31.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 décembre 2021
AccueilorangeViolences Combani/Mirereni : quelques solutions lors de la rencontre entre les maires et...

Violences Combani/Mirereni : quelques solutions lors de la rencontre entre les maires et les services de l’Etat

Une réunion sur les violences et l’insécurité de la commune du centre et plus largement du territoire, s’est tenue ce vendredi 10 septembre entre les maires, et en présence des acteurs institutionnels. Comme d’habitude, la réactivation des CLSPD est annoncée après que le mal est fait.

La rencontre réunissait Madi Madi Souf, le président de l’Association des Maires de Mayotte (AMM), les maires de Mtsamboro, d’Acoua, de Ouangani et de Koungou, à la Maison France Service de Combani, en présence du préfet de Mayotte, Thierry Suquet, de représentants du Conseil départemental, de la gendarmerie, du rectorat, de la commune de Tsingoni et des associations de la commune. Avec un objectif : chercher des solutions au sujet des violences qui opposent deux villages de la même commune : Combani et Mirereni. Mais aussi, de saisir cette occasion pour soulever devant tous ces partenaires, la problématique globale de la violence qui touche pratiquement toutes les communes de Mayotte. « La peur est permanente et touche tout le monde. Tout Tsingoni comme toute l’île, est traumatisée », rapportent les maires dans un communiqué.

Le constat est le suivant : « Depuis dimanche, la vie est difficile dans la commune de Tsingoni. Tout le monde est concerné, chacun à son niveau, depuis les parents jusqu’à l’Etat. Nous avons souvent affaire à des mineurs et à des voyous venus d’autres communes, venus en renfort, en format mercenaires. Il ne s’agit pas seulement d’un conflit opposant des mineurs des deux villages, nous avons aussi affaire à un malaise profond et très ancien concernant la rivalité de deux villages. » Et plus largement, à l’échelle du territoire, « il faut traiter chaque cas, chaque territoire communal, un à un, même si le problème de la violence concerne toute l’île. »

Cinq maires étaient présents à cette rencontre

Où se situent les parents ?

Après deux heures de réunion, quelques décisions ont été prises, même si elles semblent peu convaincre les édiles. « Des solutions seraient trouvées concernant le lycée de Kahani, et le RSMA de Combani, souvent source de beaucoup de problèmes d’agressions. Nous devons par exemple repenser le mode de transport des élèves du RSMA. Les maires ont pris l’engagement de réactiver les CLSPD même s’ils jugent que la réponse pour ce niveau de violence dépasse les frontières du CLSPD. »

Le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance permet aux acteurs détenteurs d’informations sur les jeunes ou sur une difficulté particulière, de la partager, alors qu’ils ne travaillent habituellement pas ensemble. Mais ces CLSPD sont toujours réactivés a posteriori, quand les violences ont eu lieu, alors qu’il s’agit d’un dispositif de prévention. Il faut absolument que les maires les imposent à des dates régulières.

La problématique de la réponse judiciaire a été évoquée, les maires considérant cette justice « en sous effectifs avec des places en prison insuffisantes notamment pour le public jeune. La réponse judiciaire doit aussi être rapide en même temps que l’augmentation des effectifs de police et de gendarmerie. »

Pour les élus, « la question de la violence et de l’insécurité à Mayotte doit être traitée maintenant, l’urgence est là, avec le concours de tout le monde, chacun mis devant ses responsabilités, sans oublier de préparer le moyen et le long terme et cela collectivement avec des moyens et une réponse adaptée à une réalité de plus en plus pesante. »

Il n’est pas mentionné de travail avec les adultes, parents, référents parentaux, dont certains, a minima ont pu montrer l’exemple en érigeant eux-mêmes des barrages, et a maxima, encouragent les jeunes à s’affronter dans le cadre d’une rivalité entre les deux villages dont il va falloir remonter le fil d’Ariane.

La conclusion est connue, « la peur doit désormais changer de camp », les fauteurs de trouble n’en sont pas encore persuadés…

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

FEDER CTE, Europe, Mayotte,INTERREG V

INTERREG : l’impossible fonds européen à fort relent diplomatique

0
Aux difficultés que nous connaissions pour consommer les fonds européens, se sont rajoutées les complications diplomatiques régionales pour consommer efficacement les programmes transfrontaliers de l’INTERREG sur l’enveloppe 2016-2021. Avec comme conséquence, des dégagements d’office. Deux spécialistes européens de ce fonds étaient présents lors de ce comité de suivi, lui conférant un petit air d’examen de passage
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.