25.9 C
Dzaoudzi
vendredi 29 octobre 2021
AccueilorangeAu regard du déficit en santé, Anchya Bamana réclame « Une évolution de...

Au regard du déficit en santé, Anchya Bamana réclame « Une évolution de la réglementation régissant l’EVASAN »

Evoquant « un vrai parcours du combattant » pour les femmes atteintes du cancer du sein, l’ancienne élue invite à ce que les réflexions menées par « Octobre rose » servent à « améliorer nos politiques publiques, et pas seulement nous autocongratuler ».

Le témoignage des malades du cancer lors du lancement d’ « Octobre rose » dédié à cette maladie, laisse perplexe. De toute évidence la prise en charge n’est pas à la hauteur du ravage que vivent les malades lorsqu’ils, ou elles en l’occurrence, apprennent qu’elles sont atteintes. Nous avons relaté la galère qu’a connu une malade, Nadou, entre le compte rendu du radiologue, qui n’est pas suivi d’une transmission au médecin, et l’attente imposée pour se faire soigner à La Réunion en raison des tests PCR. Entre le Covid et le cancer, on sait des deux maux quel est le moindre.

Son témoignage met en évidence de multiples ruptures dans la chaine de sa prise en charge qu’il faudrait diagnostiquer, voire auditer. Pour l’ancienne maire de Sada et cadre à l’ARS Mayotte, Anchya Bamana, il est à mettre en lien avec un déficit dans la prise en charge des EVASAN. Si l’évacuation sanitaire n’est pas en cause sur ce témoignage, elle l’est sur de nombreux autres.

Profiter des réflexions de ce mois pour que le parcours de santé des malades lui aussi soit plus rose

Dans une tribune envoyée aux médias, elle note que « la gestion de ce dispositif est de plus en plus décriée par les usagers, notamment les assurés sociaux ». En question, l’autorisation délivrée par la commission médicale d’évacuation sanitaire (CMES) qui valide l’EVASAN. Anchya Bamana demande que soit mise en place la possibilité d’une « contre-expertise à celle de la CMES pour statuer sur les situations individuelles en cas de refus » de la CMES. Et demande que « les remboursements des soins de ceux qui partent de leurs propres moyens soient honorées par la CSSM de Mayotte (…) Ces demandes appellent à une modification des textes législatifs qui régissent l’EVASAN de Mayotte selon ses orientations.

D’autant que la commission valide en fonction de la gravité des cas ou de l’inexistence d’un soin effectué à Mayotte, alors que celui-ci peut être réalisé avec beaucoup de retard en raison de l’attente provoquée par le nombre important de malades au regard de déficit en professionnels de santé.

« Une main tendue est ainsi lancée par les malades du cancer du sein aux élus pour, à défaut d’être soignées auprès de leur familles, qu’elles puissent bénéficier des soins de qualité tels que offerts dans des hôpitaux dotés des spécialistes qualifiés en la matière. Il est aussi question ici de l’application du code de la sécurité sociale de droit commun de manière générale, tant réclamée par les mahorais.

Pour rappel, les syndicats du CHM et de l’ARS ont déjà saisis les parlementaires, les présidents du département et de l’association des maires sur le sujet à travers un dossier relatif au système de santé de Mayotte, lors de la récente visite du Ministre des Outre-Mer sur notre département. »

Lire la Tribune Evasan Anchya Bamana

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

VILLE DE MAMOUDZOU (976)

0
ORGANISME ACHETEUR : Ville de Mamoudzou (976) Contact : Le Maire Mr Ambdilwahedou SOUMAILA, Direction de la commande publique BOULEVARD HALIDI SELEMANI - BP 01, 97600 Mamoudzou,...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Comores : le fils du président rejette toute intention de lui succéder

0
"Nous devons compter sur nous-mêmes". Tel est le titre d’une longue interview accordée au journal comorien Al-Watwan par le fils aîné du président comorien, Nour El Fath Azali Assoumani. Gestion de la crise de...

Le dispositif « Cadres d’avenir » commence à porter ses fruits

0
Lors d’une cérémonie à la Case Rocher ce vendredi 22 octobre au matin, le sous-préfet Jérôme Millet a remis leurs lettres de félicitations aux Mahorais membres du dispositif « cadres d’avenir » revenus récemment sur le territoire. Ce dispositif d’excellence a été mis en place en 2018 pour aider les étudiants ou professionnels souhaitant se former à bien s’adapter hors de leur île de manière à y revenir avec les compétences requises.

Lourde condamnation de Daniel Zaïdani, son avocat “surpris”

0
Poursuivi pour prise illégale d'intérêt dans un dossier "confus" où de nombreux documents contradictoires ont été recueillis par les enquêteurs, Daniel Zaïdani a été reconnu coupable par les juges, contre l'avis du parquet. Il pourrait perdre son siège au CD.

Poursuivi pour délit de favoritisme, le procès du maire de Koungou fait pschitt

0
Assani Saindou Bamcolo était poursuivi pour non respect des règles de marchés publics devant le tribunal judiciaire. Un procès à l'issue d'une enquête bâclée qui a conduit à l'annulation de toute la procédure avant même l'ouverture des débats.

Intimidations d’élus, Mansour Kamardine appelle à “faire bloc” et à intensifier les décasages

0
"Une seule réponse : faire bloc, accélérer et amplifier les opérations de police avec l’appui ferme du bras séculier de la Justice". Le message de Mansour Kamardine tient en un mot : la fermeté...
WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com