Signature du 1er Plan Régional Santé Environnement de Mayotte

0
280
PRSE, Mayotte
Commencer par lutter contre la pollution des rivières

Près de 1 décès sur 4 dans le monde est dû à des facteurs environnementaux, alerté l’Organisation Mondiale de la Santé. Qui estime que, chaque année, plus de 12 millions de personnes décèdent du fait d’avoir vécu ou travaillé dans un environnement pollué ou insalubre.

Pour tenter d’endiguer ce fléau, un Plan National Santé  Environnement (PNSE) a été mis sur pied, décliné dans chaque territoire en Plan Régional Santé Environnement (PRSE), qui vient d’être signé à Mayotte pour 2020-2024. Il définit les objectifs à atteindre et les actions à mettre en œuvre pour limiter l’impact de ces pollutions sur l’environnement et donc sur la santé  des Mahorais.

Il comprend 40 actions : de la protection des captages d’eau potable à la nécessaire reforestation, de la protection des sols à la gestion responsable des déchets, du bon usage des produits phytosanitaires à la promotion de transports plus propres…
Ce 1er PRSE du département a  été  officiellement signé  par l’ARS, la Préfecture et le Conseil Départemental.

Une campagne avait mis l’accent sur l’aggravation des blessures par contact d’eau polluées

« Notre santé est conditionnée par l’environnement dans lequel nous évoluons jour après jour et avec lequel nous interagissons. Ainsi, l’air que nous respirons, l’eau que nous buvons et les aliments que nous consommons sont un tout que nous devons préserver », souligne l’ARS de Mayotte.

Le PRSE a demandé dix-huit mois de travaux, d’échanges et de concertation, « avec le concours des acteurs de santé du territoire, des associations d’usagers et des pouvoirs publics ». Les groupes de travail ont réuni plus de 90 personnes, représentant 45 structures différentes et ont permis d’élaborer des propositions d’actions opérationnelles et d’identifier des structures pilotes.

Au regard de l’état des lieux en santé environnement et des spécificités du territoire, 3 axes prioritaires ont été retenus :
1. Le développement d’une culture commune en santé -environnement
2. L’amélioration de l’accès et de la qualité sanitaire de l’eau de consommation humaine et alimentaire
3. La diminution des risques dans les milieux de vie

Un plan évolutif et adaptable jusqu’en 2024

Certaines actions de ce 1er PRSE sont d’ores et déjà en cours, d’autres sont à venir en mobilisant toujours plus d’opérateurs de proximité. Le PRSE a pour vocation de mettre en réseau les acteurs et d’impulser des actions adaptées aux territoires et aux publics concernés. Il est donc par nature évolutif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here