En images : intronisation du préfet ce lundi matin

Thierry Suquet, nouveau préfet de Mayotte, délégué du gouvernement, a officiellement pris ses fonctions ce lundi à l'occasion d'une cérémonie très codifiée lors de laquelle il a rencontré la plupart des responsables civils et militaires de l'île et procédé à un dépôt de gerbe au monument aux morts de Dzaoudzi.

0
408
Une cérémonie bien huilée

La prise de fonction d’un nouveau préfet est un événement très codifié, qui laisse peu de place à l’imprévu. S’y rendre commence par une traversée en barge entouré de hauts fonctionnaires tirés à quatre épingles, chaque administration de l’île étant invitée à s’y faire représenter.

Les légionnaires attendant l’arrivée du nouveau préfet.

La première chose que l’on voit en y arrivant, c’est l’alignement parfait des légionnaires qui barrent la route en face des locaux du DLEM.

 

 

L’emplacement des uns et des autres ne doit rien au hasard

Le préfet est alors entouré des parlementaires, notamment ici le député Kamardine et le sénateur Abdallah. Les chefs de service, civils et militaires sont, eux, alignés à la perpendiculaire du cordon de légionnaires.

 

Le dépôt de gerbe est un temps fort de la cérémonie
Le clairon accompagne ces instants solennels

Ensuite, l’hymne aux morts est joué par le clairon, et le préfet dépose une gerbe sur le monument qui fait face aux locaux du DLEM. C’est probablement l’instant le plus solennel de toute la cérémonie.
La préfecture précise que Thierry Suquet « a déposé une gerbe marquant son installation en qualité de préfet de Mayotte, puis salué les autorités présentes. Ce premier acte public du nouveau préfet dans le département marque également le respect et l’hommage du représentant de l’État aux victimes militaires et civiles décédées ou blessées lors des conflits dans lesquels la France a été partie prenante. »

 

 

 

Après ce temps de recueillement, le nouveau préfet est amené à se présenter auprès des chefs de services civils et militaires. On peut le voir ici, commençant par le président du tribunal judiciaire Laurent Ben Kemoun et le recteur Gilles Halbout. Tout un symbole.

Le président du tribunal et le recteur, premiers à saluer le préfet

 

Après ces temps très brefs consacrés à chaque invité de marque, le préfet prend la tête du cortège qui se rend à la case Rocher, ce faré de la préfecture offrant une large vue sur le lagon et où se tiennent nombre de rencontres officielles et de conférences de presse. On le voit ici accompagné de Laurence Carval, sa directrice de cabinet. Les convives le suivent de loin pour un temps plus discret, loin les oreilles indiscrètes, où il a pu s’entretenir avec ses invités sur les sujets chers à chacun.

Thierry Suquet et Laurence Carval

Ce mardi, le préfet Thierry Suquet commence ses « visites de courtoisie », des rencontres officielles avec les responsables élus du territoire afin d’évoquer les sujets relevant de chaque compétence. Il doit notamment aller à la rencontre du président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni et du maire de Mamoudzou Ambdilwahédou Soumaïla.

Présent lundi à la case Rocher, le maire de Mamoudzou Ambdilwahedou Soumaila doit revoir le préfet ce matin

Ce dernier annonçait lundi la teneur des sujets qu’il comptait aborder « la sécurité, l’éducation, qui est un vrai sujet, le défi démographique, devons nous continuer à avoir 10 000 naissances par an ? L’enjeu du logement digne est aussi un vrai sujet, on parlera aussi tout le temps de l’immigration clandestine, de la pauvreté des Mahoraises et des Mahorais, nous aurons l’occasion de rentrer dans les détails car c’est dans les détails que nous trouverons des solutions pour les Mahoraises, les Mahorais et ceux qui veulent venir ici ».

Ce mardi sera aussi l’occasion pour le préfet de rencontrer les journalistes de Mayotte dans la matinée et de donner ses premières interviews en qualité de préfet de Mayotte.

Y.D.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here