UA-49455827-15
27.9 C
Dzaoudzi
dimanche 23 janvier 2022
AccueilorangeDose de rappel et variant Omicron au menu de la 1ère intervention...

Dose de rappel et variant Omicron au menu de la 1ère intervention du nouveau directeur de l’ARS

La première sortie médiatisée d'Olivier Brahic, était pour le centre de vaccination de M’gombani. Rappel ou pas, une trentaine de personnes attendait sa dose. L'occasion pour lui de repréciser les enjeux sur une île plutôt épargnée actuellement.

On sent les autorités dans un entre-deux. Entre une situation rassurante à Mayotte, et la crainte que le variant Omicron fasse des dégâts. Devant le centre de vaccination de M’gombani, le préfet Thierry Suquet se réjouissait du comportement de la population, « elle a été formidable car entre les vacances de juillet et maintenant, le taux de vaccination a considérablement augmenté. » Olivier Brahic doit en effet se féliciter de ne pas avoir été muté à la tête de l’ARS de Guadeloupe…

A Mayotte, 155.756  personnes ont reçu au moins une dose de vaccin, soit 86,7 % de la population cible (plus de 12 ans), et 71,9 % (toujours de la population cible) disposent d’un schéma vaccinal complet. Contre 46% pour une première dose parmi les plus de 18 ans dans l’île antillaise. Si on se rapporte à l’ensemble de la population, 46% de la population est totalement vaccinée. Il y a encore une marge, surtout chez les plus de 65 ans, soulignait Olivier Brahic : « Il faut encore initier le schéma vaccinal, notamment pour cette tranche d’âge qui présente le plus de risques d’attraper une forme grave de la maladie ». Les personnes âgées se sont malgré tout peu à peu décidées à se faire vacciner, puisqu’elles sont 85% des 65-74 ans à avoir un schéma vaccinal complet, mais le problème se pose toujours pour les plus de 75 ans, qui ne sont que 55% à l’être. « Nous allons relancer une campagne de communication qui s’adressera aux plus septiques ».

Le centre de vaccination de M’gombani a des allures de camps retranchés, avec 4 boxes privées, permettant des entretiens particuliers. Kadafi Attoumani est le nouveau directeur de la Croix Rouge : « On nous a confié l’organisation du centre début octobre. Depuis, 7.703 personnes se sont faits vacciner ».

Olivier Brahic : “Pour l’instant, nous avons délivré 2 000 doses de rappel”

Pas de cas révélé d’Omicron à Mayotte pour l’instant

Et depuis peu, pour la dose de rappel. Avec un succès qui ne demande qu’à s’amplifier, rapporte Olivier Brahic, « pour l’instant, nous avons délivré 2.000 doses de rappel, mais nous attendons désormais les 25.000 à 30.000 personnes qui ont déjà eu leur schéma vaccinal complet, et qui doivent se présenter pour ce rappel ». Valable pour tout les adultes à partir de 5 mois après leur dernière injection. Car au 15 décembre, elle conditionnera la validité du Pass sanitaire pour les plus de 65 ans, et au 15 janvier, pour toutes les personnes de plus de 18 ans.

Le sujet chaud du moment, c’est l’arrivée du variant Omicron dans la région et son entrée possible à Mayotte. « Nous n’avons pour l’instant pas de cas confirmé ici, mais il faut se préparer, nous avons mobilisés les professionnels de santé. Même si les Coronavirus sont réputés muter de façon particulière, celui ci est classé ‘variant préoccupant’ par l’Organisation Mondiale de la Santé. Nous aurons plus d’information sur son comportement dans 10 à 15 jours. » Notamment sur sa contagiosité et sa dangerosité.

Les armes pour s’en prémunir sont connues, la vaccination, « grâce à laquelle on a 8 fois moins de risque d’attraper une forme grave de la maladie et qui limite le portage du virus entre personnes », dont la dose de rappel, « car l’immunité décroit avec le temps ».
Soulignons l’insuffisante prise en compte au niveau national du faible taux de réinfection au Covid, avec une persistance des anticorps chez ceux qui l’ont attrapé, comme le rapportait l’Institut Pasteur en mai dernier, mais sur une durée qu’on ne maitrise pas encore. A suivre.

L’enquête de séroprévalence toujours « en cours »

Croix rouge
Kadafi Attoumani a réaménagé le centre de vaccination

Aux deux centres fixes de vaccination à M’gombani et Koungou, s’en rajoutera un 3ème, au lycée des Lumières à Kawéni, pendant les vacances scolaires de Noël. Trois centres itinérants ont été remis en circulation, pour permettre de toucher une commune différente une semaine chaque mois. La vaccination en milieu scolaire se poursuit.
Thierry Suquet rappelait que le bon degré de vaccination avait été probablement un des facteurs ayant protégé la population, « nous avons été moins impactés par le variant Delta que d’autres départements. »

Le taux d’incidence bas, nous amenait à glisser l’éventualité d’un début d’immunité de la population à la suite de la violente 2ème vague de février 2021 à Mayotte sous l’effet du variant Beta (sud-africain), ce qui avait été l’occasion pour nous d’interpeller Dominique Voynet en août dernier. L’ancienne directrice de l’ARS Mayotte avait évoqué une enquête de séroprévalence menée pour connaître le taux d’anticorps dans la population. Bouclée en Guyane par l’Institut Pasteur, elle a permis de constater que là-bas, 64% des personnes avaient développé des anticorps au Covid. Ce qui n’empêche pas le territoire français d’Amérique de connaître actuellement un taux d’incidence de 89,4.

A Mayotte, cette étude de séroprévalence est toujours « en cours », indique Olivier Brahic.
Dernière précaution, la conservation des gestes barrière bien sûr, invite le directeur de l’ARS, le lavage des mains, qui protège de transmissions quelques soient les maladies, et l’aération des locaux, un geste qui s’oublie vite en cette période de retour aux clims par grosses chaleurs.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

La chanteuse mahoraise Kueena remporte le concours de chant Nyora

139533
Diffusé à la télévision comorienne ainsi que sur les réseaux, le concours Nyora mettaient en concurrence de nombreux chanteurs de l’archipel des Comores. Et...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
RUP, Sébastien Lecornu, Mayotte, Schengen

Révision de Schengen et de la politique des RUP : « Mayotte a une carte à...

139533
Une nouvelle stratégie à l’égard des Régions Ultrapériphérique de L’Europe, dont Mayotte, est en cours d’élaboration par la Commission européenne qui la finalisera en mai 2022. Chacun était prié de défendre sa position au sein d’une stratégie commune
Projet de loi Mayotte, Sébastien Lecornu, Mayotte

Projet de loi Mayotte : le sujet se politise de plus en plus

139533
Le timing aidant avec des élections présidentielles qui se rapprochent, réduisant peu à peu le nombre de conseils des ministres susceptibles de l’examiner, le projet de loi Mayotte entame sa 2ème semaine de feuilleton du « je t’aime, moi non plus »
Mayotte, LR

Législatives : Issihaka Abdillah confirmé comme candidat LR

139533
Les candidats commencent à se mettre en ordre de marche pour les prochaines législatives qui se tiendront les dimanches 12 et 19 juin 2022. Les LR ont investi au niveau national deux candidats sur...
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139533
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139533
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
UA-49455827-15