24.9 C
Dzaoudzi
samedi 16 octobre 2021
AccueilorangeAvec une nouvelle antenne à Kawéni, la police municipale élargit son rayon...

Avec une nouvelle antenne à Kawéni, la police municipale élargit son rayon d’action

C'est une police de proximité dont on ne peut se passer. Augmentation des effectifs, inauguration d’une 2ème annexe et bientôt d’une 3ème : la police municipale de Mamoudzou bénéficie d’une volonté forte de son maire de restaurer la tranquillité dans la commune

« L’ouverture de cette nouvelle annexe de la police municipale nous permet d’étendre son rayonnement sur différents quartiers, ce que nous poursuivrons avec l’installation d’un 3ème poste à Passamainty », nous confie Ambdilwahedou Soumaila, maire de Mamoudzou. Muscler les polices municipales est un enjeu stratégique du territoire qui a besoin de ces forces de proximité pour agir auprès des jeunes. Or, elles sont encore portion congrue dans de nombreuses municipalités.

Autre annonce, le bâtiment principal de la police municipale sis dans la rue du Bar Fly sera rénové, « nous allons le déménager place Mariage et l’équiper en matériel performant », indique Saïd Malidi, adjoint au maire chargé de la sécurité et de la prévention. Qui rappelait les enjeux devant un parterre d’invités, dont le préfet, le président du conseil départemental et le commissaire de Police nationale : « Notre objectif c’est que les 9 villages de la commune soient apaisés, or le territoire communal est le théâtre d’incivilités. Nous passons donc de 38 agents à 46, avec une formation pour les 8 qui sont en cours de recrutement. Nous nous étions engagés à doubler les effectifs ainsi que ceux de la brigade de nuit avant la fin de notre mandature. Outre l’installation de caméras, nous augmentons les effectifs de la brigade canine et ceux de la brigade motorisée. »

Cette nouvelle annexe – la 1ère est située en face du marché couvert – est équipée d’écran, « elle sera reliée au Centre de supervision urbaine ».

Deux conventions étaient signées par le maire (à droite) pour gérer les animaux errants

Les chiens errants, « une arme pour les délinquants »

Autres occupants de la chaussée, les animaux errants, « qui provoquent des accidents ». Pas seulement, comme le rappelait le maire : « Ces animaux sont une arme pour certains délinquants qui s’en servent pour attaquer nos concitoyens ». En conséquence, deux conventions étaient signées. L’une avec One Dog, pour la capture des chiens errants, « en attendant que nous nous dotions d’une fourrière », et l’autre avec le Groupement de Défense Sanitaire, « pour récupérer les bovins et caprins en divagation ».

Pour le commissaire Sébastien Halm, la couverture de cette zone géographique par la police municipale est « un plus pour la population » : « Kawéni, c’est à la fois un poumon économique, à la fois un gros bassin scolaire, avec la proximité de bangas ». Mais c’est surtout à Passamainty que se situe ses attentes : « Kawéni reste une zone sensible, mais un gros travail a été fait auprès des jeunes. Alors que Passamainty reste un lieu de rixes entre jeunes, on espère que la proche installation de la police municipale va porter ses fruits. »

Anfane M’dogo à la tête de la police municipale de Mamoudzou

Le maire reste déterminé : « Ces violences urbaines sont un combat qui sera long mais que nous gagnerons. Car nous avons besoin des entreprises, et qu’elles puissent s’installer et se développer en toute sécurité ».

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

UICN, Zones humides

Bilan du congrès mondial de l’UICN: se donner les moyens de...

0
Après le Congrès mondial de l’UICN à Marseille, les États confirment une nouvelle fois leur volonté d’adopter un nouveau cadre mondial de la biodiversité pour mettre fin au déclin de la nature et renverser la tendance d’ici 2030.Cinq grandes décisions sont prises. Parviendront-ils à les pérenniser ?
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Consel de défense, Gabriel Attal, Mayotte

Covid : des mesures d’allègement pour les départements les moins touchés

0
Alors que la situation épidémique continue à s’améliorer sur l’ensemble du pays, un conseil de défense a été réuni par le chef de l’Etat ce mercredi. Il s’agissait d’évaluer de possibles allègements des mesures barrière. Mayotte pourrait être concernée

Assises de l’économie de la mer : « Nous avons désormais pris l’engagement de parler...

0
Parc Marin, Département, CCI ou encore Pôle emploi désormais dans le même bateau pour développer l’économie maritime, c’est en tout cas la promesse affichée par les partenaires à l’issue des Assises de l’économie de la mer qui se sont tenues les 14 et 15 septembre à Nice. Un premier pas vers un territoire d’excellence ? Abdou Dahalani, président du Parc naturel marin de Mayotte veut y croire.

“Parole libre” sur l’Europe, une réflexion inédite qui donne leur place aux citoyens

0
Une vingtaine de citoyens de Mayotte sont appelés tout le weekend à débattre de la place de l'île dans l'Europe et de leurs attentes pour les prochaines décennies. Une manière d'intéresser le grand public à une politique qui semble souvent lointaine, obscure et abstraite. A Mayotte, l'Europe est pourtant tout le contraire.

Visite sénatoriale : vers plus de moyens pour la justice

0
"La justice mérite un renfort" estime François-Noël Buffet, président de la commission des lois du Sénat en visite à Mayotte. Une semaine de terrain lui a fait prendre la mesure des changements depuis sa dernière venue en 2006, et des défis à relever en marge de la loi programme pour Mayotte.

Tribune – « Qui pour succéder à tonton Marcel ? », interroge Nabilou Ali Bacar

0
Qui pour défendre la cause mahoraise à la hauteur de l’investissement de feu le sénateur Marcel Henry ? Alors que devant les caméras, tout le monde se revendique de quelque chose, et surtout de lui, quelle est la part d’artifice ? Les actions et les réflexions se comptent sur les doigts d’une main. Chacun doit faire son introspection, invite Nabilou Ali Bacar