25.9 C
Dzaoudzi
vendredi 29 octobre 2021
AccueilorangeCampagne de vaccination contre la grippe à Mayotte du 16 septembre au...

Campagne de vaccination contre la grippe à Mayotte du 16 septembre au 31 janvier

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a débuté le 16 septembre 2021 et se poursuivra jusqu’au 31 janvier 2022. Au vue de la situation sanitaire actuelle liée à la circulation du coronavirus, l’ARS de Mayotte et la Caisse de Sécurité Sociale de Mayotte (CSSM) rappellent l’importance de renforcer les mesures barrières permettant de limiter la transmission de cette maladie pour se protéger, protéger son entourage, et tout particulièrement les personnes les plus vulnérables.

Pour la deuxième année consécutive, Mayotte bénéficie de la même souche que l’hémisphère nord. Cela signifie que le vaccin proposé a une composition plus récente pour éviter l’apparition d’épidémies grippales précoces sur l’île. Les personnes fragiles (personnes âgées, personnes atteintes de certaines maladies chroniques, femmes enceintes, …) bénéficient d’une prise en charge à 100% du vaccin par la CSSM. Elles sont donc invitées à se faire vacciner sans tarder.

Bilan de la campagne, saison 2020- 2021

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2020-2021 s’est déroulée dans un contexte particulièrement marqué par la crise de la COVID-19. En 2020, la CSSM comptabilisait 8.339 personnes âgées de 65 ans et plus, et donc éligibles à la vaccination. Seulement 1.249 de ces bénéficiaires ont reçu le vaccin, ce qui représente seulement 14% de la cible 65 ans et plus.

La grippe saisonnière touche de nombreuses personnes à Mayotte et plus particulièrement les personnes les plus fragiles. Afin d’éviter les complications graves pouvant entrainer des décès, la CSSM et l’ARS rappellent la nécessité de se faire vacciner pour mieux se protéger.

Situation épidémiologique au 24 septembre 2021 de la grippe

Depuis le début du mois de septembre, le nombre de passage aux urgences du CHM et en réanimation pour infection respiratoire basse est en augmentation. On dénombre à ce jour 14 cas confirmés de grippe. La surveillance épidémiologique se poursuit grâce au réseau des médecins sentinelles hospitaliers et libéraux, coordonnés par Santé Publique France.

Qu’est-ce que la grippe ?

La grippe est une infection respiratoire aigüe, très contagieuse. Les signes de la maladie sont : une fièvre supérieure à 39° C d’apparition brutale accompagnée de courbatures et de signes respiratoires.

La grippe se propage :
– par la voie aérienne, lors de la toux, de l’éternuement, ou des postillons
– par le contact rapproché avec une personne infectée (lorsqu’on l’embrasse ou qu’on lui serre la main)
– par le contact avec des objets touchés et donc contaminés par une personne malade (exemple : une poignée de porte)

Dans le contexte actuel de COVID-19, la Haute Autorité de santé (HAS) recommande de maintenir la campagne de vaccination contre la grippe et d’améliorer les taux de couverture chez les personnes à risques et chez les professionnels de santé.

Ce qui peuvent vacciner contre la grippe : Les médecins, Les infirmiers, Les sages-femmes, Les pharmaciens.

Une prise en charge du vaccin à 100% pour les populations à risque

La vaccination est une priorité pour les personnes les plus vulnérables : personnes âgées de 65 ans et plus, personnes atteintes de certaines maladies chroniques, femmes enceintes, personnes obèses, l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois à risque de grippe grave et des personnes immunodéprimées ainsi que tous les professionnels de santé. Même s’il ne permet pas toujours d’éviter la maladie, le vaccin réduit le risque de complications graves ou de décès.

Un bon de prise en charge pour le retrait gratuit du vaccin a été adressé par la CSSM à l’ensemble des assurés de plus de 65 ans et aux professionnels de santé libéraux éligibles (médecins généralistes, pédiatres, gynécologues, sages-femmes, infirmiers, kinésithérapeutes, chirurgiens-dentistes).

Les personnes concernées par cette campagne peuvent se faire vacciner par le professionnel de santé de leur choix : médecin, pharmacien ou infirmier. En cas de non réception du bon de prise en charge, celui-ci peut être retiré chez le professionnel de santé cité ci-dessus.
A noter que le bon de prise en charge du vaccin ne sera pas délivré aux accueils de la CSSM.

Toutefois, La CSSM et l’ARS rappellent que si vous n’êtes pas encore fait vacciné contre la COVID-19, ou si un rappel de vaccination contre la COVID-19 vous est proposé en même temps, n’hésitez pas à en parler avec un professionnel de santé. En effet, il est possible de faire les deux vaccinations en une seule séance. Vous serez ainsi doublement protégé !

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

VILLE DE MAMOUDZOU (976)

0
ORGANISME ACHETEUR : Ville de Mamoudzou (976) Contact : Le Maire Mr Ambdilwahedou SOUMAILA, Direction de la commande publique BOULEVARD HALIDI SELEMANI - BP 01, 97600 Mamoudzou,...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Comores : le fils du président rejette toute intention de lui succéder

0
"Nous devons compter sur nous-mêmes". Tel est le titre d’une longue interview accordée au journal comorien Al-Watwan par le fils aîné du président comorien, Nour El Fath Azali Assoumani. Gestion de la crise de...

Le dispositif « Cadres d’avenir » commence à porter ses fruits

0
Lors d’une cérémonie à la Case Rocher ce vendredi 22 octobre au matin, le sous-préfet Jérôme Millet a remis leurs lettres de félicitations aux Mahorais membres du dispositif « cadres d’avenir » revenus récemment sur le territoire. Ce dispositif d’excellence a été mis en place en 2018 pour aider les étudiants ou professionnels souhaitant se former à bien s’adapter hors de leur île de manière à y revenir avec les compétences requises.

Lourde condamnation de Daniel Zaïdani, son avocat “surpris”

0
Poursuivi pour prise illégale d'intérêt dans un dossier "confus" où de nombreux documents contradictoires ont été recueillis par les enquêteurs, Daniel Zaïdani a été reconnu coupable par les juges, contre l'avis du parquet. Il pourrait perdre son siège au CD.

Poursuivi pour délit de favoritisme, le procès du maire de Koungou fait pschitt

0
Assani Saindou Bamcolo était poursuivi pour non respect des règles de marchés publics devant le tribunal judiciaire. Un procès à l'issue d'une enquête bâclée qui a conduit à l'annulation de toute la procédure avant même l'ouverture des débats.

Intimidations d’élus, Mansour Kamardine appelle à “faire bloc” et à intensifier les décasages

0
"Une seule réponse : faire bloc, accélérer et amplifier les opérations de police avec l’appui ferme du bras séculier de la Justice". Le message de Mansour Kamardine tient en un mot : la fermeté...
WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com