22.9 C
Dzaoudzi
lundi 15 août 2022
AccueilEducationQuand les élèves font « bien manger, bien bouger » les mamans de Bandrélé

Quand les élèves font « bien manger, bien bouger » les mamans de Bandrélé

« Merci d’avoir pensé à nous, on ne pense jamais à nous ». Après deux ans de rencontres et d’ateliers avec les élèves du BTS économie sociale et familiale de Bandrélé, l’émotion n’est pas feinte chez les mamans de la commune. Tour à tour, ces quinze femmes en situation de précarité repérées par le CCAS de la la municipalité viennent recevoir des mains du recteur, du proviseur ou des élèves eux-mêmes un livret de recettes diététiques et une paire de baskets. Tout un symbole alors que les étudiants, leurs professeurs et des intervenants en sport ou en nutrition les ont accompagnées dans une transformation de leur quotidien autour du projet « bien manger, bien bouger à Bandrélé », supervisé par l’ARS et la DAAF.

Et c’est peu dire que tous sortent ravis de cette aventure. Du côté des mamans, on en redemande même, assurant que les conseils alimentaires et les exercices physiques sont appliqués au pied de la lettre. « Ce n’était pas forcément facile au début, notamment pour faire changer les habitudes alimentaires mais elles ont très vite adhéré et compris les bienfaits de ces changements », explique dans un sourire Binti Hadia Ali Bacar.

Du « gagnant-gagnant » pour les étudiants et les mamans

À partir d’une analyse des habitudes alimentaires et sportives des participantes, la jeune femme et ses camarades ont ainsi élaboré un programme fait d’ateliers de cuisine, de formations nutritionnelles ou encore de séances de fitness et d’aquagym. Autant de rencontres au cours desquelles « un véritable lien s’est crée au cours d’une belle aventure », se réjouit Karima Kharrat, enseignante dans le BTS. Et si du côté des mamans, on se retrouve pour faire de la marche à pied en dehors des séances, les étudiants n’ont pas été en reste question changement. « Ils ont réussi à constituer une équipe très solidaire et ont énormément gagné en autonomie. C’était vraiment beau de voir l’investissement dont ils ont su faire preuve dans la durée », se félicite encore l’enseignante. Une durée d’autant plus longue que la crise sanitaire est venue chambouler le programme, initialement prévu sur un an.

Les mamans immortalisent le bilan fait par les étudiants. « On a déjà commencé à voir du changement dans nos corps », indiquent celles qui promettent appliquer au pied de la lettre les conseils nutritionnels et sportifs.

Manger moins gras, moins salé, moins sucré et dans les bonnes proportions, c’est possible comme le prouve le livret de recettes traditionnelles proposé par les étudiants en partenariat avec une diététicienne de Rédiab Ylang.

« On a déjà commencé à voir du changement dans nos corps »

« C’est sûr, c’était un très bel exercice pour nous, une grande solidarité s’est créée entre nous et avec les mamans, c’est pour ce genre de choses que j’ai choisi ce BTS », emboîte Binti Hadia. Et côté apprentissage ? « Le gros défi a été de ne plus se positionner en tant qu’enfants ou élèves auprès des mamans mais en tant que professionnels », explique l’étudiante. Restera, aussi, ce sentiment de bonne action : « le retour des mamans montre que c’est possible de changer les mauvaises habitudes et je crois que c’est indispensable ».

« On a déjà commencé à voir du changement dans nos corps, on se sent mieux. Avant on se sentait grosses, on avait du mal à marcher et aujourd’hui on se sent déjà mieux », atteste ainsi une maman, pas avare de remerciements et de compliments à l’égard de toute l’équipe, sans oublier la diéteticienne de Rédiab Ylang, Estelle Bertrand, et le coach sportif de l’association Sport et loisir, Maoulana Bacari. Ce dernier, qui fait d’ailleurs fureur auprès des mamans estime par ailleurs qu’il y a « besoin de ce genre de projets à Mayotte. « On essaie de favoriser le sport santé partout sur le territoire, c’est nécessaire car les habitudes notamment alimentaires ont beaucoup changé ces dernières années », poursuit-il, « ému par ce projet » qui bannit le gras sans manquer de piquant.

Grégoire Mérot

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Décès de notre confrère Faïd Souhaili

139533
C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès du journaliste de Mayotte la 1ere, Faïd Souhaili. C’était un confrère d’une grande...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Vidéo de simulation du projet de piste longue : le virtuel en attendant le...

139533
L’intégration paysagère de la piste longue de l’aéroport de Mayotte a récemment fait l’objet d’une vidéo de simulation dans laquelle le spectateur peut découvrir l’infrastructure finale vue depuis plusieurs sites du lagon et de Petite-Terre. L’occasion de revenir sur l’avancement du projet avec Christophe Masson, délégué à la piste longue de l’aéroport de Mayotte, dans la perspective des visites ministérielles prévues ce mois-ci.

Les élections départementales de Sada se tiendront les 25 septembre et 2 octobre prochains

139533
A la suite de l'annulation des élections départementales du binôme Kamardine/Ibrahim à Sada entérinée par la décision du Conseil d'Etat le 19 juillet dernier, la préfecture communique sur les nouvelles dates. Les élections départementales partielles...

La délégation de Tanzanie est arrivée à Mayotte

139533
Les travaux de coopération régionale du conseil départemental avancent bien, avec l’arrivée ce mercredi de la délégation de Tanzanie sur le territoire mahorais.

Visite ministérielle : de grands enjeux en perspective

139533
Dans le cadre de la visite du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre délégué aux Outre-mer, Jean-François Carenco, prévue la semaine du 22 août prochain, les séances de travail se sont multipliées à Paris la semaine dernière. Ainsi, le 5 août, le président du Conseil départemental, Ben Issa Ousseni a été reçu par Jean-François Carenco. La veille, la parlementaire Estelle Youssouffa s’était entretenue avec Gérald Darmanin.

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139533
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com