24.9 C
Dzaoudzi
jeudi 18 août 2022
AccueilorangeForte surmortalité en 2022 à Mayotte : Santé Publique France livre des pistes

Forte surmortalité en 2022 à Mayotte : Santé Publique France livre des pistes

D’après les publications de l’INSEE sur nombre de décès en France, nous sommes le 2ème territoire le plus touché par une surmortalité début 2022, alors que le Covid nous a relativement peu impacté sur la période étudiée. De forts soupçons pèsent sur la grippe saisonnière et sur sa prise en charge.

Du 1er janvier au 23 mai 2022, 273.505 décès, toutes causes confondues, sont enregistrés en France à la date du 3 juin 2022, soit 6,8 % de plus que sur la même période en 2019. Les départements les plus touchés en France métropolitaine sont la Corse du Sud, 21,3% et la Provence-Alpes-Côte d’Azur,+ 9 %.

En outre-mer, elle frappe en premier lieu La Réunion, où le nombre de décès enregistrés du 1er janvier au 23 mai 2022 est supérieur de 39 % à celui constaté sur la même période de 2019, et le moins la Guyane, +9,7%. Mayotte est le 2ème département de France avec la Corse du Sud le plus touché par la surmortalité en 2022, par rapport à 2019, +21,3%.

Les statistiques de l’INSEE intègrent toutes les causes de mortalité, et pas seulement le Covid. Or, au 3 juin 2022, il avait provoqué à Mayotte « seulement » 1 décès supplémentaire par rapport au début de l’année, 187, contre 186 enregistrés au début de l’année par l’ARS Mayotte.

Il faut donc chercher ailleurs les causes d’un excès de décès, avions-nous démontré lors du précédent bulletin INSEE. Sans avoir eu de réponse. La probabilité que des malades atteintes d’autres pathologies n’aient pas pu être pris en charge par les urgences était mince étant donné que le pic de Omicron, s’il fut spectaculaire en février 2022 à Mayotte, n’a pas engorgé l’hôpital.

Nous nous sommes donc tournés vers Santé Publique France (SPF) qui a régulièrement édité des statistiques sur la mortalité pendant la crise sanitaire.

Corse du sud
Mayotte aussi touché que la Corse du Sud, juste après La Réunion

Des virus en sourdine en dehors du Covid

Pour tenter de comprendre cette surprenante surmortalité sur notre territoire plutôt épargné par de graves conséquences du Covid en dehors de la vague Beta en mars 2021, SPF a étudié l’évolution de la mortalité sur une période plus large. « Lorsque l’INSEE a publié ses bulletins traduisant une surmortalité à Mayotte, nous avons mené une analyse approfondie, et nous nous sommes rendus compte que la surmortalité portait sur la période allant de mi-septembre 2021 à début février 2022. Le diagramme le montre nettement », nous indique Hassani Youssouf, Epidémiologiste, en charge de SPF Mayotte.

Une période pendant laquelle, Mayotte est moins touchée par les épisodes de Covid, « cette surmortalité intervient avant la vague Omicron de février 2022. Par contre, cela correspond à l’épidémie de grippe précoce et qui s’est étalée en 2021. » La grippe aurait donc été particulièrement meurtrière, 21% de décès en plus qu’en 2019. Ce n’est encore qu’une hypothèse, « nous devons corroborer cela par les certificats de décès, qui sont remontés à l’INSERM*, et qui mettent un certain temps à nous revenir. »

Si l’hypothèse était vérifiée, elle pourrait être la résultante de trois facteurs. Tout d’abord donc, une épidémie de grippe « plus précoce et plus importante » en 2021-2022 que celle de 2019. Et concomitamment à une baisse de l’immunité en population générale face aux virus influenzae du fait de l’absence de circulation virale en 2020-2021, liée aux confinements, au déploiement des mesures barrières… une période où nous étions comme sous cloche !

