UA-49455827-15
27.9 C
Dzaoudzi
dimanche 23 janvier 2022
AccueilOcéan IndienComores : classé "orange" par la France, le pays peine à atteindre les...

Comores : classé “orange” par la France, le pays peine à atteindre les 400 000 vaccinés

Les autorités bouclaient le vendredi 31 décembre la quatrième campagne « bis » de vaccination. Un congé de cinq jours a été accordé aux agents publics pour faciliter la vaccination de masse. Le président Azali Assoumani a fait le tour de pays pour sensibiliser la population. Malgré un engouement qui varie d’une île à une autre, les chiffres provisoires (ajoutés à ceux des quatre dernières campagnes) font état de 246.139 personnes vaccinées au 30 décembre. Les Comores font toutefois partie des 15 pays africains (sur 54) ayant atteint les objectifs de vaccination fixés par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

L’Union des Comores n’a toujours pas atteint les objectifs de 400 000 personnes vaccinées au 31 décembre. Au total, le pays devrait vacciner 492.492 personnes, soit 60% de la population, pour pouvoir atteindre l’immunité collective. “Les chiffres sont décevants, nous continuons à sensibiliser les gens à aller se faire vacciner. Mais, à ce jour, nous n’avons pas atteint les objectifs que nous nous sommes fixés“, a reconnu, jeudi 30 décembre, le chargé de communication de la Coordination anti-Covid, docteur Djabir Ibrahim.

30% de la population vaccinés

Le nombre de contamination est reparti à la hausse, soit une centaine de contamination par jour. Jeudi 30 décembre, 231 cas ont été recensés. Depuis l’apparition du variant Omicron, les autorités sanitaires comoriennes ont enregistré “six décès“, portant le nombre de décès cumulés depuis la déclaration du premier cas le 30 avril 2020 à 157 personnes. Les Comores avaient enregistré 7 décès au mois d’août 2020. La vague meurtrière portait sur la période allant de décembre 2020 à février 2021. Le nombre de décès passera de 10 à 146.

Le président Azali Assoumani a loué “les sacrifices et le professionnalisme” du personnel médical, estimant que le pays a mobilisé toutes les conditions nécessaires à la lutte contre la Covid-19. “Nous devons être fiers de tout ce que nous avons fait jusqu’ici“, a-t-il souligné, jeudi, devant les députés à l’occasion de son traditionnel discours sur l’état de l’Union. “Le mécanisme de gestion et de suivi de la crise sanitaire dans notre pays a été efficace. La couverture pour un schéma vaccinal complet est à ce jour de 30% de la population totale soit 54% de la population cible, ce qui classe l’Union des Comores parmi les sept pays africains ayant les meilleures couvertures vaccinales“, a-t-il mentionné.

La Coordination nationale anti-Covid en conférence de presse jeudi 30 décembre à Moroni (Photo : Beit-Salam)

De pays vert à pays orange

A ce jour, le pays a déjà vacciné 30% de sa population totale, estimée à 820.824 habitants. Mais le taux de vaccination global diffère d’une île à une autre, soit 33,9% à Ngazidja (Grande-Comore), 25% à Ndzuani (Anjouan) et 33,4% à Mwali (Mohéli). S’agissant de la quatrième campagne « bis » qui a pris fin ce vendredi 31 décembre, l’île de Mwali (Mohéli) est en tête avec une couverture vaccinale estimée à 84% des objectifs, suivie par l’île de Ndzuani (Anjouan) qui enregistre 67,1% et l’île de Ngazidja (12,2%).

Malgré cette faible couverture vaccinale, les Comores font partie des 15 pays africains (sur 54) ayant atteint les objectifs de vaccination fixés par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) au 31 décembre, soit au moins 30% de la population. A cause de la hausse des cas, la France a toutefois reclassé les Comores, qui sont passées “à compter du 2 janvier de la liste des pays « vert » pour lesquels un risque faible a été établi à la liste des pays « orange » où un risque modérément accru d’infection a été identifié”, selon la note N°2021-0624838/CHAN de l’ambassade de France transmise jeudi 29 décembre aux autorités comoriennes.

De notre correspondant aux Comores A.S. Kemba

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

La chanteuse mahoraise Kueena remporte le concours de chant Nyora

139533
Diffusé à la télévision comorienne ainsi que sur les réseaux, le concours Nyora mettaient en concurrence de nombreux chanteurs de l’archipel des Comores. Et...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
RUP, Sébastien Lecornu, Mayotte, Schengen

Révision de Schengen et de la politique des RUP : « Mayotte a une carte à...

139533
Une nouvelle stratégie à l’égard des Régions Ultrapériphérique de L’Europe, dont Mayotte, est en cours d’élaboration par la Commission européenne qui la finalisera en mai 2022. Chacun était prié de défendre sa position au sein d’une stratégie commune
Projet de loi Mayotte, Sébastien Lecornu, Mayotte

Projet de loi Mayotte : le sujet se politise de plus en plus

139533
Le timing aidant avec des élections présidentielles qui se rapprochent, réduisant peu à peu le nombre de conseils des ministres susceptibles de l’examiner, le projet de loi Mayotte entame sa 2ème semaine de feuilleton du « je t’aime, moi non plus »
Mayotte, LR

Législatives : Issihaka Abdillah confirmé comme candidat LR

139533
Les candidats commencent à se mettre en ordre de marche pour les prochaines législatives qui se tiendront les dimanches 12 et 19 juin 2022. Les LR ont investi au niveau national deux candidats sur...
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139533
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139533
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
UA-49455827-15