20.9 C
Dzaoudzi
lundi 8 août 2022
AccueilaljCOMMUNE DE BOUENI

COMMUNE DE BOUENI

SECTION I) : POUVOIR ADJUDICATEUR :
Commune de BOUENI
Hôtel de Ville
2 Rue de la Fraternité
97620 Boueni

Représentant du pouvoir adjudicateur : Monsieur Le Maire Mouslim ABDOURAHAMAN

SECTION II) : OBJET DU MARCHÉ :

MARCHE DE MAITRISE D’ŒUVRE

La présente consultation concerne :
MARCHE DE MAITRISE D’ŒUVRE RELATIVE AUX TRAVAUX DU TERRAIN DE FOOTBALL DE BOUENI – Phase 1 : infrastructures sportives Stade de football synthétique

La mission est constituée des éléments suivants :
– Avant-projet (AVP) ;
– Etudes de projet (PRO) ;
– Assistance au maître de l’ouvrage pour la passation des contrats de travaux (ACT) ;
– Contrôle des documents d’exécution (VISA) ;
– Direction d’exécution des contrats de travaux (DET) ;
– Assistance lors des opérations de réception (AOR),
– Assistance pendant la période de garantie de parfait achèvement (GPA) ;

De plus, le maître d’œuvre exécute l’ensemble des tâches et des missions qui lui sont imparties dans le cahier des clauses administratives générales applicables aux marchés publics de travaux (CCAG-Travaux) annexé à l’arrêté du 8 septembre 2009 (publié au JORF du 1er octobre 2009).
Marché couvert par l’accord sur les marchés publics (AMP) : oui

L’avis concerne un marché.

Type de marché : prestation intellectuelle

Lieu principal d’exécution :
Village de Bouéni

Les prestations sont traitées à prix global et forfaitaire.
1.2 – Mode de passation
Appel d’offres ouvert selon une procédure adaptée, passé en application de l’article R.2123 du code de la commande publique.
1.3 – Type et forme de contrat
Il s’agit d’un marché ordinaire.
1.4 – Décomposition de la consultation
Les candidats peuvent se présenter seul ou en groupement.

2 – Conditions de la consultation
2.1 – Délai de validité des offres
Le délai de validité des offres est fixé à 120 jours à compter de la date limite de réception des offres.
2.2 – Forme juridique du groupement
Le pouvoir adjudicateur ne souhaite imposer aucune forme de groupement à l’attributaire du marché. En cas de groupement conjoint le mandataire est solidaire de chaque membre du groupement au cours de l’exécution du marché.
Il est interdit aux candidats de présenter plusieurs offres en agissant à la fois en qualité de candidats individuels et de membres d’un ou plusieurs groupements ou en qualité de membres de plusieurs groupements.

SECTION IV) : PROCÉDURE
La procédure de passation utilisée est : la procédure adaptée ouverte. Elle est soumise aux dispositions des articles L. 2123-1 et R. 2123-1 1° du Code de la commande publique.
Type et forme de contrat
Le marché à tranches sera conclu en application des articles R. 2113-4 à R. 2113-6 du Code de la commande publique.

SECTION V) : CRITÈRES D’ATTRIBUTION
• Voir article 7.2 du règlement de consultation à télécharger sur le site du profil acheteur : https://www.marches-securises.fr/.)
Le soumissionnaire est tenu de maintenir son offre pendant un délai de 120 jours à compter de la date limite de réception des offres.

SECTION VI) : MODALITÉS ESSENTIELLES DE FINANCEMENT ET DE PAIEMENT :
Le délai global de paiement des prestations est fixé à 45 jours.
Règlement par Acomptes mensuels.

SECTION VII) : INSTANCE CHARGÉE DES PROCÉDURES DE RECOURS :
Le Tribunal Administratif de Mamoudzou
Rue les Hauts des Jardins du Collège
97600 MAMOUDZOU
MAYOTTE
Tél : 0269 61 18 56
Fax : 0269 61 18 62

SECTION VIII) : CONDITIONS DE REMISE DES CANDIDATURES

La transmission des documents par voie électronique est effectuée sur le profil d’acheteur du pouvoir adjudicateur, à l’adresse URL suivante : https://www.marches-securises.fr/.

Le choix du mode de transmission est global et irréversible. Les candidats doivent appliquer le même mode de transmission à l’ensemble des documents transmis au pouvoir adjudicateur.
Le pli doit contenir deux dossiers distincts comportant respectivement les pièces de la candidature et les pièces de l’offre définies au règlement de la consultation.

Date et heure limites de réception des offres :
La présente consultation est une consultation initiale.
Date d’envoi du présent avis à la publication : 03/08/2021
Date limite de réception des offres :
27/08/2021 à 11 : 00 heure locale

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139533
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139533
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.

Koungou : un comité de sécurité créé pour faire face à la délinquance

139533
Jeudi dernier, la ville de Koungou communiquait sur les réseaux sociaux à propos de la constitution d’un comité de sécurité. Son objectif ? Mutualiser les moyens des comités déjà existants pour mieux mailler les quartiers et améliorer la collecte d’information en cas de troubles. Malgré les actes de médiation, les événements de ces derniers temps font naître un ras-le-bol perceptible.

Les outre-mer dans la Constitution : « changer de paradigme ultramarin est une nécessité...

139533
Pour nourrir le débat sur la place des outre-mer dans la Constitution, la délégation sénatoriale aux outre-mer a organisé en juin dernier une réunion conjointe avec l’Association des juristes en droit des outre-mer. L’objectif, esquisser des pistes de réflexion pour refonder les articles 73 et 74 de la Constitution au regard des réalités des territoires ultra-marins.

Les députés de l’île en première ligne pour défendre Mayotte et les outre-mer

139533
Estelle Youssouffa et Mansour Kamardine semblent ne pas avoir démérité depuis ce début de semaine dans l’hémicycle. Si la première a été élue en début de semaine vice-présidente de la délégation aux outre-mer de l’Assemblée nationale, le second a eu un amendement voté en son nom prévoyant une enveloppe de 15 millions d’euros pour « renforcer les aides alimentaires en Outre-mer ».
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com