La BGE Mayotte rapporte 170 emplois créés en 2020

"2020, une année à oublier ?". La BGE Mayotte préfère retenir "le courage des entrepreneurs et des associations, continuons d'être à leurs côtés en 2021 !"

0
294
BGE, Mayotte
L'équipe de la BGE publie son bilan 2020

A l’occasion de l’assemblée générale de la BGE Mayotte à Kawéni le 8 septembre dernier, l’association a présenté le rapport d’activité et le rapport financier 2020, et également la stratégie adoptée pour 2021. La structure n’ayant pas été épargnée par cette crise sanitaire que le monde économique connait, c’est avec le soutien indéfectible de ses partenaires qu’elle s’est doté de dispositifs qui ont permis un rebond pour servir les opérateurs économiques mahorais.

La BGE Mayotte est une association de loi 1901, qui fête cette année ses 20 ans. Faisant partie d’un réseau associatif national actif depuis 1979, cette structure accompagne a  la création d’entreprises depuis l’émergence de l’idée jusqu’au développement. Elle est présidée par Nabilou Ali Bacar.

Bien que la visibilité de BGE Mayotte se soit essoufflée par un contexte général pesant, l’association a permis de s’inscrire comme un tremplin pour un grand nombre de publics reçu dans le cadre des dispositifs portés. « 2020 est donc une année emprunt de leçons. L’île évolue dans un contexte social, sanitaire, économique où tant de paramètres sont à anticiper afin d’éviter l’instabilité, le flou dans lequel les entités et BGE ont navigué un temps. »

Conjurer les impacts négatifs de la crise et œuvrer pour la relance a mobilisé beaucoup d’acteurs, l’État bien sûr, et également le Conseil Départemental de Mayotte au travers du Fonds de soutien départemental pour les entreprises Mahoraises, le consortium entre le réseau DLA et France active pour les structures de l’ESS fragilisées.

Une des formations proposées

Les Très Petites Entreprises ont été les premières touchées par la crise sanitaire. Pourtant, ces artisans au savoir-faire indispensable, ces commerçants de proximité ont fait preuve de solidarité et d’inventivité. « Continuer à se développer malgré l’arrêt de son activité, c’est possible ! Entre digitalisation et coopérations inédites, les entrepreneurs ont su se réinventer et revoir leur modèle économique pour maintenir leur activité et préparer l’avenir.

Pour BGE Mayotte, 2020 c’est 31 entreprises crées, 170 nouveaux emplois créés au démarrage de l’activité, 331 personnes accueillies et orientées, 166 parcours d’accompagnement et formation et 165 chefs d’entreprise appuyés dans le développement.

Face à la crise sanitaire, des dispositifs avec l’aide aux entreprises fragilisées et l’activité partielle par l’état soit une levée de fonds de 1,3 million d’euros. Le fond de soutien a permis avec BGE de soutenir 37 entreprises via la structure.

L’appui aux entreprises s’est également traduite par une levée de fonds de 1 million d’euros via l’Aide à l’investissement et l’Aide à l’Initiative des Femmes. Quant au Projet Initiative Jeunes une enveloppe de 63.200 euros au total, a permis à 8 jeunes de bénéficier de ce financement de la DEETS (Direction du Travail). Cet appui aux entrepreneurs s’est également traduit par la formation avec plus de 185h de formation dispensé dans le volet entrepreneurial, un point d’honneur a été donné dans la digitalisation des services via le bureau virtuel instauré par le réseau national BGE.

Un point d’honneur a été mis lors de l’AG sur le dispositif porté par BGE Mayotte depuis 2017 à savoir, le Dispositif Local d’accompagnement. Financé par la DEETS, la Banque des Territoires, le Conseil Départemental et l’ANCT, ce dispositif national s’ancre dans le tissu associatif mahorais grâce à BGE Mayotte en apportant son expertise à un maximum de structures ESS. Ces structures d’utilité sociale bénéficient à travers ce dispositif d’un accompagnement dans le développement de leurs activités et la consolidation de
leur emploi. En parallèle d’accompagnement individuel, les structures bénéficient de sessions collectives sur des thématiques définies.

Concrètement le Dispositif Local d’Accompagnement (DLA) en 2020, c’est 60 porteurs de projet accueillis, 100 structures sensibilisées, 25 reçues en entretien individuel, 10 accompagnées, 10 diagnostiquées.

Les structures de l’ESS ont aussi bénéficié de soutiens inédits lors de la crise sanitaire 2020 par le biais d’actions d’urgences COVID appuyés par le réseau DLA et celui de France Active. L’objectif premier ayant été d’éviter la fermeture de ces structures, et d’éviter la perte d’emploi. Ainsi, 8 associations ont été accompagnées et 6 ont bénéficié d’un fonds (soit un total de 30 000€).

Le Président l’a martelé, « les épreuves de 2020 sont autant de leçons à considérer pour le tissu économique. Les opérateurs économiques, les structures d’accompagnement et les institutions publiques doivent anticiper les crises sociales, économiques voir sanitaires qui ne font que se répéter sur l’île. « Nous devons nous outiller pour parer aux crises que rencontrent notre île, afin de préserver le tissu économique fragile de l’île, protéger les emplois et sécuriser les marchés » insiste Sonia Anli, nouvelle directrice de BGE Mayotte.

2021 est l’année de la stabilité afin de s’ancrer peu à peu sur le territoire, « aller chercher ceux qui n’osent pas », démocratiser et populariser l’acte entrepreneurial au plus grand nombre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here