26.9 C
Dzaoudzi
jeudi 28 octobre 2021
AccueilorangePremier bulletin de santé mentale à Mayotte dans le contexte de crise...

Premier bulletin de santé mentale à Mayotte dans le contexte de crise Covid

Le Coronavirus est-il un facteur aggravant de la santé mentale ? Comment les français se sortent des périodes de confinement ? Emanant du réseau OSCOUR®, les données de fréquentation des urgences permettent d'être plutôt rassurant à Mayotte comme en métropole.

Les professionnels de santé de l’ensemble du territoire français ayant signalé une augmentation de la prise en charge de patients (souvent jeunes) pour tentatives de suicides ou autres troubles de la santé mentale, il a été demandé à santé publique France de renforcer les dispositifs de suivi existants et d’en déployer de nouveaux. Au niveau national, cela passe notamment par la production de bulletins de surveillance syndromique hebdomadaires et la mise en place de l’enquête CoviPrev.

En métropole, les passages pour troubles de l’humeur et pour troubles anxieux étaient à des niveaux similaires ou inférieurs à ceux des années antérieures, excepté pour les troubles de l’humeur et les gestes suicidaires, plus élevés chez les enfants, indique le  bulletin national de fin septembre de Santé publique France. “Pour la plupart des indicateurs, les niveaux observés étaient comparables à ceux des années antérieures, excepté chez les 15-44 ans pour état dépressif (niveau plus élevé).”

Petite augmentation des consultations en mars-avril

A Mayotte, l’analyse des passages aux urgences du Centre Hospitalier (OSCOUR®) est la seule source permettant de bénéficier de données disponibles dans un délai très court en matière de santé mentale du territoire. Un suivi mensuel de différents indicateurs est réalisé mensuellement et donne lieu à une publication semestriel d’un point épidémiologique. La première édition vient d’être publiée.  Elle ne révèle pas de fréquentation accentuée en 2021 pour des motifs psychologiques. Seules les consultations pour de l’anxiété sont en légère augmentation.

Le nombre annuel de passages aux urgences au CHM pour troubles psychologiques de l’adulte était en augmentation constante entre 2018 et 2020. Au total, 774 passages ont été rapportés en 2020, soit 9,6% de plus qu’en 2018 et 5,3% de plus qu’en 2019. Le nombre de passages sur la période juillet-aout 2021 était supérieur à celui observé les 2 mois précédents (+7 % par rapport à mai et juin 2021) mais inférieur à celui observé en juillet-aout 2020 (-3%) et en juillet-aout 2019 (-21%).

Publication régulière de bulletins de santé mentale

2020, année de l’anxiété

Chez les enfants, même tendance rassurante. Le nombre de passages aux urgences pour les troubles psychologiques sur la période juillet-aout 2021 était inférieur à celui observé les 2 mois précédents (-25% par rapport à mai et juin 2021) et à celui observé sur la même période en 2020 (-37% par rapport à juillet et aout 2020).

Sur les gestes les plus graves pouvant mener au suicide (auto-intoxications, intoxications médicamenteuse, et lésions auto-infligées), on note une tendance toujours faible à Mayotte où le nombre de passages mensuels aux urgences est inférieur à 6, “de ce fait il convient de rester prudent quant à l’interprétation des variations relatives. En 2020, 61 passages pour geste suicidaire ont été rapportés contre 52 en 2019 et 67 en 2018. Entre janvier et aout 2021, 39 passages pour geste suicidaire ont été rapportés contre 36 sur la même période en 2020 et 33 en 2019.

En matière de troubles anxieux,  le nombre total de passages aux urgences du CHM sur l’année 2020 était supérieur à celui observé en 2019 (+14 % avec 240 passages en 2020 versus 210 en 2019) et en 2018 (+8 %, 221 passages en 2018). Le nombre de passages aux urgences pour cet indicateur sur la période juillet-aout 2021 était inférieur à celui observé les 2 mois précédents (-9% par rapport à mai et juin 2021) et à celui observé sur la même période en 2020 (-16% par rapport à juillet et aout 2020).

En 2021, le réseau OSCOUR® compte 680 services d’urgences participants et couvre 94,5% des passages aux urgences de France. L’ensemble des régions métropolitaines et Outre-Mer (à l’exception de la Martinique) est couvert. Les données sont transmises quotidiennement. Le seul service d’urgence implanté sur le territoire de Mayotte participe au réseau OSCOUR®, permettant une exhaustivité totale des passages du département. En 2020, 89% des diagnostics étaient pris en compte.

Consulter le PointEpidemio-SanteMentale-Regional-04_10_21 MAYOTTE_VF

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Coupure d’eau à Sada et Bandrélé dès 16h ce jeudi

0
Un niveau trop bas dans les réservoirs de tête justifie une coupure d'eau dans le sud, indique la SMAE. Ce nouvel incident fait suite au problème informatique déjà signalé en début de semaine.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Comores : le fils du président rejette toute intention de lui succéder

0
"Nous devons compter sur nous-mêmes". Tel est le titre d’une longue interview accordée au journal comorien Al-Watwan par le fils aîné du président comorien, Nour El Fath Azali Assoumani. Gestion de la crise de...

Le dispositif « Cadres d’avenir » commence à porter ses fruits

0
Lors d’une cérémonie à la Case Rocher ce vendredi 22 octobre au matin, le sous-préfet Jérôme Millet a remis leurs lettres de félicitations aux Mahorais membres du dispositif « cadres d’avenir » revenus récemment sur le territoire. Ce dispositif d’excellence a été mis en place en 2018 pour aider les étudiants ou professionnels souhaitant se former à bien s’adapter hors de leur île de manière à y revenir avec les compétences requises.

Lourde condamnation de Daniel Zaïdani, son avocat “surpris”

0
Poursuivi pour prise illégale d'intérêt dans un dossier "confus" où de nombreux documents contradictoires ont été recueillis par les enquêteurs, Daniel Zaïdani a été reconnu coupable par les juges, contre l'avis du parquet. Il pourrait perdre son siège au CD.

Poursuivi pour délit de favoritisme, le procès du maire de Koungou fait pschitt

0
Assani Saindou Bamcolo était poursuivi pour non respect des règles de marchés publics devant le tribunal judiciaire. Un procès à l'issue d'une enquête bâclée qui a conduit à l'annulation de toute la procédure avant même l'ouverture des débats.

Intimidations d’élus, Mansour Kamardine appelle à “faire bloc” et à intensifier les décasages

0
"Une seule réponse : faire bloc, accélérer et amplifier les opérations de police avec l’appui ferme du bras séculier de la Justice". Le message de Mansour Kamardine tient en un mot : la fermeté...
WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com