31.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 décembre 2021
AccueilEconomieAvec le "campus connecté", une université plus centrée sur les besoins du...

Avec le “campus connecté”, une université plus centrée sur les besoins du territoire

Déployés partout en France, les campus connectés ont un objectif clé : répondre aux besoins des territoires, en formant les jeunes près de chez eux, aux filières dont leur département a besoin. A Mayotte, le campus connecté visité par la ministre de l'Enseignement supérieur répond à d'autres besoins plus spécifiques.

Installée à table avec des élèves du lycée de Tsararano, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche a pu déguster une barquette de papaye rapée de Panima. Loin des micros, ce repas pris en vitesse à cause d’un agenda chargé était surtout l’occasion d’échanger avec les difficultés rencontrées par les élèves, et leurs ambitions. Par exemple, devenir professeur des écoles et répondre à un gros besoin de la société mahoraise, pourquoi pas. Mais se lever à 4h chaque matin pour rentrer à 18h le soir en raison des horaires de bus, “bassi ivo !”.

Agenda de ministre, mais repas de lycéen

Avec de telles contraintes, “ils ont bien du courage” salue Frédérique Vidal. Après la courte séquence déjeuner, la ministre visitait à Hajangua le tout nouveau “campus connecté”. Dans les locaux de la MJC d’Hajangua, trois salles informatique accueillent pour l’heure une dizaine d’étudiants. 170 sont attendus à terme dans des futurs locaux plus adaptés, voire davantage quand le dispositif aura fait des petits dans les communes de l’île.

Concrètement, ce dispositif permet aux étudiants de suivre des filières qui n’existent pas sur le territoire, en distanciel mais avec un tuteur présent qui accompagne chaque étudiant. En somme, c’est “le distanciel sans l’isolement” résume Bruno Girard, enseignant au CUFR, chargé de faire visiter les locaux. Le but, c’est “que nous puissions offrir aux étudiants de Mayotte une large palette de choix, en présentiel ou en utilisant les outils modernes, mais toujours avec un côté humain ,car l’enseignement à distance fonctionne quand il y a un accompagnement humain très fort qui vient le renforcer” complète la ministre qui insiste sur le “rôle crucial” des tuteurs pour que le campus connecté fonctionne.

Cette formule à cheval entre l’enseignement à distance et l’accompagnement in situ répond à plusieurs enjeux : permettre de suivre des formations inexistantes à Mayotte, mais aussi limiter les contraintes liées aux déplacements à Mayotte.

Frédérique Vidal accueillie par le recteur et le maire de Dembéni

“Il faut que les étudiants inscrits ici aient accès à la même chose que tous les autres étudiants, c’est un très beau projet” a salué la ministre. “Il faut être capable d’amener le meilleur de l’enseignement supérieur à des étudiants qui ont envie de se former. Ça permet d’offrir un avenir à la jeunesse, d’avoir des talents qualifiés qui à leur tour génèrent du développement économique, c’est l’objectif qu’avait le président de la République quand il m’a demandé de faire en sorte qu’il y ait 100 campus connectés partout sur le territoire.
On va renforcer encore l’offre de formation accessible, on a besoin sur tous les territoires de l’expertise, de l ‘ingénierie, c’est comme ça qu’on fait avancer les territoires.”

Vers des universités plus tournées vers les territoires

Le campus connecté est situé derrière le marché couvert d’Hajangua, dans l’ancienne MJC

Et une fois n’est pas coutume, le 101e département fera office de laboratoire pour le national. “Mayotte a été sélectionnée pour être un démonstrateur de l’enseignement à distance, l’enseignement supérieur à Mayotte commence à prendre des dimensions qui vont permettre à l’ensemble des étudiants de pouvoir se former”. Objectif à grande échelle, axer chaque “fac” sur les besoins de son territoire. “C’est parce que les universités développent leur signature de territoire qu’elles permettent le développement de leur territoire” résume la ministre. “Ça permet d’offrir un avenir à la jeunesse, d’avoir des talents qualifiés qui à leur tour génèrent du développement économique, c’est l’objectif qu’avait le président de la République quand il m’a demandé de faire en sorte qu’il y ait 100 campus connectés partout sur le territoire.
On va renforcer encore l’offre de formation accessible, on a besoin sur tous les territoires de l’expertise, de l ‘ingénierie, c’est comme ça qu’on fait avancer les territoires.”

Et si d’autres universités peuvent craindre que cette promotion du distanciel conduise à des réductions de moyens, à Mayotte où quatre étudiants sur cinq n’ont pas de place dans le supérieur, ce n’est pas l’esprit.

Frédérique Vidal

“Transformer le CUFR en institut national universitaire, c’est en faire une université de plein exercice, qui distribuera les diplômes au nom de l’Etat” assure Frédérique Vidal. “La seule différence c’est que l’Etat restera employeur, ce qui a permis ces deux dernières années de rajouter 15 emplois en 2020, 9 autres en 2021, pendant les 4 à 5 prochaines années, l’Etat continuera à mettre de l’argent et des emplois d’Etat tout en permettant à l’université de Mayotte de distribuer ses diplômes, ce qui en fait une université de plein exercice”. D’autres sujets sont au menus de sa visite, comme l’augmentation des moyens humains et financiers alloués au CUFR, et son agrandissement, signe de montée en puissance. “Permettre à l’université de Mayotte de s’agrandir en termes de locaux c’est aussi lui permettre d’accueillir plus d’étudiants” promet la ministre, promettant de continuer à “travailler ensemble pour permettre à la jeunesse mahoraise de pouvoir étudier pour participer ensuite au développement économique et social de cette très belle île”.

Y.D.

.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

FEDER CTE, Europe, Mayotte,INTERREG V

INTERREG : l’impossible fonds européen à fort relent diplomatique

0
Aux difficultés que nous connaissions pour consommer les fonds européens, se sont rajoutées les complications diplomatiques régionales pour consommer efficacement les programmes transfrontaliers de l’INTERREG sur l’enveloppe 2016-2021. Avec comme conséquence, des dégagements d’office. Deux spécialistes européens de ce fonds étaient présents lors de ce comité de suivi, lui conférant un petit air d’examen de passage
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.