alimentaires effectuée par la DPAPH, pour les années 2013, 2014, 2015 et les encours de 2016, le règlement d’intervention relatif à la distribution des bons alimentaires qui détermine les modalités et les personnes habilitées à intervenir en la matière outre les catégories de bénéficiaires. »

 

 

image_pdfFaites un PDF avec l'article

Comments are closed.