22.9 C
Dzaoudzi
vendredi 12 août 2022
AccueilFil infoJustice - 8 mois de prison ferme pour 4 braconniers de tortues

Justice – 8 mois de prison ferme pour 4 braconniers de tortues

La nuit du 28 mai dernier 4 braconniers ont été interpellés en flagrant délit sur la plage de Titi Moya. La période est prolixe en matière de ponte puisque les remontée de tortues se multiplient sur les mois d’avril-mai. C’est à la suite d’un constat d’une aggravation du braconnage que les équipes de l’association Oulanga Na Nyamba, étaient en veille, nous explique-t-elle dans le but de médiatiser l’action.

Dans la nuit du 28 mai, elles constatent que quatre braconniers sont en train de trainer une tortue dans un coin sombre de la plage, la suite est connue. Dans le cadre du Pacte de sauvegarde des tortues marines, l’association prévient la gendarmerie maritime qui contacte la brigade de Pamandzi, appuyée par les gendarmes mobiles.

Les 4 braconniers sont interpellés, et placés en garde à vue. Ils n’ont pas eu le temps de s’attaquer à l’animal, rapporte l’association.

Jugés en comparution immédiate ce lundi, ils étaient condamnés à 8 mois de prison ferme avec mandat de dépôt pour trois d’entre eux, donc départ instantané en prison, ainsi que 1000 euros de dommages et intérêts pour l’association qui s’est constituée partie civile, ainsi que 300 euros en remboursement des frais de justice.

“Il s’agit de la 10ème interpellation depuis la signature du Pacte de sauvegarde des tortues marines en décembre 2020”, rapporte l’association. “Les résultats sont significatifs : le braconnage est en baisse sur les plages surveillées. Les acteurs restent engagés pour atteindre leur objectif final : stopper définitivement le braconnage à Mayotte”. Cette plage de Moya est historiquement surveillée par les gardes du conseil départemental.

La mission a été menée dans le cadre d’un financement Etat, de la Communauté des communes de Petite Terre, de la mairie de Pamandzi, de la DRAJES et de l’Agence du service civique.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupure d’eau en cours dans le village de Longoni

139533
Le syndicat des eaux, dans un communiqué, informe les usagers du village de Longoni "qu'une casse sur le réseau de distribution d'eau potable" contraint...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Les élections départementales de Sada se tiendront les 25 septembre et 2 octobre prochains

139533
A la suite de l'annulation des élections départementales du binôme Kamardine/Ibrahim à Sada entérinée par la décision du Conseil d'Etat le 19 juillet dernier, la préfecture communique sur les nouvelles dates. Les élections départementales partielles...

La délégation de Tanzanie est arrivée à Mayotte

139533
Les travaux de coopération régionale du conseil départemental avancent bien, avec l’arrivée ce mercredi de la délégation de Tanzanie sur le territoire mahorais.

Visite ministérielle : de grands enjeux en perspective

139533
Dans le cadre de la visite du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre délégué aux Outre-mer, Jean-François Carenco, prévue la semaine du 22 août prochain, les séances de travail se sont multipliées à Paris la semaine dernière. Ainsi, le 5 août, le président du Conseil départemental, Ben Issa Ousseni a été reçu par Jean-François Carenco. La veille, la parlementaire Estelle Youssouffa s’était entretenue avec Gérald Darmanin.

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139533
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139533
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com