Top départ pour l’ESS Tour

L'ESS Tour, c'est porter les bonnes manières de l'Economie sociale et solidaire (ESS) au plus prés des élus, des représentants des services de l'Etat, des intercommunalités, des étudiants, etc.

0
160
ESS, CRESS, Mayotte
L'ESS Tour va se déplacer sur l'ensemble du territoire

Décidément, « l’aller vers » présidentiel sur la vaccination au plus prés des habitants, se décline à l’infini. Ce mercredi 8 septembre, la Chambre Régionale de l’ESS de Mayotte organisait à Sada, l’inauguration de l’ESS Tour. Il a réuni 113 participants.

L’ESS Tour s’est une tente gonflable, mobile, qui se rend au grès des demandes, au plus près des entrepreneurs et des habitants. Ainsi les équipes du dispositif Fanya Lab – Accélérateur de l’ESS et de l’innovation sociale financé par le Conseil Départemental et le Fonds Social Européen porté par la CRESS de Mayotte – sillonneront le territoire, pour créer des espaces d’informations, et d’échanges avec la population sur l’économie sociale et solidaire.

Signature d’une convention entre le maire de Sada et le président de la CRESS

Pour présenter ce nouvel outil, le secrétaire général de la Préfecture, Claude Vo-Dinh, le maire de Sada, Houssamoudine Abdallah, le président de la CRESS de Mayotte, Kadafi Attoumani, et le délégué national aux Outre-mer d’ESS France, Ben Amar Zeghadi. Ils ont rappelé  qu’au milieu de la crise sanitaire, cette économie solidaire est particulièrement résiliante, « elle incarne l’économie de demain ».

En effet, en Europe, l’ESS représente 10,5% du PIB, en France, c’est 10,5% des emplois et plus de 5000 entreprises créées chaque année. Rappelons que Mayotte, quant à elle fait figure d’avant garde puisque en 2017, les entreprises de l’ESS représentaient 14% des entreprises privées de l’île et 2836 emplois.

La commune de Sada s’est engagée dans cette voie en pratiquant « une commande
publique vertueuse, soucieuse de l’insertion des personnes les plus éloignées de l’emploi et soucieuse de l’environnement ». Cela s’est traduit par la signature d’une convention avec le dispositif Achat Socialement Responsable (ASR, financé par le Fonds Social européen et la DEETS) de la CRESS de Mayotte.

Plusieurs animations de sensibilisation à l’ESS se sont tenues lors de l’inauguration, un débat mouvant et un quizz sur l’ESS auquel ont participé les 34 étudiants d’une classe de BTS du lycée de Sada. Un coup de projecteur a été donné sur la maison artisanale de Sada, représentée par sa présidente madame Bacar.

Plusieurs porteurs de projets sont intervenus lors de l’évènement pour partager leur expérience, comme Laurène Mahy, coordinatrice à la Régie de Territoire de Tsingoni, Monsieur Bacar, directeur de M’Sikano et Monsieur Mouhamadi, directeur de MedNUM.

L’évènement s’est clôturé par une prestation de danse réalisée par l’association Hip Hop Évolution. Cet ESS Tour  a vocation à accueillir toutes les générations, « afin de discuter, débattre, créer des projets, et des synergies collectives autour de thématiques variées telles que le développement économique, l’entrepreneuriat, l’emploi, l’éducation ou l’environnement. Ainsi, un grand nombre d’animations et d’ateliers destinés à un large public seront mises en place avec les acteurs locaux et l’écosystème de l’accompagnement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here