29.9 C
Dzaoudzi
lundi 26 septembre 2022
AccueilCultureLe "dividende démographique" pour Mayotte a de multiple paramètres

Le “dividende démographique” pour Mayotte a de multiple paramètres

Dans une tribune du Monde titrée "Si rien n'est fait, Mayotte ne pourra pas bénéficier du dividende démographique qu'offre la jeunesse de sa population", un économiste, revient sur les grands enjeux démographiques du territoire. En reprenant l'histoire de l'évolution démographique et en n'oubliant pas l'émigration, il remet en perspective le défi de l'éducation pour l'avenir des jeunes. En omettant cependant une donnée de taille, leur situation administrative qui les prive d'emploi.

Signée de François Hermet, maitre de conférence à l’université de La Réunion, et auteur d’un ouvrage sur la départementalisation de Mayotte, la tribune part d’un postulat de départ pour commenter les mesures de Gérald Darmanin, “Il est indéniable que le développement de Mayotte passe par la maîtrise de cette forte immigration.”

Un petit retour sur les statistiques que nous connaissons rend l’avenir vertigineux au lecteur : “L’effectif de la population a décuplé depuis 1958, quadruplé entre 1985 et 2017, et doublé sur ces vingt dernières années. Réguler cette pression démographique constitue l’un des défis les plus exigeants à relever pour l’île.” Car si le taux de croissance de la population est de 3,8% depuis 2011, on a perdu de vue qu’il était de 5,8% à la fin des années 80. Il avait donc bien diminué avec un petit 2,7% sur la période 2007-2012.

L’économiste rappelle une tendance publiée par l’INSEE Mayotte, malgré les nombreuses arrivées et les naissance, le solde naturel (naissance moins les décès), augmentait peu, (+1.100 personnes par an) voire était négatif, en raison de l’émigration, les habitants qui quittent l’île notamment pour leurs études.

Illettrisme, Mayotte, ANLCI
Scolariser, une condition nécessaire mais pas suffisante pour l’avenir des migrants à Mayotte

Comment tirer bénéfice de l’accroissement démographique ?

Ce qui explique on le sait, que les trois quarts des naissances soient issues des mères étrangères, leur fécondité étant de 6 enfants par femme, contre 3,5 pour les natives de Mayotte. Et ce qui impose, on y revient, une politique de régulation des naissances, à afficher sur tous les murs.

Mais ce que veut démontrer l’auteur, c’est l’importance de l’éducation : “Même à supposer que l’immigration s’estompe dans un avenir proche, l’inertie démographique d’ores et déjà inscrite dans la structure de l’actuelle population mahoraise conditionne immanquablement l’avenir du territoire. Plus jeune département de France, le développement de Mayotte sera conditionné à sa capacité à insérer de façon durable sa jeunesse dans l’emploi.”

Pour ne pas passer à côté du “dividende démographique”, (le bénéfice temporaire issu de l’augmentation de la part de la population active), François Hermet incite à scolariser strictement tous les enfants. Un défi difficile à suivre pour les maires tant il faut de salles de classe pour étaler ces arrivées et ces naissances, mais qui n’ont pas le choix, sous peine de laisser errer dans l’ignorance encore plus de jeunes.

Mais ils ne seront pas sauvés pour autant, puisqu’à leur majorité, l’Etat ne leur reconnait aucune existence légale, tuant l’espoir qu’il avait suscité. Une donnée que devra intégrer l’auteur de la tribune. Et étant donné la saturation du foncier à Mayotte, c’est aux Comores qu’il faut aussi développer les capacités de construction des écoles et les moyens humains à y consacrer.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Les LR de Mayotte réagissent aux violences du week-end à Doujani

139533
La Fédération Les Républicains de Mayotte interpelle le gouvernement sur ses compétences régaliennes après les violences de ce week-end, mais aussi le président des...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139533
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139533
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139533
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139533
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte

Résorber l’insécurité à Mamoudzou : des mesures chocs annoncées par le maire

139533
Le premier édile de Mamoudzou a annoncé ce lundi matin, lors d’une conférence de presse organisée à la mairie, un panel de mesures visant à endiguer la violence sur le territoire de la commune. Parmi elles, effectives dès le 3 octobre, la fin de la vente de pétrole lampant à la station essence de Passamainty, la prohibition de la prostitution sur la commune de Mamoudzou ou encore la publication d’un arrêté de péril imminent pour décaser.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com