24.9 C
Dzaoudzi
samedi 25 juin 2022
AccueilEnvironnementFace au braconnage, "il faut savoir dissuader mais aussi réprimer" plaide le...

Face au braconnage, “il faut savoir dissuader mais aussi réprimer” plaide le préfet

La rencontre organisée ce mardi à la plage de MTsamudu, lieu de départ des randonnées vers la plage de pontes de Saziley, a permis aux acteurs de la lutte contre le braconnage d'échanger sur le dispositif chapeauté par l'ancien préfet Colombet. Avec le constat d'une motivation partagée.

Entre le bruit du vent et des vagues, la rencontre organisée ce mardi à la plage de Mtsamudu (commune de Bandrélé) ne présentait pas le confort d’une réunion en salle, et il n’était pas toujours facile de s’entendre parler. En réitérant l’exercice quelques heures plus tard à Moya, autre site emblématique des pontes, et donc du braconnage des tortues, le préfet a montré son attachement à ce sujet clé, quatre jours après la remise en liberté de trois braconniers pris sur le fait la semaine dernière.

Michel Charpentier, président des Naturalistes de Mayotte, a salué la présence d’une cinquantaine d’acteurs, de l’Etat, du Département et de l’intercommunalité du Sud de Mayotte. En quelques chiffres clé, ce militant de longue date de la biodiversité mahoraise a rappelé que “les plages de Mayotte en général et de Saziley en particulier sont un hotspot de biodiversité, plus de la moitié des repérages de pontes du Parc marin, 53% plus précisément, sont concentrés sur les 7 plages de Saziley. Sur ces 7 plages, celle de Saziley, c’est 700 à 750 tortues par an et plus de 2000 pontes car elles pondent 3 fois dans l’année”. Or, “sur la seule plage de Saziley, en 2019 on a constaté 4 tortues braconnées, en 2020, 2 et en 2021, on n’en a pas encore vu. Sur 4 autres plages, c’était 16 en 2020 et 3 cette année. La conclusion qu’on en tire c’est que la présence sur les plages dissuade les braconniers. Peut être que ça les repousse vers d’autres plages, c’est pour ça qu’il faut élargir la présence nocturne pour arriver à éliminer le braconnage sur ce spot important pour l’océan indien et pour Mayotte”. Face à un représentant de l’Etat attentif, Michel Charpentier retient de la rencontre que “le préfet a bien soutenu le projet”. Il lui a aussi “expliqué que depuis 2019 on avait commencé les opérations de comptage et qu’on a été présents 63 nuits dans l’année, 91 en 2020 et déjà 87 en 2021. Tout ça avec quelques salariés mais surtout un grand nombre de bénévoles, plus de 200, qui ont participé à ces actions”. De quoi mettre en avant les premiers résultats des moyens déployés dans le cadre de la task-force voulue et chapeautée par son prédécesseur à la préfecture Jean-François Colombet.

“On a besoin d’être tous ensemble”

Thierry Suquet a salué le travail ‘pas facile’ mené chaque nuit sur les plages par des bénévoles, salariés, services civiques et PEC

Thierry Suquet ” nous a donné l’impression d’être dans la même dynamique, avec la même volonté d’engagement et de travailler ensemble et de continuer à faire en sorte que le bon démarrage qu’on a eu jusqu’à présent puisse se poursuivre. Maintenant on cherchera à le rencontrer pour la 2e étape. Le pacte a été signé en décembre 2020 pour un an, il faut préparer la suite du plan. Il faut aussi faire de la communication, de la sensibilisation et de l’information, il faut impliquer la population. Le préfet est allé en ce sens aussi et ça c’est positif.

En effet, Thierry Suquet a salué le travail des associations dont le combat chaque nuit sur les plages n’est “pas quelque chose de facile, il y a du travail de nuit, de la présence sur le terrain, y compris dans des endroits qui ne sont pas accessibles par la route mais où on a besoin de cette présence” a-t-il plaidé. Tout en rappelant aussi le nécessaire engagement de l’Etat, de la gendarmerie à la Justice. “Contre le braconnage des tortues il faut de la présence, il faut être capable d’intercepter mais aussi d’avoir une action répressive, il faut savoir dissuader mais aussi réprimer ces actions là” a-t-il exprimé sur la plage. Un discours à la tonalité particulièrement appréciée pour les bénévoles, alors que vendredi 3 braconniers interceptés en Petite Terre ont été condamnés mais laissés libres.

Le second point sur lequel le préfet a rejoint Michel Charpentier,  “c’est qu’on a beaucoup d’acteurs, on a besoin d’être tous ensemble, de ce travail partenarial, si on veut que ça devienne une politique générale sur l’ensemble de Mayotte, pour la sauvegarde des tortues et de la biodiversité en général, il n’y a pas de pré carré, on a besoin que l’information circule et que cette action soit portée à la connaissance de l’ensemble de nos concitoyens”.

Le préfet comme les Naturalistes ont vanté les mérites du partenariat et appelé à le pérenniser

Une implication de la population sur laquelle il a souhaité insister en rappelant que l’enjeu est aussi économique. “Si on veut que ça ne soit pas un coup d’épée dans l’eau, il faut qu’on soit capables d’associer l’ensemble de nos concitoyens, par le biais d’un tourisme de proximité, durable, ça contribue au développement de l’île, un développement qui intègre la biodiversité et la connaissance de la nature, pour inscrire Mayotte dans la durée”.

Y.D.

Photos @Naturalistes de Mayotte

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Demain, grand départ de la 38e édition de la Course de...

139533
Dans la perspective de sécuriser le parcours et l’événement prévu demain, la circulation sera interdite du Boulevard Mawana-Madi (rond-point Baobab) jusqu’à la place Zakia...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139533
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
GIEC, Les Naturalistes, Mayotte

L’Union européenne plus présente au côté des régions ultrapériphériques pour leur développement

139533
Les conclusions relatives à la nouvelle stratégie sur les régions ultrapériphériques (RUP), proposée par la Commission en mai dernier, ont été adoptées ce 21 juin à l’unanimité par le Conseil de l’Union européenne, sous présidence française.

Le Cd 976 rend hommage à Younoussa Bamana pour les 15 ans de sa...

139533
Ce jeudi 22 juin marquera le 15ème anniversaire de la disparition de Younoussa Bamana, figure illustre de l’histoire mahoraise. L’occasion pour le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni de rendre hommage au M’zé : « J'ai...
Yaël Braun Pivet,Thani Mohamed Soilihi, Mayotte

Les sénateurs mahorais invitent l’INSEE à sortir Mayotte de son long tunnel statistique

139533
Comme un écho à notre mise en garde en mai dernier sur « l’effet tunnel » de l’INSEE à Mayotte, le courrier des sénateurs Abdallah et Thani Mohamed aux ministres des Finances et de l’Outre-mer, lance une bouteille dans une mer de données périmées concernant Mayotte.

Le Cesem félicite les députés élus et entend collaborer avec eux dans l’intérêt de...

139533
Suite aux résultats des élections législatives, le Conseil économique, social et environnemental de Mayotte a fait savoir par communiqué qu’il « félicite Madame Estelle Youssouffa et Monsieur Mansour Kamardine ». Des qualités qui se complètent Si...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com