31.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 décembre 2021
AccueiljusticeMandat d'arrêt émis pour un mari violent

Mandat d’arrêt émis pour un mari violent

Malgré le retrait de plainte de sa femme régulièrement battue, un homme a été condamné à 18 mois de prison ferme, et un mandat d'arrêt a été émis à son encontre.

En métropole, les homicides conjugaux restent nombreux, et beaucoup s’avèrent précédés de nombreuses plaintes et autres mains courantes. La justice à Mayotte n’a pas sans doute pas voulu être la juridiction qui allait laisser passer les alertes d’une mère de famille avant qu’il ne soit trop tard.
En juillet, cette maman a porté plainte contre son époux suite à une bagarre les ayant opposés en juin. A cette occasion, l’homme aurait saisi la dame par le cou, avant de la traîner au sol, déchirant ses vêtements et occasionnant diverses blessures qui ont valu à la femme 9 jours d’ITT. Des blessures au cou et au vagin témoignent de la violence de l’altercation.
Selon les éléments évoqués à l’audience de vendredi, à laquelle l’homme n’a pas daigné se présenter, le couple est habitué aux violences et à une consommation importante d’alcool. Mais c’est bien l’homme qui a été condamné pour violences conjugales en 2018, et qui a fait l’objet depuis de 5 mains courantes.

Comme bien souvent, à l’audience, la victime a tenté de “retirer [sa] plainte”, craignant pour l’avenir de ses enfants. “c’est lui qui pourvoit à leurs besoins, s’il de désiste à assumer les besoins des enfants, j’ai peur de ne pas m’en sortir” a expliqué en substance la maman à la barre.

Alors que l’homme l’avait contacté la veille en dépit d’un contrôle judiciaire interdisant tout contact, les juges ont craint qu’il n’ait fait pression sur elle en la menaçant au porte-monnaie, ce qu’elle a nié.

“J’ai retiré ma plainte parce que depuis les faits il a arrêté sa consommation d’alcool après le 27 juin” assure-t-elle sans sembler totalement convaincre.

Yann Le Bris réclamait 6 mois ferme, les juges ont triplé la mise

Face à ce profil inquiétant, et à l’absence du prévenu à la barre, le procureur a requis 6 mois de prison ferme. Les juges sont allés bien au delà, en condamnant l’intéressé à 18 mois et en émettant un mandat d’arrêt à son encontre, synonyme d’incarcération dès son interpellation.

“Subvenir aux besoins de ses enfants est une obligation” a toutefois rappelé la présidente, excluant de fait tout “chantage” sur les enfants. L’abandon de famille (qualification qui peut être retenue en cas de non versement de pension alimentaire)  est un autre délit, passible lui de 2 ans de prison, qui risquerait le cas échéant de s’ajouter aux cinq condamnations antérieures du prévenu.

Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

FEDER CTE, Europe, Mayotte,INTERREG V

INTERREG : l’impossible fonds européen à fort relent diplomatique

0
Aux difficultés que nous connaissions pour consommer les fonds européens, se sont rajoutées les complications diplomatiques régionales pour consommer efficacement les programmes transfrontaliers de l’INTERREG sur l’enveloppe 2016-2021. Avec comme conséquence, des dégagements d’office. Deux spécialistes européens de ce fonds étaient présents lors de ce comité de suivi, lui conférant un petit air d’examen de passage
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.