31.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 décembre 2021
AccueilorangeInauguration d'un nouveau centre de vaccination à Koungou

Inauguration d’un nouveau centre de vaccination à Koungou

Alors que la barre des 10% de couverture vaccinale peine à être franchie à Koungou, l'ARS et la mairie multiplient les centres au plus près de la population avec un enjeu majeur : avoir un maximum de vaccinés avant la rentrée scolaire.

Dominique Voynet, la directrice générale de l’Agence régionale de santé de Mayotte était ce jeudi après-midi à l’école des Maraîchers à Koungou village, pour y inaugurer un centre fixe de vaccination. L’objet de ce nouveau dispositif est de rapprocher la vaccination de la population dans la commune où la couverture vaccinale accuse le plus grand retard.

“On a pointé le fait que Koungou est la commune la moins vaccinée de Mayotte, ce n’est la faute de personne, mais on a souhaité avec la mairie de Koungou rattraper ce retard” indique la directrice de l’ARS au micro de La première. Elle précise que la couverture vaccinale dans la deuxième commune la plus peuplée de Mayotte atteint péniblement les 10%. “On était il y a peu en dessous de 10% des personnes vaccinables à Koungou, on parle bien des personnes de plus de 12 ans, on ne vaccine pas les bébés. On est en train de rattraper rapidement avec plusieurs centaines de vaccinations par jour. Tant qu’il y a des vaccins disponibles, les équipes ne refuseront jamais la vaccination” insiste la responsable.

Cette inauguration en présence de la presse participe d’une volonté de communiquer sur la communication dans cette commune où, suppose la directrice de l’ARS, une partie de la population n’a pas toujours “accès à l’information”. Elle annonce aussi une multiplication des sites de vaccination afin de se rapproche encore de la population. “Cette semaine et la semaine prochaine on est dans cette école des Maraîchers et dès la semaine prochaine on aura un centre à Koropa et un autre à Trévani. L’idée c’est vraiment de rattraper le retard et de faire en sorte que pour la rentrée scolaire et les jours suivants, une plus grande partie des habitants de Koungou soit protégée”. Les centres sont ouverts de 9h du matin à 15h, y compris le samedi.

Aller au plus près de la population

Dominique Voynet

“On a 5 centres fixes qui changent chaque semaine, l’idée c’est d’aller au plus près des personnes, avec aussi deux équipes mobiles pour aller dans les quartiers les plus isolés, il y a les centres de santé, qui veut se faire vacciner doit pouvoir le faire facilement.”

“Il faut savoir que c’est un lieu où on est en totale sécurité, vous ne risquez rien dans ces lieux” insiste Dominique Voynet, consciente que la situation administrative de tout un pan de la population de Koungou peut dissuader d’aller jusqu’aux centres de vaccination. Et de rappeler que celle-ci est gratuite, pour tous, quelle que soit la situation administrative. La vaccination est ouverte dès 12 ans avec une autorisation parentale.

Dominique Voynet recommande de privilégier les heures creuses, comme le midi, pour aller se faire vacciner. Un pic en début de matinée est observé et génère de l’attente pour les usagers.

Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

FEDER CTE, Europe, Mayotte,INTERREG V

INTERREG : l’impossible fonds européen à fort relent diplomatique

0
Aux difficultés que nous connaissions pour consommer les fonds européens, se sont rajoutées les complications diplomatiques régionales pour consommer efficacement les programmes transfrontaliers de l’INTERREG sur l’enveloppe 2016-2021. Avec comme conséquence, des dégagements d’office. Deux spécialistes européens de ce fonds étaient présents lors de ce comité de suivi, lui conférant un petit air d’examen de passage
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.