31.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 décembre 2021
AccueilEducationDes élèves de BTS partent en stage grâce à l'Europe, envers et...

Des élèves de BTS partent en stage grâce à l’Europe, envers et contre le Covid

Ils sont encore tout jeunes. Presque juste sorti du cocon du Bac. On ne parle pas encore de plan de carrière, c’est pour la plupart le premier stage, et même pour certains, le premier départ de l’île, loin de la famille. Un challenge donc pour le rectorat et les enseignantes qui ont du batailler ferme à l’ère du Covid et de ses annulations.

Décrocher un stage ici ou ailleurs, c’est compliqué pour les jeunes en temps normal, et ça se corse avec la fermeture des frontières. « L’idéal ça aurait été Maurice, car ils suivent un stage entièrement en anglais, mais il est impossible de s’y rendre actuellement à cause du Covid, nous avons donc opté pour la métropole et La Réunion », relate Claudine Hoareau, enseignante en BTS Support Action Managériale (SAM), en charge du partenariat avec le rectorat.

Ils seront 14 à partir sur une classe de 1ère année de BTS SAM, 9 en métropole et 5 à La Réunion, les 14 autres ont trouvé des stages à Mayotte. Le grand départ, c’est pour samedi, les élèves recevaient donc leurs billets d’avion des mains du recteur Gilles Halbout ce mardi.

Le stage de 5 semaines est cofinancé par le Fonds Social Européen (FSE) et un groupement initié en 2016 par le rectorat, le GIP FCIP, Groupement d’Intérêt Public en Formation continue et Insertion Professionnelle. Présidé par le recteur, actuellement 7 établissements de l’île sont membres du conseil d’administration. « Les billets des étudiants sont financés par le FSE par le biais de LADOM, et les billets des deux enseignantes et les hébergements et les frais de bouche par le GIP du rectorat », explique Waladi M’hadji, Ingénieur de projets au GIP FCIP, devant les élèves qui ont accueilli les institutionnels par un petit chant sur le mode Debaa.

La moitié de la classe de 1ère année de BTS SAM part en stage en métropole et à La Réunion

« Moi, je serai la patronne ! »

« Merci, parce que c’est la première fois que je vais quitter l’île »… Leïla, Mounida, Ansufati, Saïd Toiouya et les autres sont impatients, et se fendent tous d’un petit discours à Gilles Halbout lors de la remise des billets. Qui en profitera pour booster la gente féminine, largement majoritaire : « Les filles, on regarde là-haut ! Je n’ai pas envie de voir que les garçons finissent manager et les filles assistantes manager ! » En réponse, il aura droit à « moi, je serai la patronne ! »

Sur le plan des valeurs, le proviseur Patrick Loval n’est pas en reste : « On dit souvent que les élèves de Mayotte sont gentils, ça sous entend ‘bien braves’. Je préfèrerais qu’on dise de vous que vous êtes intelligents et que vous possédez de vraies valeurs. Que vous partiez ou que vous restiez à Mayotte pour votre stage, faites honneur aux valeurs du lycée, Fierté, excellence et respect ». Un discours rare qui ne peut que faire mouche.

Les étudiants eux sont partagés entre stress et joies de la découverte. Ceux qui partent à La Réunion autant que les futurs parisiens ou marseillais. « Nous allons habiter dans un appartement, mais nous ne savons pas encore exactement ce qu’on attend de nous en stage. Il faudra en tout cas que nous trouvions des missions, des tâches à présenter aux examens », explique Mounida. Les deux enseignantes d’Economie-gestion, Véronique Rey et Christine Santamaria, accompagnent leurs élèves, la première les 9 qui partent en métropole, et la seconde, les 5 à La Réunion. Sans oublier la première étape, le test PCR ce jeudi.

Un investissement de taille dans cette jeunesse, « nous vous envoyons pour vous garantir une meilleure insertion professionnelle, et lorsque vous aurez terminé vos cursus d’études, il faudra revenir à Mayotte », invite Waladi M’hadji, qui a suivi ce parcours. « C’est important de faire bénéficier le territoire de vos compétences plus tard », renchérit Gilles Halbout qui leur soumet un slogan, « Mayotte for ever ! »

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

FEDER CTE, Europe, Mayotte,INTERREG V

INTERREG : l’impossible fonds européen à fort relent diplomatique

0
Aux difficultés que nous connaissions pour consommer les fonds européens, se sont rajoutées les complications diplomatiques régionales pour consommer efficacement les programmes transfrontaliers de l’INTERREG sur l’enveloppe 2016-2021. Avec comme conséquence, des dégagements d’office. Deux spécialistes européens de ce fonds étaient présents lors de ce comité de suivi, lui conférant un petit air d’examen de passage
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.