28.9 C
Dzaoudzi
dimanche 28 novembre 2021
AccueilEducationTransports scolaires : possible protocole d’accord au-delà du tout sécuritaire

Transports scolaires : possible protocole d’accord au-delà du tout sécuritaire

Les parties ont poursuivi les négociations pendant les vacances, rapidement menées puisque les points sont quasiment ceux du précédent accord de septembre, qui n’avait pas eu le temps d’être appliqué. Sous condition de reprise, de nouvelles mesures sociales pourraient être déclinées

Une nouvelle suspension du ramassage des élèves avait été décidée par les conducteurs de bus une dizaine de jour avant les vacances scolaires de la Toussaint. Et quelques jours après un premier arrêt qui avait donné lieu en septembre à la rédaction d’un protocole d’accord avec de nouvelles mesures sécuritaires. De nouveaux caillassages et des tensions sur certains tronçons en étaient la cause.

Alors que nous arrivons au terme de la 1ère semaine de vacances, où en sont les négociations ? Surtout que ce lundi, c’est jour de rentrée pour les étudiants du Centre universitaire de Dembéni. Ali Siaka Djoumoi, Délégué FO Transports chez Transdev, gestionnaire du marché, explique attendre la validation de l’harmonisation du précédent protocole de la part de la préfecture. Il rappelle que sans réponse, « un préavis de grève est toujours possible pour prendre la suite du droit de retrait ». Et nous explique que la négociation porte sur des points au-delà du sécuritaire, « sur la protection des salariés, sur les arrêts maladies, sur des points issus des conventions collectives. »

Pour Frédéric Delouye, directeur de Transdev Mayotte, un accord est « en cours de rédaction » à la préfecture : « Nous espérons une signature rapidement pour informer les élèves, en particulier les 1.000 étudiants qui vont reprendre le chemin du Centre universitaire ce lundi. Ce qui représente 15 véhicules à remettre dans le circuit de ramassage. » Sur la partie convention collective, il rappelle que l’accord initié par le préfet Colombet ne portait que sur « la reprise du personnel en cas de transfert de l’activité du transport scolaire vers un repreneur », ce qui avait sécurisé le passage des salariés de Matis vers Transdev. Il souligne que Mayotte a été cette fois précurseur sur La Réunion, « où cette clause ne s’applique pas, un préavis de grève pourrait être déposé là-bas pour la rentrée. »

Des gendarmes en appui pour sécuriser les secteurs en tension sur le trajet des bus

Un CLSPD spécifique au secteur

Depuis la date de mise à exécution du droit de retrait à Mayotte, des rotations de bus ont repris malgré tout sur le dispositif de l’école ouverte, pendant les vacances.

A la préfecture, c’est Laurence Carval, la directrice de cabinet du préfet, qui gère le dossier. Elle évoque en effet un accord en cours de rédaction, « il reprend, en l’améliorant, ce qui avait été signé en septembre, et que nous n’avons pas eu le temps de mettre en place. » Il s’agit de l’apport de médiateurs supplémentaires, de sécuriser les évacuations en cas d’émeutes, d’accentuer les patrouilles, etc. Avait également négocié la prise en charge pour les patrons des entreprises de transport, d’un accompagnement à la protection des bus, notamment la pose de film sur les vitres, ce qui a été voté à hauteur de 54.000 euros par le conseil départemental. Qui dégage aussi de nouveaux médiateurs, tout en demandant à l’Etat un accompagnement pour cet effort supplémentaire.

L’amélioration porte sur la partie sociale, mais elle est soumise à la reprise du transport pour les 30.000 élèves à la rentrée : « Sous cette condition, nous ouvrons le chantier sur les prise en charge psychologiques et autres du personnel en souffrance. La préfecture et le conseil départemental s’engagent aussi sur la mise en place d’un Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance spécifique au transport scolaire, qui permettra à ceux qui y siègeront, de solliciter le procureur qui en fait partie, sur les suites données aux affaires. »

Une instance de dialogue privilégiée, qui permet aux uns de toucher du doigt les difficultés rencontrées par les autres. Et qui ne fonctionne que s’il est réuni régulièrement, et pas seulement en période de crise.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Vanille, Mayotte

Filière en structuration, la vanille se fête le 11 décembre

0
Le territoire va fêter un des produits qui fit l'excellence de la filière agricole en ayant par le passé été couronné au niveau national: la vanille de Mayotte doit retrouver son statut, c'est ce qu'impulse l'association Saveurs et Senteurs de Mayotte. Une semaine de festivité autour de l'or noir des pâtissiers
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan