« Parole libre » sur l’Europe, une réflexion inédite qui donne leur place aux citoyens

Une vingtaine de citoyens de Mayotte sont appelés tout le weekend à débattre de la place de l'île dans l'Europe et de leurs attentes pour les prochaines décennies. Une manière d'intéresser le grand public à une politique qui semble souvent lointaine, obscure et abstraite. A Mayotte, l'Europe est pourtant tout le contraire.

0
205
Une vingtaine de citoyens de Mayotte ont été invités à débattre tout le weekend sur l'Europe

Invités à faire connaissance en formant une ronde en forme d’île de Mayotte, les convives pouvaient avoir l’impression de se retrouver plus en colonie de vacances qu’à un séminaire, ce vendredi midi. Une manière de poser une ambiance conviviale et de confiance avant trois jours de discussions des plus sérieuses, entre citoyens ne se connaissant pas.

 » Un panel de citoyens tirés au sort a accepté de répondre à l’invitation pour débattre sur l’Europe, cette conférence se déroule sur 3 jours » explique le sous-préfet Yves-Marie Renaud. Organisée dans toute la France ce weekend ainsi que le weekend prochain, « c’est une initiative du président de la République qui a souhaité avec les autres Etats membres mener une réflexion sur l’Europe à l’horizon de plusieurs dizaines d’années, voir qu’est ce qui manque à l’Europe, pourquoi on a parfois l’impression qu’elle est en panne, est ce qu’elle est trop complexe, vers quoi il faut aller, qu’est ce qui serait bien pour continuer à faire l’Europe, on voit qu’on a le Brexit donc il faut que l’Europe vive pour ses citoyens, pour ça il faut leur donner la parole et noter ces idées qui seront reprises ensuite dans les travaux au niveau communautaire ».

Là où cette consultation populaire est intéressante, c’est par sa vocation démocratique.

Yves-Marie Renaud, SGAR de Mayotte

« Mayotte aura autant de poids que les autres régions, Mayotte a sa conférence au même titre que chaque région française donc les arguments et les idées venant de Mayotte auront le même poids que partout ailleurs » salue le responsable.

Alors que les citoyens de l’île s’arrachent les cheveux, entre les affrontements entre bandes, les bus caillassés et autres faits de violence, discuter de l’Europe peine à sembler prioritaire. Pour autant, le SGAR, secrétaire général aux affaires régionales de la préfecture, rappelle l’importance des sujets liés à l’UE à Mayotte.

« C’est une priorité d’être au rendez-vous des autres avec le même timing, car Mayotte n’est ni en avance ni en retard, elle est avec les autres. Mayotte est une région ultrapériphérique depuis peu de temps mais c’est important que Mayotte se situe dans l’Europe. Il y a un certain nombre de décisions qui concernent l’Europe, notamment avec le renouvellement de la flotte de pêche, c’est pour cela qu’il est important que Mayotte réfléchisse à sa place dans l’Europe aujourd’hui et dans le futur ».

Autre intérêt, une « parole libre » censée permettre d’aborder tous les sujets, de façon cadrée mais sans filtre. « Il y aura des choses liées à Mayotte, au fait qu’on est périphérique à Mayotte, qu’on est loin, qu’on a beaucoup de besoins ici, et qu’il faut que l’Europe réponde à ces besoins, sociaux, d’équipement ,d’éducation, de sécurité, de frontières, je pense que tout ça sortira » soulève le sous-préfet. On peut ainsi imaginer une réflexion sur l’opportunité de faire intervenir le dispositif européen Frontex pour protéger les frontières maritimes de l’île.

Un travail en groupe qui rappelle les Assises des outre-mers

« Si c’est une chose qui est exprimée, ça sera dans le résumé et le compte rendu et ça sera remonté, comme toutes les initiatives, idées et propositions, puis ça sera analysé et discuté au niveau central » assure le fonctionnaire. « Il y a déjà aujourd’hui une réflexion au niveau de l’Europe sur cette intervention et ce que peut apporter l’Europe pour Mayotte dans l’augmentation de sa sécurité vis à vis de ses voisins, c’est déjà des idées qui sont travaillées aujourd’hui » rappelle-t-il.

Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here