27.9 C
Dzaoudzi
dimanche 23 janvier 2022
AccueilEducationViolences en milieu scolaire: trouver le bon arbitrage

Violences en milieu scolaire: trouver le bon arbitrage

Le lycée de Kahani en fait régulièrement les frais, et cette fois c'était au tour du collège de Koungou : les agressions entre jeunes ou contre les enseignants sont perpétrés. Des faits qui se produisent ailleurs en France, mais dont on entend ici que la société propose des remèdes, en attendant de désengorger les établissements scolaires.

Les enseignants ont demandé et ont obtenu l’autorisation de se mettre en droit de retrait au collège Frédéric d’Achery de Koungou ce mardi matin. “Un collègue s’est fait bastonner pas une ancienne élève qui était armée d’un bâton, et le CPE qui est intervenu a également reçu des coups. Et l’ancienne élève a juste été raccompagnée à la sortie, sans plus”, nous rapporte une enseignante, Mme Marchand. L’interrogation porte sur le système de filtration à l’entrée qui a manifestement été défaillant. “Il n’y a pas assez de surveillant pour l’ensemble des 1.900 jeunes”, rajoute-t-elle. Ils annoncent le prolongement du mouvement pour demain.

Un écho de ce qui s’est passé en plus grave au lycée de Kahani ce lundi. “Vers 8 heures, un de nos élèves, s’est fait poignarder dans les toilettes par quatre autres élèves. Un coup de couteau dans le dos. Blessé au niveau de l’omoplate, il a été évacué par les pompiers. Heureusement ses jours ne sont pas en danger et nous exprimons tout notre soutien atterré à la victime et à sa famille”, indique le collectif des personnels du lycée. Les quatre auteurs des faits ont été appréhendés au sein du lycée par la gendarmerie, ils y étaient tous scolarisés.” Rappelons que depuis les agressions à répétition notamment dans les toilettes, cet établissement fonctionne en jauge réduite pour ne pas priver l’ensemble des élèves de jours entiers de scolarité.

“Solidarité”… un vain mot pour certains élèves qu’il faut pourtant rappeler et marteler

C’est toujours le sujet. Trouver le bon arbitrage entre le risque encouru à l’intérieur de l’établissement et la perte d’enseignement pour des élèves qui accentue encore un peu plus le décrochage. Les actes qui se produisaient il y a encore quelques années à proximité des collèges et lycée, s’invitent désormais à l’intérieur. Il faut les y repousser et de nouveau sanctuariser les établissements. Tout le personnel doit être mobilisé pour cela.

Ces faits ne sont pas isolés en France. En octobre à Besançon, un élève en a poignardé un autre dans les couloirs du lycée rapporte France bleu, ou à Toulouse, un lycéen de 17 ans était victime de plusieurs coups de couteau, le blessant au crane et à la hanche, selon la Dépêche.

A Mayotte où l’insécurité perturbe la vie de l’ensemble des habitants, certains établissements sont plus touchés que d’autres. En attendant de les désengorger par de nouvelles constructions, et faute de pouvoir mettre un gendarme derrière chaque lycéen ou collégien, la solution passera aussi par les initiatives des parents ou du village, comme nous l’avions rapporté.

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

La chanteuse mahoraise Kueena remporte le concours de chant Nyora

139533
Diffusé à la télévision comorienne ainsi que sur les réseaux, le concours Nyora mettaient en concurrence de nombreux chanteurs de l’archipel des Comores. Et...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
RUP, Sébastien Lecornu, Mayotte, Schengen

Révision de Schengen et de la politique des RUP : « Mayotte a une carte à...

139533
Une nouvelle stratégie à l’égard des Régions Ultrapériphérique de L’Europe, dont Mayotte, est en cours d’élaboration par la Commission européenne qui la finalisera en mai 2022. Chacun était prié de défendre sa position au sein d’une stratégie commune
Projet de loi Mayotte, Sébastien Lecornu, Mayotte

Projet de loi Mayotte : le sujet se politise de plus en plus

139533
Le timing aidant avec des élections présidentielles qui se rapprochent, réduisant peu à peu le nombre de conseils des ministres susceptibles de l’examiner, le projet de loi Mayotte entame sa 2ème semaine de feuilleton du « je t’aime, moi non plus »
Mayotte, LR

Législatives : Issihaka Abdillah confirmé comme candidat LR

139533
Les candidats commencent à se mettre en ordre de marche pour les prochaines législatives qui se tiendront les dimanches 12 et 19 juin 2022. Les LR ont investi au niveau national deux candidats sur...
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139533
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139533
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com