31.9 C
Dzaoudzi
dimanche 16 janvier 2022
AccueilEnvironnementLa préservation des richesses de Mayotte au programme de l’émission Terra Terre...

La préservation des richesses de Mayotte au programme de l’émission Terra Terre sur Public Sénat

« Comment préserver notre richesse maritime ? » Pour répondre à cette ambitieuse question, l’émission Terra Terre de la chaine Public Sénat avait invité ce 10 juin la navigatrice Maud Fontenoy, connue pour avoir traversé l’Atlantique à la rame, le sénateur Thani Mohamed Soilihi et Frédéric Le Manach, directeur scientifique de l’association Bloom.

Le débat de Terra Terre menée par la présentatrice Wendy Bouchard était centré sur deux thèmes principaux, la pollution gigantesque des 8 millions de tonnes de plastique qui peuplent les océans, et la surpêche. Avec une convergence puisque le « 7ème continent », ce conglomérat de plastique dans le Pacifique Nord, est constitué à 40% de filets de pêche en nylon. « Nous mangeons 5g de plastique par semaine et par personne, l’équivalent d’une carte bleue, rapportait Maud Fontenoy, par l’eau et la chaine alimentaire ».

Mayotte elle, est concernée par les deux thèmes, les déchets plastique et la surpêche, comme le faisait valoir Thani Mohamed Soilihi : « Les thoniers seychellois et espagnols exploitent abusivement la ressource, en vertu de traités européens, obligeant nos petits pêcheurs à aller plus loin sur leur barque fragiles. A Mayotte, il faut savoir que 800 pêcheurs font vivre 5.000 familles. »

Bloom dénonce la nocivité des chaluts de fond

Cette protection de ceux qui dévastent la ressource, on la retrouve dans les propos de Frédéric Le Manach : « Pendant la crise sanitaire, les acteurs les plus puissants qui pratiquent la surpêche sont ceux qui ont su capter les subventions alors que les pêcheurs artisanaux ont du solliciter les circuits courts de vente pour survivre. En les subventionnant, on les maintient en place, alors qu’ils représentent le danger le plus important pour l’océan. Non seulement ils pêchent plus que le renouvellement naturel, mais les chaluts de fond par exemple détruisent l’habitat marin. »

Sur l’autre problématique de préservation de l’environnement, Mayotte fait encore pâle figure. Maud Fontenoy, par ailleurs vice-présidente de la région PACA, en saisissait le défi : « Alors que beaucoup pense à la décroissance pour préserver l’environnement, pour Mayotte, le développement représente l’accès à la santé, à la nourriture. » Elle s’interrogeait alors que la place laissée à la défense de l’environnement.

Le sénateur mahorais se voulait rassurant, « la défense de l’environnement, ça prend de plus en plus ». En effet, il y a encore dix ans, les conférences de défense du lagon ou la lutte contre les déchets ne réunissaient que des métropolitains, quand désormais, des structures comme la Fédération Mahoraise des associations Environnementales organisent des plantations de padza ou des mobilisations pour défendre l’eau et la biodiversité.

La présence d’un sénateur mahorais sur un tel débat prouve que les enjeux commencent à être compris, et que Mayotte est attendue pour faire valoir ses atouts.

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupure d’eau à Labattoir ce lundi pour cause de travaux

139533
Pour cause de travaux de dévoiement du réseau de distribution, la Mahoraise des Eaux informe qu’une interruption de la fourniture en eau potable aura...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Avis négatif sur le projet de loi Mayotte : pour le gouvernement, rien ne servait...

139533
Un timing accéléré, un déficit de concertation et dans une ambiance passionnée, voilà les ingrédients de l’avis défavorable du conseil départemental au projet de loi Mayotte

Face aux abus, le CD demande l’encadrement des prix de l’eau

139533
Cela fait déjà plusieurs semaines que l’île au lagon souffre d’une pénurie de bouteilles d’eau plate. Les rayons sont systématiquement dévalisés peu après les livraisons. Le phénomène tire son origine de plusieurs facteurs, du...

« Le compte n’y est pas » : les élus rejettent le projet de loi...

139533
C’est à la suite d’une consultation « sans précédent » des forces vives de l’île tel que l’annonce le président Ben Issa Ouseni, qu’a été prise la décision de retoquer le projet de loi...

Après plusieurs années, où en sont les travaux de la salle de cinéma Alpa...

139533
Cela fait déjà plusieurs années que l’idée de se faire une toile à Mamoudzou relève du fantasme pour nombre d’habitants. Depuis la fermeture, les travaux auront été nombreux, et à ce jour, restent inachevés....

Avec le “vaccin expérimental”, Mansour Kamardine inocule le “désarroi” à Olivier Véran

139533
La question du député LR au gouvernement fait le buzz. Mansour Kamardine estime que les vaccins anti-covid sont inoculés à un stade "expérimental". Il a demandé au ministre de la Santé "combien de doses" il faudrait pour chaque Français. Olivier Véran a exprimé son "désarroi", considérant le député "isolé" et dénonçant ses propos "alors que des milliers d'humains ont été vaccinés et que le vaccin sauve des vies"
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com