24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 30 septembre 2022
AccueilEducationFermeture des écoles : « L’éducation, ce n’est pas optionnel ! », réagit le recteur

Fermeture des écoles : « L’éducation, ce n’est pas optionnel ! », réagit le recteur

Les élus ont maintenu leur décision de fermer les écoles du premier degré jusqu’à samedi et de suspendre le ramassage scolaire. Si le recteur Gilles Halbout dit adhérer à la colère des élus, il critique logiquement la méthode.

Cette fin de semaine va être perturbée, mais comme le dit Gilles Halbout qui a supervisé cette année sa 4ème rentrée scolaire, « ce n’est pas la première fois qu’il n’y a pas de ramassage scolaire ! ». Les chauffeurs avaient en effet valoir leur droit de retrait à de nombreuses reprises pour protester contre les caillassages.

Mais cette fois, c’est le premier et le second degré qui vont être perturbés avec la fermeture des écoles demandée par les maires. Une action critiquée par le représentant de l’Education nationale : « Notre mission c’est d’accueillir les élèves. Dans le premier degré, si des écoles ouvrent, les enseignants qui le veulent pourront s’y rendre. L’éducation, ce n’est pas optionnel, c’est un droit qu’ont les enfants de recevoir un enseignement. Ce n’est pas facultatif, on a mis en place une punition collective, en privant les enfants d’une journée d’éducation, simplement parce qu’une poignée de délinquants qui est à punir sévèrement, sévit sur les routes ! »

Il évoque une mesure qui est contreproductive, « certains jeunes sont influençables et sont mieux à l’école. Là, on les jette dans les bras des délinquants, on leur donne raison. »

Un apprentissage qui ne sera certainement pas rattrapé

Des journées perdues

Quant à la colère des élus, Gilles Halbout se dit « en solidarité totale », « nos personnels aussi se font agresser, on souffre tous de cette violence », mais condamne la méthode employée, « de quel droit on s’attaque aux enfants ? »

D’autant que ces journées d’éducation seront certainement perdues : « Ils n’apprennent rien pendant ce temps. Aujourd’hui nous ne sommes pas en capacité de dire si on pourra les rattraper. » Et pourtant, ce n’est pas faute pour le recteur de se démener pour le territoire, « chaque fois qu’un maire me sollicite pour quoique ce soit, nous le soutenons, et nous continuerons. Nous avons d’ailleurs financé à la place des communes, les livres du Plan ‘Dire, Lire, écrire’, car l’objectif est de lutter contre l’illettrisme, et chaque journée perdue est un recul. »

Un message a été envoyé aux enseignants du secondaire pour éviter toute prise de risque de déplacement dans des zones à tension, « ces bandes arrivent à paralyser l’île, et à faire en sorte que les droits fondamentaux ne soient plus exercés », déplore-t-il pour ce énième épisode où la scolarité est une nouvelle fois mise à mal à Mayotte.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Aide à la pierre, Mayotte

Une quarantaine de nouveaux propriétaires grâce à l’aide à la pierre...

139533
C'est l'issue positive d'un partenariat noué entre la Société Immobilière de Mayotte (SIM), la DEAL et le conseil départemental qui bénéficiait ce jeudi à...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139533
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139533
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139533
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139533
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139533
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com