Erreur d’hémisphère

La période étudiée par SPF va de la semaine 37 (septembre) en 2021, à la 5ème (février) en 2022

Et enfin, une couverture vaccinale faible contre la grippe, cumulée à une efficacité vaccinale moindre. En effet nous avions rapporté le constat de SPF, expliquant que le vaccin déployé à Mayotte pour l’épidémie de grippe 2021-2022, n’était pas adapté à la souche du virus : « 97% des prélèvements séquencés étaient de sous-type A(H3N2) apparentés à la souche vaccinale A/Hong Kong/2671/2019 qui était présente dans le vaccin Hémisphère Sud 2021 mais pas dans le vaccin Hémisphère Nord utilisé à Mayotte cette année ».

Si cela était vérifié, il faudrait analyser d’où vient cette erreur de sens d’orientation géographique pour ce vaccin qui s’est trompé d’hémisphère.

Des malades qui sont « majoritairement » décédés à domicile, « et donc, pas enregistrés dans le système de surveillance classique ».

Hassani Youssouf n’exclut également pas qu’en fin de période, un effet Omicron se soit fait sentir. D’ailleurs on notera sur le diagramme un bâton plus long sur une semaine de mars 2022, et on sait que c’est sur la fin d’une vague que surviennent surtout les décès. Mais dans ce cas, il n’ont pas été enregistrés dans les statistiques publiées par l’ARS qui ne donne rappelons le, qu’un décès lié au Covid sur la période 1er janvier au 23 mai 2022.

On attend donc les analyses complémentaires sur les certificats de décès (papiers et électroniques) pour mieux analyser les causes de décès, « notamment ceux survenus hors établissement de santé, afin de confirmer cette hypothèse ».

Anne Perzo-Lafond

* L’Institut national de la santé et de la recherche médicale

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Impunité chez les délinquants ? Un mercredi de violences à Kaweni

139533
A quelques jours de la rentrée scolaire et de la visite prochaine du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer ainsi que du ministre délégué aux Outre-mer, la tension est montée d’un cran ce mercredi à Kaweni. Des violences ont éclaté à la suite de contrôles de la Police aux Frontières obligeant les riverains à se calfeutrer chez eux et la circulation à s’arrêter.
Législatives, Mayotte

Accorder le droit de vote aux étrangers, un sujet politique récurrent toujours aussi épineux

139533
Début août, « à titre personnel », le député Renaissance (ex-LREM) Sacha Houlié a déposé une proposition de loi afin « d'accorder le droit de vote et d’éligibilité aux élections municipales » à tous les étrangers. Un sujet difficilement éludable pour le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer Gérald Darmanin à quelques jours de sa venue à Mayotte.

Commission permanente du CD : l’ensemble des rapports étudiés adoptés

139533
Vendredi dernier, la salle de cinéma Alpa-Joe a accueilli la Commission permanente du Conseil départemental. Pas moins de 36 rapports ordinaires et 13 rapports complémentaires étaient à l’ordre du jour. Tous ont été adoptés qu’il s’agisse de la réduction du taux de taxation sur les produits pétroliers ou encore le maintien du dispositif temporaire d’emplois exceptionnels pour l’accompagnement des transports scolaires.

Vidéo de simulation du projet de piste longue : le virtuel en attendant le...

139533
L’intégration paysagère de la piste longue de l’aéroport de Mayotte a récemment fait l’objet d’une vidéo de simulation dans laquelle le spectateur peut découvrir l’infrastructure finale vue depuis plusieurs sites du lagon et de Petite-Terre. L’occasion de revenir sur l’avancement du projet avec Christophe Masson, délégué à la piste longue de l’aéroport de Mayotte, dans la perspective des visites ministérielles prévues ce mois-ci.

Les élections départementales de Sada se tiendront les 25 septembre et 2 octobre prochains

139533
A la suite de l'annulation des élections départementales du binôme Kamardine/Ibrahim à Sada entérinée par la décision du Conseil d'Etat le 19 juillet dernier, la préfecture communique sur les nouvelles dates. Les élections départementales partielles...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com