27.9 C
Dzaoudzi
dimanche 23 janvier 2022
AccueilorangeInauguration d'un centre de prise en charge des auteurs de violences conjugales

Inauguration d’un centre de prise en charge des auteurs de violences conjugales

À la suite de l’appel à projets du Ministère chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances, le premier centre de prise en charge des auteurs de violences conjugales (CPCA) à Mayotte, est opérationnel depuis le 15 octobre 2021. Il vise à favoriser la prévention du passage à l’acte et de la récidive.

C’est  à Tsoundzou II, et en présence de Laurent Ben Kemoun, président du tribunal judiciaire de Mayotte et Roukia Lahadji, présidente de Mlezi Maore, que le préfet Thierry Suquet a inauguré le Centre de prise en charge des auteurs de violences conjugales: “Nous avons cette obligation d’écarter du foyer familial le conjoint dangereux, pour lutter contre la récidive mais aussi pour protéger la victime de violences conjugales et lui permettre de rester à son domicile. Ce centre est donc un pas important, paradoxalement, pour les victimes”.
Face à la gravité et à l’ampleur du phénomène des violences au sein du couple, la prévention et la fin du cycle des violences constitue un enjeu essentiel des politiques publiques sociale, judiciaire et sanitaire.
C’est dans ce contexte national que le Grenelle des violences conjugales a suggéré des dispositifs spécifiques à la lutte contre la récidive afin de compléter les actions déjà menées pour la protection et l’accompagnement des victimes. La création de centres de prise en charge des auteurs de violences a dès lors été identifiée comme un nouvel outil pour lutter contre les violences conjugales et figure parmi les 46 mesures du Grenelle.

Prendre en charge les auteurs pour mieux protéger les victimes

Sous l’autorité d’Élisabeth Moreno, ministre déléguée auprès du Premier ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances, un premier appel à projets a été initié le 24 juillet 2020 et 18 premiers centres ont été créés fin 2020. En 2021, une deuxième vague de 12 CPCA a été désignée, amplifiant ainsi la couverture territoriale de ce dispositif.

Ainsi, un premier centre a été retenu en 2021 pour Mayotte porté par l’association Mlezi Maoré. Il répond à un cahier des charges national au respect duquel veille la Direction régionale aux droits des femmes et à l’égalité (DRDFE).
Le centre propose aux auteurs de violences conjugales un accompagnement psychothérapeutique et médical qui pourra être assorti d’un accompagnement socioprofessionnel visant notamment à l’insertion dans l’emploi.
Le lieu est ouvert du lundi au vendredi de 8h à 16h.
Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

La chanteuse mahoraise Kueena remporte le concours de chant Nyora

139533
Diffusé à la télévision comorienne ainsi que sur les réseaux, le concours Nyora mettaient en concurrence de nombreux chanteurs de l’archipel des Comores. Et...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
RUP, Sébastien Lecornu, Mayotte, Schengen

Révision de Schengen et de la politique des RUP : « Mayotte a une carte à...

139533
Une nouvelle stratégie à l’égard des Régions Ultrapériphérique de L’Europe, dont Mayotte, est en cours d’élaboration par la Commission européenne qui la finalisera en mai 2022. Chacun était prié de défendre sa position au sein d’une stratégie commune
Projet de loi Mayotte, Sébastien Lecornu, Mayotte

Projet de loi Mayotte : le sujet se politise de plus en plus

139533
Le timing aidant avec des élections présidentielles qui se rapprochent, réduisant peu à peu le nombre de conseils des ministres susceptibles de l’examiner, le projet de loi Mayotte entame sa 2ème semaine de feuilleton du « je t’aime, moi non plus »
Mayotte, LR

Législatives : Issihaka Abdillah confirmé comme candidat LR

139533
Les candidats commencent à se mettre en ordre de marche pour les prochaines législatives qui se tiendront les dimanches 12 et 19 juin 2022. Les LR ont investi au niveau national deux candidats sur...
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139533
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139533
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com