26.9 C
Dzaoudzi
jeudi 28 octobre 2021
AccueilEconomieINSEE : Moins de naissances, plus de décès, l’année 2020 définitivement singulière

INSEE : Moins de naissances, plus de décès, l’année 2020 définitivement singulière

L’Insee La Réunion-Mayotte a présenté ce jeudi sa dernière publication concernant la démographie dans le 101ème département. Avec des chiffres venant témoigner des temps troublés qu’a traversé le département sur la période 2020 - début 2021. Si la natalité a connu une baisse inédite (mais momentanée), on apprend surtout que l’espérance de vie sur l’île a été amputée de trois ans durant cette période.

« C’est un phénomène très rare », commente laconiquement Bertrand Aumand, chef du service Mayotte à l’Insee à la lecture de ce chiffre des plus percutants : en 2020 l’espérance de vie à la naissance a reculé de trois ans, passant ainsi de 76 ans à 73 ans. Un fait rare donc, et même inédit au plan national – il est toutefois probable que la situation sanitaire vécue par la Guadeloupe et la Martinique donne lieu à des évolutions semblables pour l’année 2021 – liés selon l’Insee aux épidémies de dengue et de coronavirus qui ont touché l’île.

Laquelle a ainsi payé un lourd tribut en 2020 avec une surmortalité de 25% (190 décès) par rapport à l’année précédente quand la métropole voit ce malheureux taux plafonner à 9%. Seule catégorie d’âge épargnée par cette surmortalité : les moins de 25 ans. « Ce qui tombe bien car la population est en majorité jeune », commente Bertrand Aumand.

Ce qui tombe mal, en revanche, c’est que les choses sont allées de mal en pis durant les premiers mois de 2021 (jusqu’à juin) en lien avec le pic épidémique. 91% de surmortalité chez les plus de 75 ans, + 65% pour les plus de 50 ans, ou encore + 134% chez les hommes et + 61% chez les femmes. Dans le même temps, la vie faisait son rattrapage avec une « reprise très sensible » des naissances : + 12% de février à juillet 2021 par rapport à la même période de 2020. « Si on garde ce rythme, on dépasserait les 10 000 naissances cette année », fait savoir le chef du service Mayotte à l’Insee, qui voit là « une forme de rattrapage ».

Surmortalité de 25% en 2020

Baisse des naissances en 2020

Car, autre fait marquant de 2020 : le nombre de naissances a baissé de 6%, portant le nombre de bébés nés cette année à 9180 contre 9770 en 2019. L’indice de fécondité reste toutefois largement plus élevé qu’ailleurs sur le territoire national puisque l’on comptabilise en moyenne 4,2 enfants par femme à Mayotte contre 3,6 en Guyane et 1,8 en métropole. Autre élément stable, les trois-quarts des enfants nés ont une mère étrangère. En revanche, les pères sont plus souvent français. 56% des nouveaux nés de 2020 ont au moins un parent français et naissent ainsi français.

Côté âge des mamans, on observe une évolution positive avec la baisse continue de la part des mères mineures. En 2020, on enregistre tout de même 90 enfants issus de mères de moins de 15 ans.

Autant d’éléments chiffrés donc, venant rappeler la singularité de notre département, comme sa fragilité à l’aune de la crise sanitaire.

Grégoire Mérot

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Coupure d’eau à Sada et Bandrélé dès 16h ce jeudi

0
Un niveau trop bas dans les réservoirs de tête justifie une coupure d'eau dans le sud, indique la SMAE. Ce nouvel incident fait suite au problème informatique déjà signalé en début de semaine.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Comores : le fils du président rejette toute intention de lui succéder

0
"Nous devons compter sur nous-mêmes". Tel est le titre d’une longue interview accordée au journal comorien Al-Watwan par le fils aîné du président comorien, Nour El Fath Azali Assoumani. Gestion de la crise de...

Le dispositif « Cadres d’avenir » commence à porter ses fruits

0
Lors d’une cérémonie à la Case Rocher ce vendredi 22 octobre au matin, le sous-préfet Jérôme Millet a remis leurs lettres de félicitations aux Mahorais membres du dispositif « cadres d’avenir » revenus récemment sur le territoire. Ce dispositif d’excellence a été mis en place en 2018 pour aider les étudiants ou professionnels souhaitant se former à bien s’adapter hors de leur île de manière à y revenir avec les compétences requises.

Lourde condamnation de Daniel Zaïdani, son avocat “surpris”

0
Poursuivi pour prise illégale d'intérêt dans un dossier "confus" où de nombreux documents contradictoires ont été recueillis par les enquêteurs, Daniel Zaïdani a été reconnu coupable par les juges, contre l'avis du parquet. Il pourrait perdre son siège au CD.

Poursuivi pour délit de favoritisme, le procès du maire de Koungou fait pschitt

0
Assani Saindou Bamcolo était poursuivi pour non respect des règles de marchés publics devant le tribunal judiciaire. Un procès à l'issue d'une enquête bâclée qui a conduit à l'annulation de toute la procédure avant même l'ouverture des débats.

Intimidations d’élus, Mansour Kamardine appelle à “faire bloc” et à intensifier les décasages

0
"Une seule réponse : faire bloc, accélérer et amplifier les opérations de police avec l’appui ferme du bras séculier de la Justice". Le message de Mansour Kamardine tient en un mot : la fermeté...
WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com