28.9 C
Dzaoudzi
mardi 18 janvier 2022
AccueilEconomieStockage de photovoltaïque sur les toits de l'aérogare pour l'équivalent de la...

Stockage de photovoltaïque sur les toits de l’aérogare pour l’équivalent de la consommation de 1.500 foyers

Avec la décision de la Commission de régulation de l’Energie (CRE) d’autoriser à Mayotte les projets de stockage de photovoltaïque, plusieurs projets ont vu le jour. Nous avions évoqué celui de l’aéroport de Mayotte (Edeis), il est désormais opérationnel.

VOLTA, groupe français indépendant dans le développement et la production d’énergie renouvelable, annonce que depuis le 1er octobre 2021 le parc photovoltaïque de DJEMA 1 situé sur la toiture de l’aérogare de l’aéroport international de Dzaoudzi-Pamandzi à Mayotte, est opérationnel.

VOLTA et EDEIS, exploitant de l’aéroport Mayotte-Dzaoudzi-Pamandzi, se sont associés pour répondre à un appel d’offres initié par Commission de Régulation de l’Énergie. D’une puissance de 900 kWc et dotée de panneaux anti-éblouissements posés sur les 7.000 m2 de toiture, la centrale Djema 1 comporte une unité de stockage d’une capacité de 900 kWh.

Un investissement de près de 2 millions d’euros, confié à la société COREXSOLAR International, spécialiste de la zone Océan Indien. “La centrale produira annuellement environ 1.300 MWh d’énergie, correspondant à la consommation d’environ 1.500 foyers. Cette production sera entièrement réinjectée dans le réseau d’électricité de Mayotte (EDM) et permettra à l’aéroport de contribuer à la réduction de l’empreinte carbone du territoire et au soutien du réseau local d’électricité”, indiquent VOLTA et Edeis..

Le prêt bancaire s’intègre dans le cadre d’un financement global d’environ 10 millions d’euros, arrangé par Bpifrance, qui englobe le financement d’un portefeuille de projets situés à Mayotte, en opération et à construire. Ce financement couvre notamment la centrale avec stockage de Dzoumogné, la plus importante centrale photovoltaïque du territoire (1,8 MW et 2 MWh de stockage).

La transformation du toit de l’aéroport en “plus grande centrale photovoltaïque de Petite-Terre”, va booster la production d’énergie décarbonée de l’île.

Dans son rapport de février 2020, “Orientations de la CRE sur la programmation pluriannuelle de l’énergie de Mayotte”, la Commission de Régulation de l’Energie indique que la production d’électricité à Mayotte repose aujourd’hui essentiellement sur deux centrales thermiques fonctionnant au gasoil, la centrale de Longoni (73,2 MW) située sur Grande-Terre et la centrale des Badamiers (33,6 MW) sur Petite-Terre.

Le parc électrique de Mayotte est complété par des installations photovoltaïques avec et sans stockage et une installation de méthanisation. La part des énergies renouvelables dans le mix électrique s’élevait à seulement 5 % en 2018. Le levier principal reste le photovoltaïque sur l’île.

L’utilisation des toitures permet d’optimiser les surfaces de production d’énergie solaire. Le projet DJEMA 1 s’inscrit dans le cadre d’un programme de développement énergétique plus ambitieux qui verra la réalisation dans les 24 prochains mois de plusieurs nouveaux projets dont le projet DJEMA 2 qui porte sur la mise en place d’ombrières photovoltaïques sur le parking de l’aéroport.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Suspension de la grève des conducteurs Halo des secteurs Nord et...

139533
Le réseau Halo informe ses usagers de la suspension de la grève de conducteurs qui a débuté le 10 janvier 2022 dans les bassins...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139533
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139533
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement

Avis négatif sur le projet de loi Mayotte : pour le gouvernement, rien ne servait...

139533
Un timing accéléré, un déficit de concertation et dans une ambiance passionnée, voilà les ingrédients de l’avis défavorable du conseil départemental au projet de loi Mayotte

Face aux abus, le CD demande l’encadrement des prix de l’eau

139533
Cela fait déjà plusieurs semaines que l’île au lagon souffre d’une pénurie de bouteilles d’eau plate. Les rayons sont systématiquement dévalisés peu après les livraisons. Le phénomène tire son origine de plusieurs facteurs, du...

« Le compte n’y est pas » : les élus rejettent le projet de loi...

139533
C’est à la suite d’une consultation « sans précédent » des forces vives de l’île tel que l’annonce le président Ben Issa Ouseni, qu’a été prise la décision de retoquer le projet de loi...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com