25.9 C
Dzaoudzi
samedi 16 octobre 2021
AccueilEconomie« Mon quartier entreprend » met en lumière 8 porteurs de projets à Koungou

« Mon quartier entreprend » met en lumière 8 porteurs de projets à Koungou

Une appli culinaire, une agence de transfert de fonds et un massage thérapeutique, c’est le trio gagnant de l’opération menée par la couveuse Oudjerebou à Koungou.

Ce n’est pas sans raison que la couveuse Oudjerebou (traduire ‘oser’) a retenu la commune de Koungou comme une des trois destinataires de son opération « Mon quartier entreprend », avec Kani Keli et Mamoudzou. Ils sont en effet une trentaine à avoir été repéré par Djamil Abdallah, Chargé de mission insertion, emploi et développement économique à la mairie, et à être suivis par la couveuse.

Pour répondre à l’opération « Mon quartier entreprend », il fallait avoir une idée précise de la création de son projet, et suivre une semaine de formation, à l’étude de marché, à l’étude de business plan, à monter des budgets prévisionnels, à trouver son identité visuelle et enfin, pour voir « pitcher » (défendre) son projet pendant 5 minutes devant un jury. « Parce qu’il faut savoir défendre son projet efficacement pour devenir chef d’entreprise », lance Nadjima Ahmed, directrice d’Oudjerebou. Et à ce compte là, ils sont 8 à avoir suivi le cursus, et 3 à être récompensés par un prix.

Partenaire de la couveuse, dont le dynamisme des équipes était souligné, Pôle emploi a signé une convention l’engageant à accompagner l’ensemble de ses actions sur le territoire. Le directeur territorial Christian Saint-Etienne était présent. Pour la présidente d’Oudjerebou Farrah Hafidou, qui défend avec constance les femmes entrepreneurs, ces candidats sont « l’espoir de l’avenir de Mayotte. Tant est si bien que le jury a débattu longuement pour vous départager. » Ils recevaient tous une attestation de formation, et les trois lauréats étaient récompensés, choisis par le jury composé de Pôle emploi, d’un représentant de la commune, de Oudjerebou et de l’Adie, qui a déjà octroyé des prêts aux plus dynamiques.

Signature de la convention entre Pôle emploi et la couveuse Oudjerebou

Des bénéfices qui ne s’évadent pas hors des frontières

Grâce aux partenaires dont Adie, BGE, CRESS, Tafara, CCI, Pôle emploi, May Papet, Koropa piscine, ou la commune de Koungou, des prix étaient remis. La lauréate Maanmoune Assiati, lance une application culinaire 100% mahoraise, « je voulais mettre en valeur notre cuisine, et qu’elle soit diffusée partout dans le monde ».

En 2ème place, l’initiative d’Abdallah Elamine a été saluée pour sa création d’une société de Transfert d’argent à Mayotte. Ce doctorant en Histoire nous explique sa démarche : « ici, nous n’avons que des agences comme Western Union ou MoneyGram, dont les bénéfices repartent du territoire, notamment vers les Etats-Unis. Or, dans les pays africains, il y a beaucoup de transferts d’argent, notamment d’un territoire à l’autre, je veux créer une agence ici, et régionaliser en implantant des agences ailleurs. Je dois avant mettre en place des partenariats avec des institutions publiques et privées. »

Enfin, c’est un projet de massage thérapeutique que veut mener à bien Vierge Rufine, « j’ai un don qui vient de mon grand-père, je sens les douleurs et je parviens à débloquer les personnes qui viennent me voir. »

Les 8 candidats recevaient une attestation de formation

Un prix spécial était décerné à une jeune femme toute timide, Ridhoine Alima, « depuis qu’elle a 10 ans, elle coud des vêtements traditionnels. Elle le faisait de façon informelle jusqu’à présent, mais nous l’avons accompagnée pour qu’elle régularise son activité, » souligne Djamil Abdallah. Emue par ce parcours, une ancienne « couvée » par Oudjerebou se levait de son siège pour annoncer lui offrir une machine à coudre. Moment d’émotion intense pour l’intéressée qui va pouvoir doper son activité.

Une séquence qui dynamise l’image de la mairie et de la commune de Koungou, dont on souhaite que chaque quartier fasse naître des entrepreneurs en herbe.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupures d’eau pour travaux à Mirereni ce lundi

0
La Mahoraise des Eaux informe son aimable clientèle que suite aux travaux de raccordement du forage Mirereni-Poroani sur la conduite d’adduction principale qui alimente...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Consel de défense, Gabriel Attal, Mayotte

Covid : des mesures d’allègement pour les départements les moins touchés

0
Alors que la situation épidémique continue à s’améliorer sur l’ensemble du pays, un conseil de défense a été réuni par le chef de l’Etat ce mercredi. Il s’agissait d’évaluer de possibles allègements des mesures barrière. Mayotte pourrait être concernée

Assises de l’économie de la mer : « Nous avons désormais pris l’engagement de parler...

0
Parc Marin, Département, CCI ou encore Pôle emploi désormais dans le même bateau pour développer l’économie maritime, c’est en tout cas la promesse affichée par les partenaires à l’issue des Assises de l’économie de la mer qui se sont tenues les 14 et 15 septembre à Nice. Un premier pas vers un territoire d’excellence ? Abdou Dahalani, président du Parc naturel marin de Mayotte veut y croire.

“Parole libre” sur l’Europe, une réflexion inédite qui donne leur place aux citoyens

0
Une vingtaine de citoyens de Mayotte sont appelés tout le weekend à débattre de la place de l'île dans l'Europe et de leurs attentes pour les prochaines décennies. Une manière d'intéresser le grand public à une politique qui semble souvent lointaine, obscure et abstraite. A Mayotte, l'Europe est pourtant tout le contraire.

Visite sénatoriale : vers plus de moyens pour la justice

0
"La justice mérite un renfort" estime François-Noël Buffet, président de la commission des lois du Sénat en visite à Mayotte. Une semaine de terrain lui a fait prendre la mesure des changements depuis sa dernière venue en 2006, et des défis à relever en marge de la loi programme pour Mayotte.

Tribune – « Qui pour succéder à tonton Marcel ? », interroge Nabilou Ali Bacar

0
Qui pour défendre la cause mahoraise à la hauteur de l’investissement de feu le sénateur Marcel Henry ? Alors que devant les caméras, tout le monde se revendique de quelque chose, et surtout de lui, quelle est la part d’artifice ? Les actions et les réflexions se comptent sur les doigts d’une main. Chacun doit faire son introspection, invite Nabilou Ali Bacar