27.9 C
Dzaoudzi
lundi 8 août 2022
AccueilorangeCommémoration de l'abolition de l'esclavage ce mardi à Mayotte

Commémoration de l’abolition de l’esclavage ce mardi à Mayotte

L’office Culturel Départemental du Conseil Départemental de Mayotte a lancé il y a quelques jours la 13ème édition du « Festival des arts traditionnels de Mayotte », le FATMA. Il prend notamment le cadre de la commémoration de l’abolition de l’esclavage et se conclut ce 27 avril par une cérémonie

En 2019, et pour éclaircir cette période mal connue à Mayotte, un ouvrage intitulé « L’esclavage à Mayotte et dans sa région – Du déni mémoriel à la réalité historique », écrit par 5 auteurs, Abdallah Ali Latufa, Michel Charpentier, Mlaili Condro, Anne Lebel, Issa N’guizijou M’Dahoma et Siti Yahaya Boinaïdi. Archivistes, universitaires et chercheurs en histoire, ethnologie, ou sciences du langage, ils avaient uni leurs talents pour revenir sur cette période de l’esclavagisme qui a touché les habitants de l’île.

De quoi répondre aux questions sur la nature réelle de l’esclavage subi ici, entre « engagisme » et esclavagisme imposé notamment par les commerçants arabes.

Un cycle cinéma était proposé cette année dans différent lieux. Ce mardi, à 9h, sur le parking du cinéma Alpa Jo, sera organisée une conférence sur l’esclavage, avec les allocutions des institutionnels, de Mlaili Condro, docteur en sciences du langage, et de Abderemane S. Mohamed, Anthropologue et Professeur de Français. Puis une exposition virtuelle sur les œuvres du peintre Gausst avec les archives départementales, ainsi qu’un exposition virtuelle artisanale, avant le dépôt d’une gerbe devant la stèle dans les jardins du département.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Amélioration des capacités de production de l’usine de dessalement : les...

139533
Dans le cadre de la remise à niveau de l’usine de dessalement de Petite-Terre, la préfecture a fait savoir que l’Etat a conventionné la SMAE pour la prise en charge financière des travaux pour 4,1 millions d’euros. Les travaux, livrés fin 2023, permettront d’atteindre une capacité de production journalière de 4 700 m3.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139533
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139533
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.

Koungou : un comité de sécurité créé pour faire face à la délinquance

139533
Jeudi dernier, la ville de Koungou communiquait sur les réseaux sociaux à propos de la constitution d’un comité de sécurité. Son objectif ? Mutualiser les moyens des comités déjà existants pour mieux mailler les quartiers et améliorer la collecte d’information en cas de troubles. Malgré les actes de médiation, les événements de ces derniers temps font naître un ras-le-bol perceptible.

Les outre-mer dans la Constitution : « changer de paradigme ultramarin est une nécessité...

139533
Pour nourrir le débat sur la place des outre-mer dans la Constitution, la délégation sénatoriale aux outre-mer a organisé en juin dernier une réunion conjointe avec l’Association des juristes en droit des outre-mer. L’objectif, esquisser des pistes de réflexion pour refonder les articles 73 et 74 de la Constitution au regard des réalités des territoires ultra-marins.

Les députés de l’île en première ligne pour défendre Mayotte et les outre-mer

139533
Estelle Youssouffa et Mansour Kamardine semblent ne pas avoir démérité depuis ce début de semaine dans l’hémicycle. Si la première a été élue en début de semaine vice-présidente de la délégation aux outre-mer de l’Assemblée nationale, le second a eu un amendement voté en son nom prévoyant une enveloppe de 15 millions d’euros pour « renforcer les aides alimentaires en Outre-mer ».
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com