Violences sur les habitants d’Hanjangua : deux jeunes majeurs interpellés et incarcérés

Les habitants d'Hajangua avaient été traumatisés par cette journée de dimanche 30 mai quand un groupe de jeunes avaient littéralement assailli le village. Deux d'entre eux particulièrement actifs dans les évènements dorment sous les verrous, rapporte le procureur de la République Yann Le Bris.

0
760
Prison, Mayotte
Les jeunes au casier judiciaire vierge sont partis en prison

Le 30 mai 2021 à 19 heures, un groupe de jeunes issus du village d’lloni s’introduisaient dans le village d’Hajangua munis d’armes de type cailloux, machette, Katana, et de bâtons. Certains d’entre eux avaient le visage dissimulé.

Le procureur Yann Le Bris informe de l’avancée de l’enquête, et revient sur les faits.

« Au cours de leur périple, les auteurs s’en prenaient aux habitants du village d’Hajangua, provoquant alors deux blessés par armes. Les mises en cause commettaient également des dégradations sur plusieurs véhicules. Ils s’introduisaient aussi  dans une habitation et tentaient de voler une télévision. La population locale étant terrorisée, certains jeunes issus de ce propre village défendaient les lieux face aux agresseurs. »

La gendarmerie ainsi que la police municipale de Dembéni qui tentaient de rétablir l’ordre étaient à leur tour victimes de violences par armes, notamment de jets de pierres

Le 31 mai 2021, la population d’Hajangua se rassemblait encore devant la mairie de Dembéni pour protester contre ces violences.

Yann Le Bris rapporte que certains jeunes d’Hajangua défendaient les lieux face aux agresseurs

« Entre le 30 et 31 mai 2021, des moyens importants étaient engagés sur le village de Hajangua pour assurer la protection de la population,  constater les dégradations et recueillir les informations utiles  permettant d’identifier les auteurs des faits.

A l’issue d’une importante enquête diligentée par la Brigade Territoriale Autonome de Dembeni, plusieurs mis en cause étaient interpellés dont un mineur âgé de 17 ans et deux majeurs nés en 2002. Il ressortait de l’enquête que les deux majeurs avaient eu un rôle actif dans l’organisation des faits délictueux auxquels ils avaient activement participé ».

Les deux majeurs étaient déférés ce jour devant le procureur qui les faisait juger en comparution immédiate. Leur casier judiciaire ne portait trace d’aucune condamnation. Ils ont été condamnés à 3 ans d’emprisonnement assortis d’un mandat de dépôt. Ils sont donc partis pour la prison de Majikavo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here