23.9 C
Dzaoudzi
vendredi 30 septembre 2022
AccueilorangeLa police municipale de Dembéni soignée aux petits oignons

La police municipale de Dembéni soignée aux petits oignons

Les 21 policiers municipaux de Dembéni se sentent choyés. A leur ceinture apparaissent pistolets, flashballs ou encore bâtons télescopiques, tandis que des nouveaux locaux leur offrent un confort de travail attendu de longue date, à deux pas du carrefour stratégique de Tsararano.

Le sourire était sur toutes les lèvres ce mardi matin derrière le marché couvert de Tsararano. La police municipale de Dembéni y inaugurait ses nouveaux locaux, en présence de ses partenaires privilégiés que sont les gendarmes et le préfet.

Saïd Soule, capitaine de la police municipale, a pris ses fonctions en octobre dernier. “Au début on était encore à la mairie. Là avec l’aide de la commune on a pu intégrer ces nouveaux locaux.”

Les nouveaux locaux de la police municipale sont accolés au marché couvert de Tsararano

Des locaux taillés sur mesure pour la police municipale qui a gagné de nouveaux moyens.
“Selon les gendarmes, la police municipale de Dembéni a toujours été une bonne police municipale” salue le nouveau chef de service. “On avait un effectif de 15 à 16 agents. A mon arrivée j’ai demandé à M. le maire de nouveaux effectifs et ils ont ouvert 5 postes, on est donc 21. Depuis le mois de mars, on travaille 7 jours sur 7 et bientôt on passera à un rythme de 24 heures sur 24” grâce au roulement des 5 brigades créées par le capitaine.

La police municipale sera donc plus souvent présente sur le terrain, et mieux équipée. “Nous sommes armés au Glock 17, c’est des 9mm. Les autres agents attendent d’avoir la formation mais comme moi j’ai déjà été formé, j’ai l’autorisation de port d’arme. Nous avons donc 20 Glock, 5 Flashballs et 20 bâtons télescopiques, plus, pour la capture des chiens dangereux, un pistolet hypodermique que nous avons commandé.”

Une nouvelle organisation est prévue avec une présence permanence de la police municipale

L’officier se réjouit enfin du déménagement de son service. “A la mairie nous n’avions qu’un seul local, là nous avons un bureau pour le responsable, un pour les chefs de brigade, une salle de rédaction pour les procédures, une salle pour l’armement, un très bel accueil et surtout une salle de repos et de formation. Ici on peut vraiment travailler avec efficience.”

“L’insécurité est un fléau qui touche l’ensemble du territoire et c’est un frein pour le développement” notait le maire Saïdi Moudjibou. D’où “la décision d’allouer ces moyens humains et matériels à la police municipale”. “Ces nouveaux locaux permettront aux agents de remplir pleinement leurs fonctions, 24h/24 et 7 jours/7.”

Le tout pour “garantir un sentiment de sécurité” selon le premier magistrat.

Y.D.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Le prix des produits pétroliers pour le mois d’octobre reste globalement...

139533
Pour le mois d’octobre, le prix de l’essence continue sa baisse, a contrario de celui du gazole dont la légère hausse est atténuée par...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139533
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139533
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139533
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139533
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139533
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com