23.9 C
Dzaoudzi
lundi 15 août 2022
AccueilEducationAvec Émanciper Mayotte, une caravane de la mobilité pour partir sur de...

Avec Émanciper Mayotte, une caravane de la mobilité pour partir sur de bons rails

« Être enfermée dans un tout petit appart’ je peux pas moi ! J’ai pas l’habitude… J’ai même entendu qu’il n’y avait parfois pas de fenêtre ! J’entends plein d’histoire, ça me fait peur… Et puis si je pars loin, comment je fais s’il m’arrive quelque chose ? »  Malgré la chaleur de ce vendredi à Chirongui, Moina ne cache pas sa frilosité quant au grand départ. Alors, face à elle, sous une des tentes d’Émanciper Mayotte dressées sur le parking du pôle culturel, Hidaya Baro n’hésite pas à jouer avec la température pour, tantôt bousculer la jeune fille, tantôt la rassurer. « Il faut sortir un peu de ta zone de confort, personne le fera à ta place. Tes parents ne vont pas te dire de partir, c’est à toi de prendre tes responsabilités ! », lui lance ainsi la membre de l’association qui, tout au long du mois, parcourt Mayotte pour sensibiliser les jeunes comme leurs familles à la mobilité (programme en bas de page).

« On est armés pour réussir mais souvent c’est nous-mêmes qui nous mettons des barrières, notamment en écoutant les histoires », reprend Hidaya dans son polo blanc floqué des logos des multiples partenaires de l’association. « Et justement, c’est pour ça qu’on est là, pour bien tout préparer avant le départ », poursuit-elle en désignant les différentes tentes environnantes et occupées par ses collègues.

Le couteau suisse de la mobilité

Ici, tout est prévu : logement, bourses, Erasmus, transport, orientation, vie quotidienne ou encore paperasserie administrative… La liste n’est pas exhaustive, au contraire de l’action

Émanciper Mayotte agit comme une sorte de guichet unique pour s’adresser à l’ensemble des acteurs de la mobilité.

de l’association qui conseille sur tous les volets pour préparer une mobilité des plus sereines. Stages, séjours à l’étranger, cursus classiques, Émanciper Mayotte fait par ailleurs le lien avec l’ensemble des partenaires de la mobilité pour élaborer un plan sur-mesure.

« Normalement ces forums sont un peu la dernière phase avant le départ parce que nous sommes déjà intervenus dans les établissements ou autre pour sensibiliser les élèves », indique Boina Tahanassi, conseillère en insertion professionnelle dans l’association. Ce qui n’empêche pas de guider l’ensemble des publics, à l’instar de Moina qui finira bien par l’admettre : « de toutes façons si je veux continuer dans ma filière, il faudra que je parte… Ça me fait peur mais heureusement qu’il y a des gens comme eux [les membres de l’association] pour nous accompagner ».

Bien partir pour mieux revenir

D’autres ont déjà mieux mûri leurs projets. « Je voudrais faire une licence d’espagnol, je me dis que le mieux serait peut-être de partir en métropole dans un premier temps puis d’aller en immersion en Espagne » Bingo ! La future étudiante a visé juste en s’adressant à Hidaya Baro, justement responsable du pôle Erasmus. Et enchantée d’entendre un tel projet. Quelques conseils avisés d’un côté, plusieurs doutes levés de l’autre et voilà que les deux jeunes femmes se quittent ravies.

« C’est bien ce genre de projets, souvent les jeunes d’ici qui veulent partir se cantonnent à la métropole ou à La Réunion, c’est bien mais il faut aussi savoir aller plus loin, découvrir d’autres cultures », soutient celle qui est incollable sur le dispositif d’échange universitaire européen. Mais attention, pour Hidaya Baro comme pour l’ensemble de ces collègues, si l’on incite à partir, c’est pour mieux revenir ! « L’objectif c’est de faire avancer Mayotte grâce à des jeunes qui auront été bien formés, qui auront connu d’autres expériences, d’autres façons de faire, qui auront su prendre leur indépendance etc. », fait ainsi valoir Hidaya.

« C’est forcément un choc quand on débarque à Charles-de-Gaulle ou autre, et c’est la raison pour laquelle il faut être le mieux préparé possible. Mais c’est tellement important, ces jeunes là sont l’avenir de l’île, il faut qu’ils aient une idée du monde qui nous entoure, en tirer le meilleur pour aider à développer le territoire », complète Boina Tahanassi. Émanciper Mayotte, en somme.

G.M

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Décès de notre confrère Faïd Souhaili

139533
C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès du journaliste de Mayotte la 1ere, Faïd Souhaili. C’était un confrère d’une grande...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Vidéo de simulation du projet de piste longue : le virtuel en attendant le...

139533
L’intégration paysagère de la piste longue de l’aéroport de Mayotte a récemment fait l’objet d’une vidéo de simulation dans laquelle le spectateur peut découvrir l’infrastructure finale vue depuis plusieurs sites du lagon et de Petite-Terre. L’occasion de revenir sur l’avancement du projet avec Christophe Masson, délégué à la piste longue de l’aéroport de Mayotte, dans la perspective des visites ministérielles prévues ce mois-ci.

Les élections départementales de Sada se tiendront les 25 septembre et 2 octobre prochains

139533
A la suite de l'annulation des élections départementales du binôme Kamardine/Ibrahim à Sada entérinée par la décision du Conseil d'Etat le 19 juillet dernier, la préfecture communique sur les nouvelles dates. Les élections départementales partielles...

La délégation de Tanzanie est arrivée à Mayotte

139533
Les travaux de coopération régionale du conseil départemental avancent bien, avec l’arrivée ce mercredi de la délégation de Tanzanie sur le territoire mahorais.

Visite ministérielle : de grands enjeux en perspective

139533
Dans le cadre de la visite du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre délégué aux Outre-mer, Jean-François Carenco, prévue la semaine du 22 août prochain, les séances de travail se sont multipliées à Paris la semaine dernière. Ainsi, le 5 août, le président du Conseil départemental, Ben Issa Ousseni a été reçu par Jean-François Carenco. La veille, la parlementaire Estelle Youssouffa s’était entretenue avec Gérald Darmanin.

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139533
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com