30.8 C
Mamoudzou
samedi 20 avril 2024
AccueilPolitique« Le stade de Cavani a été libéré », se félicite Marie...

« Le stade de Cavani a été libéré », se félicite Marie Guévenoux

Ce mercredi 3 avril à 17h, la ministre déléguée aux outre-mer, Marie Guévenoux, est venue constater de visu le nouveau visage du stade de Cavani « libéré » des bangas des demandeurs d’asiles qui l’occupaient.

Même si, comme nous l’avons déjà dit dans un précédent article, le problème des demandeurs d’asile n’a été que « déplacé », puisqu’ils errent désormais dans les rues de Cavani, cela n’a pas empêché la ministre des outre-mer Marie Guévenoux de se féliciter de « la libération » du stade de Cavani. Cette auto-congratulation constituait la dernière séquence de sa première journée de déplacement dans le 101ème département.

La visite s’est déroulée en haut des nouveaux gradins du stade encore en cours de construction

« Je suis contente de revenir ici aujourd’hui car lors de ma première visite, l’île était barrée par 30 barrages suite à l’installation sur le stade de Cavani d’un millier de migrants. Nous avions alors pris l’engagement avec le ministre de l’Intérieur, l’ancien préfet Thierry Suquet et son successeur François-Xavier Bieuville, de libérer le stade de l’emprise de ce camp de migrants. Cela a été un engagement extrêmement important des services de l’Etat et je tiens vraiment à remercier les équipes préfectorales, le président du conseil départemental et la mairie de Mamoudzou pour l’énergie mise en œuvre dans cette action. 108 bangas ont été démantelés et la mairie et le conseil départemental ont contribué à sécuriser le site de manière à ce qu’ils ne soient pas reconstruits. 156 personnes ayant obtenu le statut de réfugiés ont été orientés vers l’hexagone et le stade peut désormais être rendu à ses activités sportives », a déclaré la ministre déléguée aux outre-mer.

Salim M’déré, 1er vice-président du conseil départemental, présent lors de cette visite, a d’ailleurs confirmé que les travaux du stade allaient reprendre sous peu et que la majeure partie du stade serait terminée d’ici la fin de l’année 2024. « Je suis satisfait de constater que l’Etat nous accompagne », a-t-il déclaré.

Quid des centaines de demandeurs d’asile désormais SDF dans Cavani ?

Bien évidemment, tous les journalistes présents ainsi que des élus de la mairie de

Le préfet a fait un exposé de toutes les actions réalisées pour « libérer » le stade de Cavani

Mamoudzou, ont attiré l’attention de la ministre sur les centaines de migrants délogés du stade qui n’ont pas pu ni être envoyés en hexagone ni être mis à l’abris, faute de logements disponibles à Mayotte. « Nous avons déjà géré 1000 personnes en quelques semaines, je ne sais pas si vous vous rendez compte ? », a déclaré, légèrement agacée, l’agente préfectorale chargée du relogement des migrants du stade de Cavani. « Alors certes, nous n’avons pas pu reloger tout le monde, faute de logements disponibles, mais nous nous employons tous les jours à chercher des solutions à ce problème », a-t-elle ajouté. « Je suis certaine que les équipes préfectorales ne vont pas tarder à trouver des solutions créatives pour résoudre cette question », à quant à elle déclaré Marie Guévenoux.

Un stade à nouveau vierge de bangas…normal puisque les demandeurs d’asile ont été déplacés dans les rues de Cavani

Pour elle, la future opération Wuambushu 2, la mise en place du rideau de fer maritime ainsi que la suppression du droit du sol à Mayotte constituent « le package » qui va permettre de résoudre drastiquement les flux migratoires vers Mayotte. « Je suis certaine que la suppression du droit du sol réduira l’attractivité du territoire. A Mayotte il y a 10 000 naissances par an et ces enfants ont pour 75% d’entre eux une mère étrangère et pour 50% un père étranger. Et je ne vous parle même pas des reconnaissances frauduleuses de paternité, plus difficilement quantifiables. Donc oui, la suppression du droit du sol sera sans nul doute une solution efficace », a répété à plusieurs reprise Marie Guévenoux lors de sa visite du stade.

Quelques riverains en colère attendaient la sortie de la ministre pour lui parler. En vain puisque son service de sécurité l’a fait partir sans demander son reste !

A sa sortie cependant, un comité d’accueil de citoyens mécontents l’attendait, mais elle est rapidement partie sous bonne garde de son service de sécurité sans prendre le temps de dialoguer avec eux. Ceci dit, qu’aurait-elle pu leur dire pour calmer leur colère ? Ces riverains étaient venus se plaindre de la présence continuelle de ces demandeurs d’asile venus d’Afrique continentale qui, d’après eux, s’introduisent sur leurs terrasses et autres vérandas à toute heure du jour et de la nuit. Mais tant que des solutions de relogement n’auront pas été trouvée, la ministre n’aura de toute façon rien à leur répondre…

N.G

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

L’opération « Mayotte Place nette » lancée officiellement ce mardi

0
C’est accompagné du directeur général de la gendarmerie et de son homologue de la police nationale, que la ministre déléguée aux Outre-mer s’est adressée à la presse, ce mardi matin, afin de lancer officiellement l’opération « Mayotte Place nette », la suite de Wuambushu. Des opérations des forces de l’ordre ont d’ailleurs eu lieu à Doujani et à Dembéni
Marie Guévenoux, Mayotte

Marie Guévenoux de retour à Mayotte le 2 mai prochain accompagnée d’une délégation de...

0
Lors d’une conférence de presse organisée ce mardi matin, la ministre déléguée aux Outre-mer a annoncé officiellement le lancement de l’opération « Mayotte place nette ». Dans la continuité de Wuambushu, cette opération prévoit...
Wuambushu, Marie Guévenoux, Gérald Darmanin, Mayotte

Sécurité : Marie Guévenoux s’exprime sur la suite de Wuambushu ce mardi

0
Alors que la date du 15 avril a été annoncée comme le démarrage d'une nouvelle version de l'opération Wuambushu rebaptisée, la ministre déléguée chargée des Outre-mer s'exprimera a ce sujet ce 16 avril depuis Paris
Assemblée nationale, conseil constitutionnel, titre de séjour, Mayotte, droit du sol

Prestations sociales des étrangers : réforme retoquée par le Conseil constitutionnel

0
Plusieurs parlementaires LR ont rédigé une proposition de loi imposant des conditions de durée avant l’octroi d’aides sociales aux étrangers non membres de l’UE en France. Le principe n’est pas en cause, souligne malgré tout le conseil constitutionnel qui rejette les durées imposées, les jugeant trop importantes
Convergence, Marie Guévenoux, Mayotte, Medef

Calendrier de convergence : une énième ou une dernière version ?

0
Chefs d’entreprise et salariés doivent se mettre d’accord sur un calendrier de supportabilité des augmentations de charges sociales pour les uns comme pour les autres. Ce n’est pas la première fois qu’ils ouvrent un agenda

Recent Comments