26.9 C
Dzaoudzi
jeudi 28 octobre 2021
AccueilCultureLe pôle culturel de Chirongui lance sa saison 2021-2022

Le pôle culturel de Chirongui lance sa saison 2021-2022

Inauguré en janvier 2020, le pôle culturel de Chirongui a eu maille à partir avec la crise du covid et les différentes mesures qui en ont découlé. Mais cette fois-ci, ça y est, ses administrateurs ont concocté pour le public mahorais une belle saison de spectacle vivant 2021-2022. Cette dernière sera lancée samedi 25 septembre avec un premier concert de Baco et Urban Plant à 20h30.

« Nous avons voulu que cette première saison dédiée au spectacle vivant soit pluridisciplinaire, ouverte sur le monde et destinée à la fois au grand public et aux scolaires », a déclaré Lisa Patin, la directrice du pôle culturel de Chirongui lors de la conférence de presse qui s’est tenue vendredi dernier en présence de Tahamida Ibrahim, l’adjointe au maire de la commune. Et en effet, la programmation s’ouvre aux différentes disciplines artistiques comme la danse, le cirque, le théâtre ou la musique. Elle s’étale du 25 septembre au 25 juin et contient une partie spéciale jeune public. Réalisée par Lisa Patin et Antoine Frattini, le régisseur du centre, elle a pour ambition d’attirer un public divers grâce à la richesse et la variété de son contenu.

Une mise en valeur de la culture mahoraise

Une bonne partie des spectacles prévus par le pôle culturel mettra en lumière des artistes mahorais reconnus, mais aussi de jeunes artistes dont ce sera la première scène professionnelle. « Mayotte possède un bon vivier de jeunes artistes, en particulier dans le domaine de la musique », affirme Lisa Patin. Si la majorité des artistes mahorais n’ont pas le statut de professionnels, c’est tout simplement dû au fait que le statut d’intermittent du spectacle n’existe toujours pas à Mayotte, malgré les nombreuses demandes réalisées ces dernières années par des collectifs d’artistes locaux. Cette absence de statut ne remet cependant nullement en question leur talent, ce qu’ont bien compris les administrateurs du pôle.

Des artistes chevronnés comme les comédiens de la compagnie Stratagème ou encore le chorégraphe Jeff Ridjali, pionnier de la danse contemporaine à Mayotte, donneront donc des représentations aux côtés d’artistes amateurs comme la compagnie La plancha de tu madre ou Rêvons l’envers, spécialisée dans les arts du cirque.

Inauguré en janvier 2020, le pôle culturel de Chirongui peut enfin lancer une première saison après son stand-by forcé dû au covid.

Une ouverture sur le monde

Le pôle culturel de Chirongui a également souhaité ouvrir ses portes aux artistes de l’océan Indien et de métropole afin d’élargir son horizon. Ainsi, la compagnie de cirque réunionnaise Cirquons Flex côtoiera le groupe de musique Dodol venu de Madagascar ou encore Kosh, un beatboxer et humoriste métropolitain décapant. La population mahoraise aura donc le loisir de voir ce qui se fait en dehors de ses frontières dans le domaine du spectacle vivant, une ouverture indispensable à la culture générale et une source d’inspiration potentielle.

La jeunesse : un sujet phare

Les administrateurs du pôle ont souhaité mettre l’accent sur l’éducation artistique de la jeunesse. Une programmation spécifique destinée aux tout petits à partir de 5 ans ou aux plus grands à partir de 8 ou 12 ans a ainsi été élaborée. Elle présentera notamment le spectacle de marionnettes « Daba, l’enfant qui n’aimait pas l’école » de la compagnie Stratagème ou encore le concert-dessiné interactif « Zazou » du réunionnais Fred Theys.

Le pôle est par ailleurs engagé dans la démarche des Parcours d’éducation artistique et culturel mis en place par le rectorat. Sur l’année scolaire 2021-2022, plus de 25 classes de l’élémentaire au bac y participeront sur place avec l’engagement fort de 10 artistes et compagnies de la saison.

Le livret contenant la programmation sera bientôt distribué partout sur l’île et mis en ligne sur le site. Une page facebook et un compte instagram sont également dédiés. Le public peut y retrouver les premières dates des évènements ainsi que des détails sur les spectacles.

Nora Godeau

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Coupure d’eau à Sada et Bandrélé dès 16h ce jeudi

0
Un niveau trop bas dans les réservoirs de tête justifie une coupure d'eau dans le sud, indique la SMAE. Ce nouvel incident fait suite au problème informatique déjà signalé en début de semaine.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Comores : le fils du président rejette toute intention de lui succéder

0
"Nous devons compter sur nous-mêmes". Tel est le titre d’une longue interview accordée au journal comorien Al-Watwan par le fils aîné du président comorien, Nour El Fath Azali Assoumani. Gestion de la crise de...

Le dispositif « Cadres d’avenir » commence à porter ses fruits

0
Lors d’une cérémonie à la Case Rocher ce vendredi 22 octobre au matin, le sous-préfet Jérôme Millet a remis leurs lettres de félicitations aux Mahorais membres du dispositif « cadres d’avenir » revenus récemment sur le territoire. Ce dispositif d’excellence a été mis en place en 2018 pour aider les étudiants ou professionnels souhaitant se former à bien s’adapter hors de leur île de manière à y revenir avec les compétences requises.

Lourde condamnation de Daniel Zaïdani, son avocat “surpris”

0
Poursuivi pour prise illégale d'intérêt dans un dossier "confus" où de nombreux documents contradictoires ont été recueillis par les enquêteurs, Daniel Zaïdani a été reconnu coupable par les juges, contre l'avis du parquet. Il pourrait perdre son siège au CD.

Poursuivi pour délit de favoritisme, le procès du maire de Koungou fait pschitt

0
Assani Saindou Bamcolo était poursuivi pour non respect des règles de marchés publics devant le tribunal judiciaire. Un procès à l'issue d'une enquête bâclée qui a conduit à l'annulation de toute la procédure avant même l'ouverture des débats.

Intimidations d’élus, Mansour Kamardine appelle à “faire bloc” et à intensifier les décasages

0
"Une seule réponse : faire bloc, accélérer et amplifier les opérations de police avec l’appui ferme du bras séculier de la Justice". Le message de Mansour Kamardine tient en un mot : la fermeté...
WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com