27.8 C
Mamoudzou
vendredi 27 janvier 2023
AccueilFil infoIncendie de Koungou: réactions du préfet et du président du Département

Incendie de Koungou: réactions du préfet et du président du Département

Les forces de sécurité ont été "maintenues sur place" indique le préfet qui dénonce les "agressions et les menaces" commises à Koungou ce lundi soir. Le président Ousseni  appelle lui, à "passer aux actes " en terme de sécurité.

Thierry Suquet revient sur « les agressions contre les personnes, des menaces contre les représentants de l’autorité et contre les symboles de l’État » qui ont été commises dans la nuit du 27 septembre qui ont vu les incendies contre le poste de la police municipale et la mairie de Koungou.

Alors que nous nous évoquions un éventuel allègement du dispositif sécuritaire à la nuit tombée que corroborent des habitants du quartier voisin de Carobole, le préfet indique que les forces de l’ordre « présentes sur le terrain toute la journée ont été maintenues sur place et ont activé des renforts au fur et à mesure pour rétablir le calme ».

Il remercie les services de gendarmerie et de police « pour leur engagement sans faille » et salue l’action des sapeurs-pompiers qui ont permis d’éviter la destruction totale de la mairie. Selon le DGS de la mairie, seuls 10% de l’édifice ont été endommagés.

« Il n’y aura ni répit ni pause dans la lutte contre les voyous qui souhaitent intimider les mahoraises et les mahorais dans leur vie quotidienne », conclut le préfet qui a présidé une réunion avec le président du Conseil départemental, le procureur de la République et les élus de Koungou, à la mairie annexe.

Ben Issa Ousseni évoque des « exactions pas acceptables sur le sol de la République », en saluant l’intervention des pompiers et des forces de sécurité « qui ont évité le pire ». Mais en matière de sécurité il demande à « passer aux actes (…) et ce en dépit des efforts qui sont déjà collectivement déployés ».

Accompagné de Zaounaki Saindou, conseillère départementale de Tingoni, le président du CD s’est ensuite rendu à Tsingoni, théâtre d’affrontements violents depuis de longues semaines, pour une réunion avec les élus municipaux, avant de se rendre sur le terrain, en présence du préfet et du procureur. « Le Président du Département et les élus locaux saisiront le président de la République à propos de ces évènements ».

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
STM, Mayotte

Droit de retrait du personnel du STM

0
Pas de rotations de barges depuis ce vendredi matin 7h. Le personnel a décidé d'exercer son droit de retrait en raison de l'état du service et des responsabilités endossées
CHM, agression , Mayotte, CME,

Rassemblement des soignants : l’hôpital, entre sanctuaire et portes-ouvertes aux malades

0
Les langues se sont déliées lors du rassemblement de soignants en soutien au chirurgien agressé dans l’enceinte du CHM. Les déficiences sont nombreuses, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Après cette agression, l'impact sur l’attractivité de l’île va encore s’en ressentir
Sénat, LADOM, continuité territoriale, La Réunion, Mayotte

Sénat – Continuité territoriale, la parole est donnée aux représentants de l’océan Indien.

0
C’est depuis le Sénat, par retransmission directe et visioconférence que se déroulait ce jeudi 26 janvier 2023, une table ronde organisée par la délégation sénatoriale aux outre-mer, dédiée à l’étude des problématiques et aides à la mobilité, entre l’Hexagone et les départements ultramarins de la Réunion et Mayotte
SMEAM, Assainissement, eau, Mayotte, Chambre régionale des Comptes

La CADEMA va reprendre la compétence en matière d’assainissement

0
La CADEMA a organisé une réunion hier en fin d’après-midi afin de délibérer pour sortir du syndicat des eaux, SMAE. En effet, le torchon brûle depuis pas mal de temps entre la Communauté d’agglomération et le syndicat. L’objet du conflit est que SMAE ne ferait pas les travaux nécessaires et urgents concernant le réseau d’assainissement.
Sciences Po, Paris, Mayotte

Les meilleurs élèves du lycée des Lumières vont découvrir Science Po Paris

0
Pour la 4ème année, un pont est dressé entre le lycée mahorais et l’institut élitiste national. Il va être le prétexte à une découverte des institution et des joyaux culturels de la capitale, de quoi nourrir la culture générale des élèves

Recent Comments